Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Daniel 10.1

Daniel 10.1 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC La troisième année de Cyrus, roi des Perses, une parole fut révélée à Daniel, surnommé Baltassar, une parole véritable, qui concernait de grandes armées. Il comprit ce qui lui fut dit : car on a besoin d’intelligence dans les visions.
MARLa troisième année de Cyrus, Roi de Perse, une parole fut révélée à Daniel, qui était nommé Beltesatsar ; et cette parole est vraie, mais le temps déterminé en est long, et il entendit la parole, et il eut intelligence dans la vision.
OSTLa troisième année de Cyrus, roi de Perse, une parole fut révélée à Daniel, qu’on nommait Beltshatsar ; et cette parole est véritable et annonce un grand combat. Et il comprit la parole, et il eut l’intelligence de la vision.
CAHDans la troisième année de Coresch (Cyrus), roi de Perse, une chose fut révélée à Daniel, dont le nom fut aussi Belteschaçar ; la chose est vraie, la misère est grande ; il remarqua la chose et comprit la révélation.
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGRLa troisième année de Coresch, roi de Perse, une parole fut révélée à Daniel qui portait le nom de Beltsazar ; et cette parole est une vérité, et a une grande calamité pour objet. Et il fut attentif à cette révélation, et il eut l’intelligence de la vision.
LAULa troisième année de Cyrus, roi de Perse, une parole fut révélée à Daniel, qui est appelé du nom de Beltesçatsar, et la parole est vérité, et [il s’agit] d’un grand combat. Et il discerna la parole, et reçut intelligence par le moyen de la vision.
OLTCe verset n’existe pas dans cette traduction !
DBYLa troisième année de Cyrus, roi de Perse, une chose fut révélée à Daniel qui est appelé du nom de Belteshatsar ; et la chose est vraie, mais le temps d’épreuve déterminé est long. Et il comprit la chose et eut l’intelligence de la vision.
STACe verset n’existe pas dans cette traduction !
BANLa troisième année de Cyrus, roi de Perse, une parole fut révélée à Daniel, qui avait été nommé Beltsatsar, et cette parole est véritable, et ce sera une grande guerre. Et il comprit la parole et il eut l’intelligence de la vision.
ZAKDans la troisième année de Cyrus, roi de Perse, une révélation fut faite à Daniel, qui avait reçu le surnom de Beltchaçar ; véridique était cette révélation et à longue portée. Il s’appliqua à s’en rendre compte et eut la claire intelligence de la vision.
VIGLa troisième année de Cyrus, roi des Perses, une parole fut révélée à Daniel, surnommé Baltassar, parole vraie et (d’une) grande force ; et il comprit la parole, car il est besoin d’intelligence dans les (cette) vision(s).[10 4° Prophéties sur l’époque des Séleucides, du chapitre 10 au chapitre 12. La quatrième vision développe plus longuement la seconde. La troisième année de Cyrus, Dieu prédit à Daniel les événements qui devaient s’accomplir sous les Séleucides par rapport à son peuple. Le chapitre 10 forme l’introduction à la prophétie ; les chapitres 11 et 12 entrent dans de nombreux détails sur l’époque qui précéda les Machabées. ― La 3e année de Cyrus, un ange révèle à Daniel, sur les bords du Tigre, l’histoire future des rois étrangers sous la domination desquels sera la Palestine, et il lui fait connaître en particulier la persécution d’Antiochus Epiphane pour prémunir à l’avance les Juifs fidèles contre la séduction. Il y aura d’abord quatre rois perses ; le quatrième (Xerxès) fera la guerre contre la Grèce, chapitre 11, verset 2. Surviendra un roi puissant (Alexandre), dont le royaume sera partagé, mais non entre les siens, versets 3 et 4. Le roi du sud (Ptolémée d’Egypte), deviendra fort ; cependant l’un de ses généraux (Séleucus Nicator de Syrie), l’emportera sur lui comme roi du Nord, versets 5 et 6. Leurs descendants se feront la guerre, versets 7 à 20. Un prince méprisé, despectus, montera sur le trône du nord ; c’est Antiochus Epiphane, le persécuteur des saints, le profanateur du temple de Jérusalem, versets 21 à 45. Saint Michel délivrera les Juifs de l’oppression ; il annonce la résurrection générale et la gloire des saints, chapitre 12, versets 1 à 4. L’épreuve de Juda, figure de la persécution de l’Antéchrist, durera trois ans et demi, versets 5 à 11. Daniel n’en sera pas témoin pendant sa vie, versets 12 et 13.] [10.1 Une parole véritable ; une vraie prophétie. ― Force ; selon la Vulgate et la version grecque de Théodotion ; armée, suivant l’hébreu.]
FILLa troisième année de Cyrus, roi des Perses, une parole fut révélée à Daniel, surnommé Baltassar, parole vraie et grande force; et il comprit la parole, car il est besoin d’intelligence dans les visions.
LSGLa troisième année de Cyrus, roi de Perse, une parole fut révélée à Daniel, qu’on nommait Beltschatsar. Cette parole, qui est véritable, annonce une grande calamité. Il fut attentif à cette parole, et il eut l’intelligence de la vision.
SYNCe verset n’existe pas dans cette traduction !
CRALa troisième année de Cyrus, roi de Perse, une parole fut révélée à Daniel, qui avait été nommé Baltassar ; cette parole est véritable, et elle annonçait une grande guerre. Il comprit la parole et il eut l’intelligence de la vision :
BPCLa troisième année de Cyrus, roi de Perse, une parole fut révélée à Daniel qui avait été nommé Baltassar ; cette parole est vérité et grande calamité. Il fit attention à la parole et il fut attentif à la vision.
JEREn l’an trois de Cyrus, roi de Perse, une parole fut révélée à Daniel, surnommé Baltassar : parole sûre ; haute lutte. Il pénétra la parole, l’intelligence lui en fut donnée en vision.
TRICe verset n’existe pas dans cette traduction !
NEGLa troisième année de Cyrus, roi de Perse, une parole fut révélée à Daniel, qu’on nommait Beltschatsar. Cette parole, qui est véritable, annonce une grande calamité. Il fut attentif à cette parole, et il eut l’intelligence de la vision.
CHUEn l’an trois de Korèsh, roi de Paras, une parole se découvre à Daniél, dont le nom est crié Bélteshasar : une parole vraie et une grande milice. Il discerne la parole en son discernement de la vision.
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPEn la troisième année de Cyrus roi de Perse, une parole fut révélée à Daniel, appelé Baltsasar: une parole sûre qui se référait à une grande épreuve. Daniel comprit la parole et reçut l’explication de la vision.
S21La troisième année de règne de Cyrus, le roi de Perse, une parole fut révélée à Daniel, appelé Beltshatsar. Cette parole est vraie et annonce un grand combat. Daniel fut attentif à cette parole et en eut la compréhension à travers ce qu’il voyait.
KJFEn la troisième année de Cyrus, roi de Perse, une chose fut révélée à Daniel, qui était appelé Beltshatsar; et la chose était vraie, mais le temps déterminé était long; et il comprit la chose, et il eut la compréhension de la vision.
LXXἐν τῷ ἐνιαυτῷ τῷ πρώτῳ Κύρου τοῦ βασιλέως Περσῶν πρόσταγμα ἐδείχθη τῷ Δανιηλ ὃς ἐπεκλήθη τὸ ὄνομα Βαλτασαρ καὶ ἀληθὲς τὸ ὅραμα καὶ τὸ πρόσταγμα καὶ τὸ πλῆθος τὸ ἰσχυρὸν διανοηθήσεται τὸ πρόσταγμα καὶ διενοήθην αὐτὸ ἐν ὁράματι.
VULAnno tertio Cyri, regis Persarum, verbum revelatum, est Danieli, cognomento Baltassar, et verbum verum, et fortitudo magna; intellexitque sermonem: intelligentia enim est opus in visione.
BHSבִּשְׁנַ֣ת שָׁלֹ֗ושׁ לְכֹ֨ורֶשׁ֙ מֶ֣לֶךְ פָּרַ֔ס דָּבָר֙ נִגְלָ֣ה לְדָֽנִיֵּ֔אל אֲשֶׁר־נִקְרָ֥א שְׁמֹ֖ו בֵּלְטְשַׁאצַּ֑ר וֶאֱמֶ֤ת הַדָּבָר֙ וְצָבָ֣א גָדֹ֔ול וּבִין֙ אֶת־הַדָּבָ֔ר וּבִ֥ינָה לֹ֖ו בַּמַּרְאֶֽה׃
SBLGNTCe verset n’existe pas dans cette traduction !