×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Daniel 4.20

Daniel 4.20 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Daniel 4.20  L’arbre que tu as vu, qui était devenu grand et fort, dont la cime s’élevait jusqu’aux cieux, et qu’on voyait de tous les points de la terre ;

Segond Nouvelle Édition de Genève

Daniel 4.20  L’arbre que tu as vu, qui était devenu grand et fort, dont la cime s’élevait jusqu’aux cieux, et qu’on voyait de tous les points de la terre ;

Segond 21

Daniel 4.20  Le roi a vu un veilleur, un saint, descendre du ciel et dire : ‹ Abattez l’arbre et détruisez-le, mais laissez en terre le tronc avec ses racines et attachez-le avec des chaînes en fer et en bronze au milieu de l’herbe des champs ! Qu’il soit trempé par la rosée du ciel et qu’il ait sa nourriture avec les bêtes sauvages jusqu’à ce que sept temps soient passés sur lui. ›

Les autres versions

Bible Annotée

Daniel 4.20  L’arbre que tu as vu, qui croissait et devenait fort, dont la cime atteignait le ciel et qu’on voyait de toute la terre ;

John Nelson Darby

Daniel 4.20  L’arbre que tu as vu, qui croissait et devenait fort, et dont la hauteur atteignait jusqu’aux cieux, et qu’on voyait de toute la terre,

David Martin

Daniel 4.20  L’arbre que tu as vu, qui était devenu grand et fort, dont le sommet touchait les cieux, et qui se faisait voir par toute la terre ;

Ostervald

Daniel 4.20  L’arbre que tu as vu, et qui était devenu grand et fort, dont la cime touchait aux cieux, et qu’on voyait de toute la terre ;

Lausanne

Daniel 4.20  Et quant à ce que le roi a vu un Veillant et Saint qui descendait des cieux, et qui disait : Coupez l’arbre et détruisez-le ; toutefois, laissez le tronçon de ses racines dans la terre, mais dans une chaîne de fer et d’airain, parmi la verdure des champs, et qu’il soit baigné de la rosée du ciel, et qu’il ait sa portion avec les animaux des champs jusqu’à ce que sept temps aient passé sur lui ;

Vigouroux

Daniel 4.20  Le roi a vu ensuite que celui qui veille (un veillant) et qui est (un) saint est descendu (descendre) du ciel et qu’il a dit (dire) : Abattez cet arbre et (dispersez) détruisez-le ; cependant laissez en terre le germe de ses racines ; qu’il soit lié avec le (du) fer et (de) l’airain parmi les herbes des champs ; qu’il soit trempé par la rosée du ciel, et qu’il paisse avec les bêtes sauvages, jusqu’à ce que sept temps soient passés sur lui.[4.20 Sept temps, sur lui. Voir le verset 13.]

Auguste Crampon

Daniel 4.20  Si le roi a vu un veillant, un saint, descendant du ciel et disant : Abattez l’arbre et détruisez-le ; toutefois laissez en terre la souche de ses racines, mais dans des chaînes de fer et d’airain, au milieu du gazon des champs ; qu’il soit trempé de la rosée du ciel, et qu’il fasse sa part avec les animaux des champs, jusqu’à ce que sept temps aient passé sur lui :

Lemaistre de Sacy

Daniel 4.20  Vous avez vu ensuite, ô roi ! que l’un des veillants et des saints est descendu du ciel, et qu’il a dit : Abattez cet arbre, coupez-en les branches, réservez-en néanmoins en terre la tige avec les racines ; qu’il soit lié avec le fer et l’airain parmi les herbes des champs ; qu’il soit mouillé par la rosée du ciel, et qu’il paisse avec les bêtes sauvages, jusqu’à ce que sept temps soient passés sur lui.

Zadoc Kahn

Daniel 4.20  L’arbre que tu as vu, qui était grand et vigoureux, dont le sommet atteignait le ciel et qu’on apercevait de l’extrémité de la terre,

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Daniel 4.20  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Daniel 4.20  (4.23) וְדִ֣י חֲזָ֣ה מַלְכָּ֡א עִ֣יר וְקַדִּ֣ישׁ נָחִ֣ת׀ מִן־שְׁמַיָּ֡א וְאָמַר֩ גֹּ֨דּוּ אִֽילָנָ֜א וְחַבְּל֗וּהִי בְּרַ֨ם עִקַּ֤ר שָׁרְשֹׁ֨והִי֙ בְּאַרְעָ֣א שְׁבֻ֔קוּ וּבֶאֱסוּר֙ דִּֽי־פַרְזֶ֣ל וּנְחָ֔שׁ בְּדִתְאָ֖א דִּ֣י בָרָ֑א וּבְטַ֧ל שְׁמַיָּ֣א יִצְטַבַּ֗ע וְעִם־חֵיוַ֤ת בָּרָא֙ חֲלָקֵ֔הּ עַ֛ד דִּֽי־שִׁבְעָ֥ה עִדָּנִ֖ין יַחְלְפ֥וּן עֲלֹֽוהִי׃

La Vulgate

Daniel 4.20  Quod autem vidit rex vigilem et sanctum descendere de caelo, et dicere: Succidite arborem, et dissipate illam, attamen germen radicum ejus in terra dimittite; et vinciatur ferro et aere in herbis foris, et rore caeli conspergatur, et cum feris sit pabulum ejus, donec septem tempora mutentur super eum: