×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Nahum 3.17

Nahum 3.17 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Nahum 3.17  Tes princes sont comme les sauterelles, Tes chefs comme une multitude de sauterelles, Qui se posent sur les haies au temps de la froidure : Le soleil paraît, elles s’envolent, Et l’on ne connaît plus le lieu où elles étaient.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Nahum 3.17  Tes princes sont comme les sauterelles, Tes chefs comme une multitude de sauterelles, Qui se posent sur les haies au temps de la froidure ; Le soleil paraît, elles s’envolent, Et l’on ne reconnaît plus le lieu où elles étaient.

Segond 21

Nahum 3.17  Tes inspecteurs sont comme les sauterelles, tes officiers sont comme une multitude de criquets qui se posent sur les haies par temps froid : le soleil brille, ils s’envolent, et l’on ne reconnaît plus l’endroit où ils étaient.

Les autres versions

Bible Annotée

Nahum 3.17  Tes princes sont comme la sauterelle, et tes chefs comme de jeunes sauterelles amoncelées ; elles se posent sur les murs en un jour froid ; le soleil se lève, elle fuient et l’on ne connaît plus leur lieu ; où sont-elles ?

John Nelson Darby

Nahum 3.17  Tes hommes d’élite sont comme les sauterelles, et tes capitaines sont comme une nuée de gobs qui campent dans les haies au frais du jour ; le soleil se lève, ils s’envolent, et on ne connaît pas le lieu où ils sont.

David Martin

Nahum 3.17  Ceux qui portent le diadème au milieu de toi sont comme des sauterelles, et tes capitaines comme de grandes sauterelles qui se campent dans les cloisons au temps de la fraîcheur, et qui, lorsque le soleil est levé, s’écartent, de sorte qu’on ne connaît plus le lieu où elles ont été.

Ostervald

Nahum 3.17  Tes princes sont comme des sauterelles, tes capitaines comme une multitude de sauterelles qui se posent sur les haies au temps froid ; quand le soleil se lève, elles s’enfuient, et l’on ne connaît plus le lieu où elles sont.

Lausanne

Nahum 3.17  Il en est de tes personnages distingués comme de l’arbé, et de tes généraux comme des essaims de sauterelles{Héb. de gobs.} elles campent auprès des haies en un jour froid ; quand le soleil se lève elles s’enfuient, et on ne connaît plus le lieu où elles sont.

Vigouroux

Nahum 3.17  Tes gardes sont comme des sauterelles, et tes petits enfants sont comme les petites sauterelles (sauterelles des sauterelles, note), qui se posent sur les haies en un jour de froid ; le soleil se lève (s’est levé), et elles s’envolent (se sont envolées), et on ne reconnaît plus la place où elles étaient.[3.17 Les sauterelles des sauterelles, les petits des sauterelles, les jeunes sauterelles.]

Auguste Crampon

Nahum 3.17  Tes gardes sont comme le yéléq et tes chefs comme un amas de sauterelles ; elles se posent sur les haies en un jour froid ; dès que le soleil paraît, elles fuient, et l’on ne connaît plus leur séjour ; où sont-elles ?

Lemaistre de Sacy

Nahum 3.17  Vos gardes sont comme des sauterelles, et vos petits enfants sont comme les petites sauterelles, qui s’arrêtent sur les haies quand le temps est froid ; mais lorsque le soleil est levé, elles s’envolent, et on ne reconnaît plus la place où elles étaient.

Zadoc Kahn

Nahum 3.17  Tes seigneurs sont comme des sauterelles, tes officiers comme un essaim de locustes qui se posent dans les haies par un jour de froidure : le soleil darde ses rayons, elles déguerpissent, et personne ne connaît l’endroit où elles sont allées.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Nahum 3.17  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Nahum 3.17  מִנְּזָרַ֨יִךְ֙ כָּֽאַרְבֶּ֔ה וְטַפְסְרַ֖יִךְ כְּגֹ֣וב גֹּבָ֑י הַֽחֹונִ֤ים בַּגְּדֵרֹות֙ בְּיֹ֣ום קָרָ֔ה שֶׁ֤מֶשׁ זָֽרְחָה֙ וְנֹודַ֔ד וְלֹֽא־נֹודַ֥ע מְקֹומֹ֖ו אַיָּֽם׃

La Vulgate

Nahum 3.17  custodes tui quasi lucustae et parvuli tui quasi lucustae lucustarum quae considunt in sepibus in die frigoris sol ortus est et avolaverunt et non est cognitus locus earum ubi fuerint