×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Esaïe 9.4

Esaïe 9.4 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Esaïe 9.4  (9.3) Car le joug qui pesait sur lui, Le bâton qui frappait son dos, La verge de celui qui l’opprimait, Tu les brises, comme à la journée de Madian.

Segond dite « à la Colombe »

Esaïe 9.4  Car toute chaussure qu’on porte dans la mêlée,
Et tout manteau roulé dans le sang
Seront livrés aux flammes,
Pour être dévorés par le feu.

Nouvelle Bible Segond

Esaïe 9.4  (9:3) Car le joug qui pesait sur elle, la trique qui frappait son dos, le bâton de son oppresseur, tu les a brisés comme au jour de Madiân.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Esaïe 9.4  Car toute chaussure qu’on porte dans la mêlée, Et tout vêtement guerrier roulé dans le sang, Seront livrés aux flammes, Pour être dévorés par le feu.

Segond 21

Esaïe 9.4  Oui, toute chaussure portée dans la bataille et tout habit roulé dans le sang seront livrés aux flammes pour être réduits en cendres.

Les autres versions

Bible du Semeur

Esaïe 9.4  Toute chaussure de guerrier qui martèle le sol,
et tout manteau que l’on a roulé dans le sang
seront livrés aux flammes,
pour être consumés.

Traduction œcuménique de la Bible

Esaïe 9.4  Tout brodequin dont le piétinement ébranle le sol
et tout manteau roulé dans le sang
deviennent bons à brûler, proie du feu.

Bible de Jérusalem

Esaïe 9.4  Car toute chaussure qui résonne sur le sol, tout manteau roulé dans le sang, seront mis à brûler, dévorés par le feu.

Bible Annotée

Esaïe 9.4  Car toute armure du guerrier qui s’avance avec bruit, tout manteau roulé dans le sang, est brûlé, le feu le dévore.

John Nelson Darby

Esaïe 9.4  Car tu as cassé le joug qui pesait sur elle, et la verge de son épaule, le bâton de son oppresseur, comme au jour de Madian.

David Martin

Esaïe 9.4  Parce que tout choc de ceux qui se battent le fait avec tumulte, et que les vêtements sont vautrés dans le sang ; mais ceci sera [comme] un embrasement, quand le feu dévore quelque chose.

Osterwald

Esaïe 9.4  Toute chaussure qu’on porte dans la mêlée, et le vêtement roulé dans le sang, seront brûlés et dévorés par les flammes.

Auguste Crampon

Esaïe 9.4  Car toute sandale du guerrier dans la mêlée, et tout manteau roulé dans le sang sont livrés à l’incendie ; le feu les dévore.

Lemaistre de Sacy

Esaïe 9.4  Car vous avez brisé le joug qui accablait votre peuple, la verge qui lui déchirait les épaules, et le sceptre de celui qui l’opprimait tyranniquement, comme vous fîtes autrefois à la journée de Madian.

André Chouraqui

Esaïe 9.4  Oui, toute botte qui bottait avec trépidation, tunique roulée dans le sang, sont à incinérer, mangeaille du feu.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Esaïe 9.4  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Esaïe 9.4  (9.5) כִּ֤י כָל־סְאֹון֙ סֹאֵ֣ן בְּרַ֔עַשׁ וְשִׂמְלָ֖ה מְגֹולָלָ֣ה בְדָמִ֑ים וְהָיְתָ֥ה לִשְׂרֵפָ֖ה מַאֲכֹ֥לֶת אֵֽשׁ׃

Versions étrangères

New Living Translation

Esaïe 9.4  For God will break the chains that bind his people and the whip that scourges them, just as he did when he destroyed the army of Midian with Gideon's little band.