×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Esaïe 9.1

Esaïe 9.1 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Esaïe 9.1  (8.23) Mais les ténèbres ne régneront pas toujours Sur la terre où il y a maintenant des angoisses : Si les temps passés ont couvert d’opprobre Le pays de Zabulon et le pays de Nephthali, Les temps à venir couvriront de gloire La contrée voisine de la mer, au delà du Jourdain, Le territoire des Gentils.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Esaïe 9.1  Le peuple qui marchait dans les ténèbres Voit une grande lumière ; Sur ceux qui habitaient le pays de l’ombre de la mort Une lumière resplendit.

Segond 21

Esaïe 9.1  Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu une grande lumière, sur ceux qui habitaient le pays de l’ombre de la mort une lumière a brillé.

Les autres versions

King James en Français

Esaïe 9.1  Néanmoins l’obscurcissement ne sera pas autant qu’il avait été dans son humiliation, quand au commencement, il affligea légèrement la terre de Zabulon et la terre de Nephthali et ensuite, l’affligea plus sévèrement près de la mer, au- delà du Jourdain, en la Galilée des nations.

Bible Annotée

Esaïe 9.1  Le peuple qui marchait dans les ténèbres voit une grande lumière, et la lumière resplendit sur ceux qui habitaient le pays de l’ombre de la mort.

John Nelson Darby

Esaïe 9.1  Toutefois l’obscurité ne sera pas selon que la détresse fut sur la terre, quand au commencement il pesa légèrement sur le pays de Zabulon et le pays de Nephtali, et plus tard s’appesantit sur elle,... chemin de la mer, au delà du Jourdain, Galilée des nations :

David Martin

Esaïe 9.1  Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu une grande lumière, et la lumière a relui sur ceux qui habitaient au pays de l’ombre de la mort.

Ostervald

Esaïe 9.1  Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu une grande lumière, et la lumière a resplendi sur ceux qui habitaient le pays de l’ombre de la mort.

Lausanne

Esaïe 9.1  Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu une grande lumière ; ceux qui étaient assis dans la terre de l’ombre de la mort, une lumière a resplendi sur eux.

Vigouroux

Esaïe 9.1  Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu une grande lumière ; sur (pour) ceux qui habitaient dans la région de l’ombre de la mort, une lumière s’est levée.[9.1 Le peuple, etc. Saint Matthieu nous montre l’accomplissement de cette prophétie en la personne de Jésus-Christ, qui porta dans ces régions la lumière de l’Evangile et y commença ses prédications (voir Matthieu, 4, verset 13 et suivants).]

Auguste Crampon

Esaïe 9.1  Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu une grande lumière, et sur ceux qui habitaient le pays de l’ombre de la mort, la lumière a resplendi.

Lemaistre de Sacy

Esaïe 9.1  Le Seigneur a d’abord frappé légèrement la terre de Zabulon et la terre de Nephthali ; et à la fin sa main s’est appesantie sur la Galilée des nations, qui est le long de la mer au delà du Jourdain.

Zadoc Kahn

Esaïe 9.1  Toutefois, l’accablement ne persistera pas là où est maintenant la détresse : naguère, la honte atteignit la terre de Zabulon et la terre de Nephtali, mais finalement, l’honneur sera rendu au pays qui s’étend vers la mer, ou au delà du Jourdain, au district des gentils.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Esaïe 9.1  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Esaïe 9.1  (9.2) הָעָם֙ הַהֹלְכִ֣ים בַּחֹ֔שֶׁךְ רָא֖וּ אֹ֣ור גָּדֹ֑ול יֹשְׁבֵי֙ בְּאֶ֣רֶץ צַלְמָ֔וֶת אֹ֖ור נָגַ֥הּ עֲלֵיהֶֽם׃

La Vulgate

Esaïe 9.1  populus qui ambulabat in tenebris vidit lucem magnam habitantibus in regione umbrae mortis lux orta est eis

La Septante

Esaïe 9.1  ὁ λαὸς ὁ πορευόμενος ἐν σκότει ἴδετε φῶς μέγα οἱ κατοικοῦντες ἐν χώρᾳ καὶ σκιᾷ θανάτου φῶς λάμψει ἐφ’ ὑμᾶς.