×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Nahum 3.17

Nahum 3.17 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC Vos gardes sont comme des sauterelles, et vos petits enfants sont comme les petites sauterelles, qui s’arrêtent sur les haies quand le temps est froid ; mais lorsque le soleil est levé, elles s’envolent, et on ne reconnaît plus la place où elles étaient.
MARCeux qui portent le diadème au milieu de toi sont comme des sauterelles, et tes capitaines comme de grandes sauterelles qui se campent dans les cloisons au temps de la fraîcheur, et qui, lorsque le soleil est levé, s’écartent, de sorte qu’on ne connaît plus le lieu où elles ont été.
OSTTes princes sont comme des sauterelles, tes capitaines comme une multitude de sauterelles qui se posent sur les haies au temps froid ; quand le soleil se lève, elles s’enfuient, et l’on ne connaît plus le lieu où elles sont.
CAHTes princes (sont nombreux) comme la sauterelle, tes satrapes comme des essaims de grillons qui se logent dans les clôtures au temps du froid. Le soleil brille, ils délogent, et l’on ne sait plus où était leur place.
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGRTes princes sont nombreux comme les sauterelles, et tes chefs comme les locustes qui se posent sur les murailles au temps froid : le soleil se lève-t-il, elles fuient, et on ignore le lieu où elles sont.
LAUIl en est de tes personnages distingués comme de l’arbé, et de tes généraux comme des essaims de sauterelles{Héb. de gobs.} elles campent auprès des haies en un jour froid ; quand le soleil se lève elles s’enfuient, et on ne connaît plus le lieu où elles sont.
OLTCe verset n’existe pas dans cette traduction !
DBYTes hommes d’élite sont comme les sauterelles, et tes capitaines sont comme une nuée de gobs qui campent dans les haies au frais du jour ; le soleil se lève, ils s’envolent, et on ne connaît pas le lieu où ils sont.
STACe verset n’existe pas dans cette traduction !
BANTes princes sont comme la sauterelle, et tes chefs comme de jeunes sauterelles amoncelées ; elles se posent sur les murs en un jour froid ; le soleil se lève, elle fuient et l’on ne connaît plus leur lieu ; où sont-elles ?
ZAKTes seigneurs sont comme des sauterelles, tes officiers comme un essaim de locustes qui se posent dans les haies par un jour de froidure : le soleil darde ses rayons, elles déguerpissent, et personne ne connaît l’endroit où elles sont allées.
VIGTes gardes sont comme des sauterelles, et tes petits enfants sont comme les petites sauterelles (sauterelles des sauterelles, note), qui se posent sur les haies en un jour de froid ; le soleil se lève (s’est levé), et elles s’envolent (se sont envolées), et on ne reconnaît plus la place où elles étaient.[3.17 Les sauterelles des sauterelles, les petits des sauterelles, les jeunes sauterelles.]
FILTes gardes sont comme des sauterelles, et tes petits enfants sont comme les petites sauterelles, qui se posent sur les haies en un jour de froid; le soleil se lève, et elles s’envolent, et on ne reconnaît plus la place où elles étaient.
LSGTes princes sont comme les sauterelles, Tes chefs comme une multitude de sauterelles, Qui se posent sur les haies au temps de la froidure : Le soleil paraît, elles s’envolent, Et l’on ne connaît plus le lieu où elles étaient.
SYNCe verset n’existe pas dans cette traduction !
CRATes gardes sont comme le yéléq et tes chefs comme un amas de sauterelles ; elles se posent sur les haies en un jour froid ; dès que le soleil paraît, elles fuient, et l’on ne connaît plus leur séjour ; où sont-elles ?
BPCDe même, tes gardes étaient comme la sauterelle, - tes scribes comme un essaim de ces insectes. - elles vont camper dans les haies par un jour de froid. Mais voici que le soleil se lève : elles partent - et personne ne sait l’endroit où elles se sont rendues.
JERtes garnisons comme les sauterelles, tes scribes comme un essaim d’insectes. Ils campent sur les murs au jour du froid. Le soleil paraît : ils sont partis, nul ne sait où. Malheur ! Comment
TRICe verset n’existe pas dans cette traduction !
NEGTes princes sont comme les sauterelles, Tes chefs comme une multitude de sauterelles, Qui se posent sur les haies au temps de la froidure ; Le soleil paraît, elles s’envolent, Et l’on ne reconnaît plus le lieu où elles étaient.
CHUTes cerbères sont comme des criquets, tes greffiers comme des imagos campés dans les haies, un jour de gel. Le soleil brille, ils errent. Nul ne connaît leur lieu, là où ils étaient.
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPmais le soleil se lève, le criquet déploie ses ailes et s’envole, il s’enfuit et personne ne sait où.
S21Tes inspecteurs sont comme les sauterelles, tes officiers sont comme une multitude de criquets qui se posent sur les haies par temps froid : le soleil brille, ils s’envolent, et l’on ne reconnaît plus l’endroit où ils étaient.
KJFTes couronnés sont comme des sauterelles, et tes capitaines comme une multitude de sauterelles qui se campent sur les haies au frais du jour; mais quand le soleil se lève, elles s’enfuient, et l’on ne connaît plus le lieu où elles sont.
LXXἐξήλατο ὡς ἀττέλεβος ὁ σύμμικτός σου ὡς ἀκρὶς ἐπιβεβηκυῖα ἐπὶ φραγμὸν ἐν ἡμέραις πάγους ὁ ἥλιος ἀνέτειλεν καὶ ἀφήλατο καὶ οὐκ ἔγνω τὸν τόπον αὐτῆς οὐαὶ αὐτοῖς.
VULcustodes tui quasi lucustae et parvuli tui quasi lucustae lucustarum quae considunt in sepibus in die frigoris sol ortus est et avolaverunt et non est cognitus locus earum ubi fuerint
BHSמִנְּזָרַ֨יִךְ֙ כָּֽאַרְבֶּ֔ה וְטַפְסְרַ֖יִךְ כְּגֹ֣וב גֹּבָ֑י הַֽחֹונִ֤ים בַּגְּדֵרֹות֙ בְּיֹ֣ום קָרָ֔ה שֶׁ֤מֶשׁ זָֽרְחָה֙ וְנֹודַ֔ד וְלֹֽא־נֹודַ֥ע מְקֹומֹ֖ו אַיָּֽם׃
SBLGNTCe verset n’existe pas dans cette traduction !