×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Jérémie 18.14

Jérémie 18.14 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Jérémie 18.14  La neige du Liban abandonne-t-elle le rocher des champs ? Ou voit-on tarir les eaux qui viennent de loin, fraîches et courantes ?

Segond Nouvelle Édition de Genève

Jérémie 18.14  La neige du Liban abandonne-t-elle le rocher des champs ? Ou voit-on tarir les eaux qui viennent de loin, fraîches et courantes ?

Segond 21

Jérémie 18.14  La neige du Liban abandonne-t-elle le rocher de la campagne ? Ou voit-on l’eau fraîche et courante qui vient de loin arrêter de couler ?

Les autres versions

Bible Annotée

Jérémie 18.14  La neige du Liban quitte-t-elle le rocher du champ ? Les eaux qui-viennent de loin, fraîches, ruisselantes, tarissent-elles ?

John Nelson Darby

Jérémie 18.14  La neige du Liban abandonnerait-elle le rocher du champ ? Ou les eaux fraîches et ruisselantes qui viennent de loin tariraient-elles ?

David Martin

Jérémie 18.14  N’abandonnera-t-on pas la neige du Liban pour la roche du champ ? et ne laissera-t-on pas les eaux qui ne sont point naturelles, et qui sont froides, [encore] qu’elles coulent ?

Ostervald

Jérémie 18.14  La neige du Liban abandonne-t-elle le rocher des champs ? Ou voit-on tarir les eaux venues de loin, fraîches et ruisselantes ?

Lausanne

Jérémie 18.14  De ses rochers, la neige du Liban cesse-t-elle [d’arroser]{Héb. abandonne-t-elle.} mes champs ? ou tarissent-elles, ces eaux étrangères, fraîches, ruisselantes ?

Vigouroux

Jérémie 18.14  La neige du Liban disparaîtra-t-elle des rochers des champs (le sentier de la campagne) ? ou peut-on faire tarir les eaux qui s’élancent (jaillissent) fraîches et courantes ?[18.14 Le sentier de la campagne est le mont Liban lui-même, sur les cimes duquel la neige ne fond jamais complètement.]

Auguste Crampon

Jérémie 18.14  Quitte-t-elle le rocher de la plaine, la neige du Liban ? Voit-on tarir les eaux qui viennent de loin, fraîches et courantes ?

Lemaistre de Sacy

Jérémie 18.14  La neige du Liban peut-elle cesser jamais de couvrir la pointe de ses rochers ? l’eut-on faire tarir une source dont les eaux vives et fraîches coulent sur la terre ?

Zadoc Kahn

Jérémie 18.14  Est-ce que la neige du Liban disparaît des roches en plein champ ? Est-ce qu’elles tarissent, les eaux venant de loin fraîches et rapides

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Jérémie 18.14  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Jérémie 18.14  הֲיַעֲזֹ֥ב מִצּ֛וּר שָׂדַ֖י שֶׁ֣לֶג לְבָנֹ֑ון אִם־יִנָּתְשׁ֗וּ מַ֛יִם זָרִ֥ים קָרִ֖ים נֹוזְלִֽים׃

La Vulgate

Jérémie 18.14  numquid deficiet de petra agri nix Libani aut evelli possunt aquae erumpentes frigidae et defluentes

La Septante

Jérémie 18.14  μὴ ἐκλείψουσιν ἀπὸ πέτρας μαστοὶ ἢ χιὼν ἀπὸ τοῦ Λιβάνου μὴ ἐκκλινεῖ ὕδωρ βιαίως ἀνέμῳ φερόμενον.