×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Esaïe 53.4

Esaïe 53.4 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Référence Texte
Nouveau testament - Bible de Genève - 1669 - BDGEsaïe 53.4Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
Lemaistre de Sacy - 1701 - SAC Esaïe 53.4Il a pris véritablement nos langueurs sur lui , et il s’est chargé lui-même de nos douleurs : nous l’avons considéré comme un lépreux, comme un homme frappé de Dieu et humilié.
David Martin - 1744 - MAREsaïe 53.4Mais il a porté nos langueurs, et il a chargé nos douleurs ; et nous avons estimé qu’étant [ainsi] frappé, il était battu de Dieu, et affligé.
Ostervald - 1811 - OSTEsaïe 53.4Cependant il a porté nos maladies, et il s’est chargé de nos douleurs ; et nous, nous pensions qu’il était frappé de Dieu, battu et affligé.
Ancien Testament Samuel Cahen - 1831 - CAHEsaïe 53.4Mais il a porté nos infirmités, il s’est chargé de nos douleurs, et nous, nous le considérions comme un lépreux, frappé de Dieu et tourmenté.
Les Évangiles de Félicité Robert de Lamennais - 1846 - LAMEsaïe 53.4Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
Perret-Gentil et Rilliet - 1869 - PGREsaïe 53.4Cependant il porta nos maladies, et se chargea de nos douleurs, et nous le crûmes puni, frappé de Dieu et humilié.
Bible de Lausanne - 1872 - LAUEsaïe 53.4Certainement il a porté, lui, nos maladies, c’est de nos douleurs qu’il s’est chargé, et nous, nous avons estimé qu’il était frappé, battu de Dieu, et humilié ;
Nouveau Testament Oltramare - 1874 - OLTEsaïe 53.4Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
John Nelson Darby - 1885 - DBYEsaïe 53.4Certainement, lui, a porté nos langueurs, et s’est chargé de nos douleurs ; et nous, nous l’avons estimé battu, frappé de Dieu, et affligé ;
Nouveau Testament Stapfer - 1889 - STAEsaïe 53.4Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
Bible Annotée - 1899 - BANEsaïe 53.4Véritablement, c’étaient nos maladies qu’il portait, et nos douleurs dont il s’était chargé ; et nous, nous le croyions puni, frappé de Dieu et humilié !
Ancien testament Zadoc Kahn - 1899 - ZAKEsaïe 53.4Et pourtant ce sont nos maladies dont il était chargé, nos souffrances qu’il portait, alors que nous, nous le prenions pour un malheureux atteint, frappé par Dieu, humilié.
Glaire et Vigouroux - 1902 - VIGEsaïe 53.4Vraiment il a porté nos langueurs, et il s’est chargé lui-même de nos douleurs ; et nous l’avons considéré comme un lépreux, comme un homme frappé de Dieu et humilié.[53.4 Il a vraiment, etc. Saint Matthieu (voir Matthieu, 8, 17) applique cette parole à Jésus-Christ, guérissant les malades qu’on lui présentait.]
Bible Louis Claude Fillion - 1904 - FILEsaïe 53.4Vraiment Il a porté nos langueurs, et Il S’est chargé Lui-même de nos douleurs; et nous L’avons considéré comme un lépreux, comme un homme frappé de Dieu et humilié.
Louis Segond - 1910 - LSGEsaïe 53.4Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé ; Et nous l’avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié.
Nouveau Testament et Psaumes - Bible Synodale - 1921 - SYNEsaïe 53.4Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
Bible Augustin Crampon - 1923 - CRAEsaïe 53.4Vraiment c’était nos maladies qu’il portait, et nos douleurs dont il s’était chargé ; et nous, nous le regardions comme un puni, frappé de Dieu et humilié.
Bible Pirot-Clamer - 1949 - BPCEsaïe 53.4Mais c’étaient nos maladies qu’il portait - et nos douleurs dont il s’était chargé. Et nous, nous le considérions comme puni, - frappé de Dieu et humilié.
Nouveau Testament Osty et Trinquet - 1974 - TRIEsaïe 53.4Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
Segond Nouvelle Édition de Genève - 1979 - NEGEsaïe 53.4Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé ; Et nous l’avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié.
Bible André Chouraqui - 1985 - CHUEsaïe 53.4Ainsi, il portait nos maux, supportait nos douleurs, et nous le comptions pour touché, frappé par Elohîms, violenté.
Les Évangiles de Sœur Jeanne d’Arc - 1990 - JDCEsaïe 53.4Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
Les Évangiles de Claude Tresmontant - 1991 - TREEsaïe 53.4Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
Bible des Peuples - 1998 - BDPEsaïe 53.4Or ce sont nos maladies dont il était chargé, nos plaies qu’il portait. Nous pensions qu’une plaie de Dieu l’avait frappé, humilié,
Segond 21 - 2007 - S21Esaïe 53.4Pourtant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, c’est de nos douleurs qu’il s’est chargé. Et nous, nous l’avons considéré comme puni, frappé par Dieu et humilié.
King James en Français - 2016 - KJFEsaïe 53.4Vraiment il a porté nos souffrances, et s’est chargé de nos douleurs; malgré tout, nous l’avons estimé frappé et battu de Dieu, et affligé.
La Septante - 270 avant Jésus-Christ - LXXEsaïe 53.4οὗτος τὰς ἁμαρτίας ἡμῶν φέρει καὶ περὶ ἡμῶν ὀδυνᾶται καὶ ἡμεῖς ἐλογισάμεθα αὐτὸν εἶναι ἐν πόνῳ καὶ ἐν πληγῇ καὶ ἐν κακώσει.
La Vulgate - 1454 - VULEsaïe 53.4vere languores nostros ipse tulit et dolores nostros ipse portavit et nos putavimus eum quasi leprosum et percussum a Deo et humiliatum
Ancien testament hébreu - Biblia Hebraica Stuttgartensia - 1967 - BHSEsaïe 53.4אָכֵ֤ן חֳלָיֵ֨נוּ֙ ה֣וּא נָשָׂ֔א וּמַכְאֹבֵ֖ינוּ סְבָלָ֑ם וַאֲנַ֣חְנוּ חֲשַׁבְנֻ֔הוּ נָג֛וּעַ מֻכֵּ֥ה אֱלֹהִ֖ים וּמְעֻנֶּֽה׃
Nouveau testament grec - 2010 - SBLGNTEsaïe 53.4Ce verset n’existe pas dans cette traduction !