×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Esaïe 38.10

Esaïe 38.10 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Esaïe 38.10  Je disais : Quand mes jours sont en repos, je dois m’en aller Aux portes du séjour des morts. Je suis privé du reste de mes années !

Segond dite « à la Colombe »

Esaïe 38.10  Je me disais :
Quand mes jours sont en repos,
Je dois m’en aller
Aux portes du séjour des morts.
Je suis privé du reste de mes années !

Nouvelle Bible Segond

Esaïe 38.10  Je me disais : quand mes jours sont en repos, je dois m’en aller aux portes du séjour des morts. Je suis privé du reste de mes années !

Segond Nouvelle Édition de Genève

Esaïe 38.10  Je disais : Quand mes jours sont en repos, je dois m’en aller Aux portes du séjour des morts. Je suis privé du reste de mes années !

Segond 21

Esaïe 38.10  « Je disais : ‹ Au beau milieu de mon existence, je dois passer par les portes du séjour des morts. Je suis privé du reste de mes années ! ›

Les autres versions

Bible du Semeur

Esaïe 38.10  Je me disais :
« Dans ma pleine vigueur,
il faut que je m’en aille,
pour passer par les portes de la mort,
privé du reste de mes ans. »

Traduction œcuménique de la Bible

Esaïe 38.10  Moi, j’ai dit : au meilleur temps de ma vie,
je dois m’en aller.
Je suis assigné aux portes du séjour des morts,
pour le reste de mes années.

Bible de Jérusalem

Esaïe 38.10  Je disais : Au midi de mes jours, je m’en vais, aux portes du shéol je serai gardé pour le reste de mes ans.

Bible Annotée

Esaïe 38.10  Je disais : Ainsi dans la paix de mes jours je vais descendre aux portes du sépulcre ; je suis privé du reste de mes années !

John Nelson Darby

Esaïe 38.10  Moi, je disais : Au méridien de mes jours j’irai dans les portes du shéol ; je suis privé du reste de mes années.

David Martin

Esaïe 38.10  J’avais dit dans le retranchement de mes jours ; je m’en irai aux portes du sépulcre, je suis privé de ce qui restait de mes années.

Osterwald

Esaïe 38.10  Je disais : Quand mes jours sont tranquilles, je m’en vais aux portes du Sépulcre : je suis privé du reste de mes années !

Auguste Crampon

Esaïe 38.10  Je disais : Dans la paix de mes jours je m’en vais aux portes du schéol ; je suis privé du reste de mes ans !

Lemaistre de Sacy

Esaïe 38.10  J’ai dit : Lorsque je ne suis encore qu’à la moitié de ma vie, je m’en vais aux portes du tombeau : je cherche en vain le reste de mes années.

André Chouraqui

Esaïe 38.10  « Moi, j’ai dit : À la pause de mes jours je m’en vais aux portes du Shéol, sanctionné au reste de mes années.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Esaïe 38.10  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Esaïe 38.10  אֲנִ֣י אָמַ֗רְתִּי בִּדְמִ֥י יָמַ֛י אֵלֵ֖כָה בְּשַׁעֲרֵ֣י שְׁאֹ֑ול פֻּקַּ֖דְתִּי יֶ֥תֶר שְׁנֹותָֽי׃

Versions étrangères

New Living Translation

Esaïe 38.10  I said, "In the prime of my life, must I now enter the place of the dead? Am I to be robbed of my normal years?"