×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Jérémie 18.8

Jérémie 18.8 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Jérémie 18.8  Mais si cette nation, sur laquelle j’ai parlé, revient de sa méchanceté, Je me repens du mal que j’avais pensé lui faire.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Jérémie 18.8  Mais si cette nation, sur laquelle j’ai parlé, revient de sa méchanceté, Je me repens du mal que j’avais pensé lui faire.

Segond 21

Jérémie 18.8  mais si la nation dont j’ai parlé renonce à son mauvais comportement, je renoncerai au mal que j’avais prévu de lui faire ;

Les autres versions

Bible Annotée

Jérémie 18.8  mais cette nation, contre laquelle j’ai parlé, revient de sa méchanceté ; alors je me repens du mal que j’avais voulu lui faire.

John Nelson Darby

Jérémie 18.8  si cette nation au sujet de laquelle j’ai parlé se détourne du mal qu’elle a fait, je me repentirai du mal que je pensais lui faire.

David Martin

Jérémie 18.8  Mais si cette nation contre laquelle j’aurai parlé se détourne du mal qu’elle aura fait, je me repentirai aussi du mal que j’avais pensé de lui faire.

Ostervald

Jérémie 18.8  Si cette nation dont j’aurai parlé, revient de sa méchanceté, je me repentirai aussi du mal que je pensais lui faire.

Lausanne

Jérémie 18.8  mais [si] cette nation pour laquelle j’ai parlé se convertit de sa malice, alors je me repens du mal que je pensais à lui faire.

Vigouroux

Jérémie 18.8  si cette nation fait pénitence de sa méchanceté pour laquelle je l’avais condamnée (que je lui ai reproché), moi aussi je me repentirai du mal que j’avais résolu de lui faire.[18.8 Je me repentirai. Dieu parlant aux hommes emprunte ici leur langage. Il ne peut nullement se repentir, mais il peut paraître se repentir, quand il s’abstient d’accomplir le mal dont il avait menacé. Dieu, suivant la remarque de saint Augustin, change ses œuvres, mais ne change pas ses desseins ; or c’est en changeant ses œuvres qu’il paraît changer ses desseins.]

Auguste Crampon

Jérémie 18.8  Mais cette nation, contre laquelle j’ai parlé, revient-elle de sa méchanceté, alors je me repens du mal que j’avais résolu de lui faire.

Lemaistre de Sacy

Jérémie 18.8  si cette nation fait pénitence des maux pour lesquels je l’avais menacée, je me repentirai aussi moi-même du mal que j’avais résolu de lui faire.

Zadoc Kahn

Jérémie 18.8  Mais que ce peuple, ainsi menacé par moi, se repente de ses fautes, je change d’avis quant aux calamités que j’avais l’intention de lui infliger.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Jérémie 18.8  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Jérémie 18.8  וְשָׁב֙ הַגֹּ֣וי הַה֔וּא מֵרָ֣עָתֹ֔ו אֲשֶׁ֥ר דִּבַּ֖רְתִּי עָלָ֑יו וְנִֽחַמְתִּי֙ עַל־הָ֣רָעָ֔ה אֲשֶׁ֥ר חָשַׁ֖בְתִּי לַעֲשֹׂ֥ות לֹֽו׃ ס

La Vulgate

Jérémie 18.8  si paenitentiam egerit gens illa a malo suo quod locutus sum adversum eam agam et ego paenitentiam super malo quod cogitavi ut facerem ei

La Septante

Jérémie 18.8  καὶ ἐπιστραφῇ τὸ ἔθνος ἐκεῖνο ἀπὸ πάντων τῶν κακῶν αὐτῶν καὶ μετανοήσω περὶ τῶν κακῶν ὧν ἐλογισάμην τοῦ ποιῆσαι αὐτοῖς.