×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Esaïe 58.7

Esaïe 58.7 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Esaïe 58.7  Partage ton pain avec celui qui a faim, Et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile ; Si tu vois un homme nu, couvre-le, Et ne te détourne pas de ton semblable.

Segond dite « à la Colombe »

Esaïe 58.7  Partage ton pain avec celui qui a faim
Et ramène à la maison les pauvres sans abri ;
Si tu vois un homme nu, couvre-le,
Et ne te détourne pas de celui qui est ta (propre) chair.

Nouvelle Bible Segond

Esaïe 58.7  Ne s’agit–il pas de partager ton pain avec celui qui a faim et de ramener à la maison les pauvres sans abri ? De couvrir celui que tu vois nu, et de ne pas t’esquiver devant celui qui est ta propre chair ?

Segond Nouvelle Édition de Genève

Esaïe 58.7  Partage ton pain avec celui qui a faim, Et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile ; Si tu vois un homme nu, couvre-le, Et ne te détourne pas de ton semblable.

Segond 21

Esaïe 58.7  Partage ton pain avec celui qui a faim et fais entrer chez toi les pauvres sans foyer ! Quand tu vois un homme nu, couvre-le ! Ne cherche pas à éviter celui qui est fait de la même chair que toi !

Les autres versions

Bible du Semeur

Esaïe 58.7  C’est partager ton pain avec ceux qui ont faim,
et offrir l’hospitalité aux pauvres sans abri,
c’est donner des habits à celui qu’on voit nu,
ne pas te détourner de ton prochain.

Traduction œcuménique de la Bible

Esaïe 58.7  N’est-ce pas partager ton pain avec l’affamé ?
Et encore : les pauvres sans abri, tu les hébergeras,
si tu vois quelqu’un nu, tu le couvriras :
devant celui qui est ta propre chair, tu ne te déroberas pas.

Bible de Jérusalem

Esaïe 58.7  N’est-ce pas partager ton pain avec l’affamé, héberger chez toi les pauvres sans abri, si tu vois un homme nu, le vêtir, ne pas te dérober devant celui qui est ta propre chair ?

Bible Annotée

Esaïe 58.7  N’est-ce pas que tu rompes ton pain à celui qui a faim, et que tu fasses entrer chez toi les malheureux sans asile ; si tu vois un homme nu, que tu le couvres, et que tu ne te détournes point de celui qui est ta propre chair ?

John Nelson Darby

Esaïe 58.7  N’est-ce pas que tu partages ton pain avec celui qui a faim, et que tu fasses entrer dans la maison les affligés qui errent sans asile ? quand tu vois un homme nu, que tu le couvres, et que tu ne te caches pas à ta propre chair ?

David Martin

Esaïe 58.7  N’est-ce pas que tu partages ton pain à celui qui a faim ? et que tu fasses venir en ta maison les affligés qui sont errants ? quand tu vois un homme nu, que tu le couvres, et que tu ne te caches point arrière de ta chair ?

Osterwald

Esaïe 58.7  N’est-ce pas que tu partages ton pain avec l’affamé ; que tu fasses entrer dans ta maison les malheureux errants ; que tu revêtes ceux que tu vois nus, et ne te détournes pas de ton semblable ?

Auguste Crampon

Esaïe 58.7  Ne consiste-t-il pas à rompre ton pain à celui qui a faim, à recueillir chez toi les malheureux sans asile ; si tu vois un homme nu, à le couvrir, à ne point te détourner de ta propre chair ?

Lemaistre de Sacy

Esaïe 58.7  Faites part de votre pain à celui qui a faim, et faites entrer en votre maison les pauvres et ceux qui ne savent où se retirer. Lorsque vous verrez un homme nu, revêtez-le ; et ne méprisez point votre propre chair.

André Chouraqui

Esaïe 58.7  N’est-ce pas partager ton pain pour l’affamé, faire venir chez toi les humiliés, les trimardeurs ? Et quand tu vois un nu, le couvrir, sans te dérober devant ta chair ?

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Esaïe 58.7  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Esaïe 58.7  הֲלֹ֨וא פָרֹ֤ס לָֽרָעֵב֙ לַחְמֶ֔ךָ וַעֲנִיִּ֥ים מְרוּדִ֖ים תָּ֣בִיא בָ֑יִת כִּֽי־תִרְאֶ֤ה עָרֹם֙ וְכִסִּיתֹ֔ו וּמִבְּשָׂרְךָ֖ לֹ֥א תִתְעַלָּֽם׃