×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Esaïe 15.5

Esaïe 15.5 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Esaïe 15.5  Mon cœur gémit sur Moab, Dont les fugitifs se sauvent jusqu’à Tsoar, Jusqu’à églath Schelischija ; Car ils font, en pleurant, la montée de Luchith, Et ils jettent des cris de détresse sur le chemin de Choronaïm ;

Segond dite « à la Colombe »

Esaïe 15.5  Mon cœur crie sur Moab,
Dont les fugitifs (se sauvent) jusqu’à Tsoar,
(Jusqu’à) Églath-Chelichiya ;
Car ils font, en pleurant, la montée de Louhith,
Car ils poussent la clameur du désastre sur le chemin de Horonaïm ;

Nouvelle Bible Segond

Esaïe 15.5  Mon cœur crie sur Moab : il y a des fugitifs jusqu’à Tsoar—Eglath–Shelishiya. Car ils montent, en pleurant, la montée de Louhith, sur le chemin de Horonaïm ils font retentir des cris de désastre ;

Segond Nouvelle Édition de Genève

Esaïe 15.5  Mon cœur gémit sur Moab, Dont les fugitifs se sauvent jusqu’à Tsoar, Jusqu’à Eglath-Schelischija ; Car ils font, en pleurant, la montée de Luchith, Et ils jettent des cris de détresse sur le chemin de Choronaïm ;

Segond 21

Esaïe 15.5  Mon cœur pousse des cris pour Moab. Ses fugitifs vont jusqu’à Tsoar, jusqu’à Eglath-Shelishija. Ils gravissent en pleurant la montée de Louhith et ils poussent des cris de détresse sur le chemin de Horonaïm

Les autres versions

Bible du Semeur

Esaïe 15.5  J’appelle à l’aide au sujet de Moab :
ses fugitifs se sauvent jusqu’à Tsoar,
jusqu’à Églath-Chelichiya,
et ils gravissent en pleurant la montée de Louhith.
Sur le chemin d’Horonaïm, ils poussent des cris déchirants :

Traduction œcuménique de la Bible

Esaïe 15.5  Mon cœur gémit sur Moab :
Il y a des fuyards jusqu’à Çoar, Eglath-Shelishiya.
La côte de Louhith, on la monte en pleurant
et un cri déchirant réveille le chemin de Horonaïm.

Bible de Jérusalem

Esaïe 15.5  Son cœur crie en faveur de Moab : car ses fuyards sont déjà à Coar, vers Eglat-Shelishiyya. Sur la montée de Luhit, on monte en pleurant, sur le chemin d’Horonayim, on pousse des cris déchirants.

Bible Annotée

Esaïe 15.5  Mon cœur gémit sur Moab ; ses fugitifs sont déjà à Tsoar, à Eglath-Schelischia ; car on monte, en pleurant, la montée de Luchith, et sur le chemin de Horonaïm on pousse des cris de détresse ;

John Nelson Darby

Esaïe 15.5  Mon cœur pousse des cris au sujet de Moab ; ses fugitifs vont jusqu’à Tsoar, jusqu’à églath-Shelishija ; car ils montent la montée de Lukhith en pleurant, et sur le chemin de Horonaïm ils élèvent un cri de ruine.

David Martin

Esaïe 15.5  Mon cœur crie à cause de Moab ; ses fugitifs s’en sont fuis jusqu’à Tsohar, [comme] une génisse de trois ans ; car on montera par la montée de Luhith avec des pleurs, et on fera retentir le cri de la plaie au chemin de Horonajim.

Osterwald

Esaïe 15.5  Mon cœur gémit sur Moab, dont les fugitifs courent jusqu’à Tsoar, jusqu’à Églath-Shélishija. Car on monte en pleurant la montée de Luchith ; car on fait retentir le cri de la ruine au chemin de Horonajim.

Auguste Crampon

Esaïe 15.5  Mon cœur gémit sur Moab ; ses défenseurs sont déjà à Ségor, à Eglath-Schelischiah. Oui, la montée de Luhith, on la gravit en pleurant ; et sur le chemin de Horonaïm, on pousse des cris de détresse.

Lemaistre de Sacy

Esaïe 15.5  Mon cœur poussera des soupirs sur l’affliction de Moab ; ses appuis et les plus vaillants mêmes d’entre eux s’enfuient jusqu’à Ségor, qui crie elle-même aussi fortement qu’une génisse de trois ans : ils montent en pleurant par la colline de Luith, et le cri de leur affliction s’est élevé dans Je chemin d’Oronaïm.

André Chouraqui

Esaïe 15.5  Mon cœur pour Moab clame ; ses fuyards jusqu’à So’ar, ’Èglat-Shelishyah ! Oui, la montée de Louhit, il y monte en pleurs ; oui, la route de Horonaîm, ils y éveillent la clameur de la brisure.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Esaïe 15.5  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Esaïe 15.5  לִבִּי֙ לְמֹואָ֣ב יִזְעָ֔ק בְּרִיחֶ֕הָ עַד־צֹ֖עַר עֶגְלַ֣ת שְׁלִשִׁיָּ֑ה כִּ֣י׀ מַעֲלֵ֣ה הַלּוּחִ֗ית בִּבְכִי֙ יַֽעֲלֶה־בֹּ֔ו כִּ֚י דֶּ֣רֶךְ חֹורֹנַ֔יִם זַעֲקַת־שֶׁ֖בֶר יְעֹעֵֽרוּ׃

Versions étrangères

New Living Translation

Esaïe 15.5  My heart weeps for Moab. Its people flee to Zoar and Eglath-shelishiyah. Weeping, they climb the road to Luhith. Their crying can be heard all along the road to Horonaim.