×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Esaïe 14.8

Esaïe 14.8 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Référence Texte
Nouveau testament - Bible de Genève - 1669 - BDGEsaïe 14.8Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
Lemaistre de Sacy - 1701 - SAC Esaïe 14.8les sapins mêmes et les cèdres du Liban se sont réjouis de ta perte : Depuis que tu es mort, disent-ils , il ne vient plus personne qui nous coupe et qui nous abatte.
David Martin - 1744 - MAREsaïe 14.8Même les sapins et les cèdres du Liban se sont réjouis de toi, [en disant] ; Depuis que tu es endormi, personne n’est monté pour nous tailler.
Ostervald - 1811 - OSTEsaïe 14.8Les cyprès aussi, les cèdres du Liban, se réjouissent à ton sujet. Depuis que tu es gisant, disent-ils, personne ne monte plus pour nous abattre.
Ancien Testament Samuel Cahen - 1831 - CAHEsaïe 14.8Les cyprès, les cèdres du Libanone se réjouissent de ta chute ; depuis que tu es bas, nul ne monte sur nous pour nous abattre.
Les Évangiles de Félicité Robert de Lamennais - 1846 - LAMEsaïe 14.8Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
Perret-Gentil et Rilliet - 1869 - PGREsaïe 14.8Les cyprès aussi, les cèdres du Liban disent, pleins de joie : Depuis que tu es gisant, personne ne monte pour nous abattre. –
Bible de Lausanne - 1872 - LAUEsaïe 14.8même les cyprès se réjouissent à ton sujet, [disant] avec les cèdres du Liban : Depuis que tu es couché, l’abatteur ne monte plus contre nous !
Nouveau Testament Oltramare - 1874 - OLTEsaïe 14.8Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
John Nelson Darby - 1885 - DBYEsaïe 14.8Les cyprès aussi se réjouissent de toi, les cèdres du Liban : Depuis que tu es tombé, l’abatteur n’est plus monté contre nous !
Nouveau Testament Stapfer - 1889 - STAEsaïe 14.8Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
Bible Annotée - 1899 - BANEsaïe 14.8les cyprès mêmes et les cèdres du Liban se réjouissent à cause de toi : Depuis que tu es couché là, le coupeur ne monte plus contre nous !
Ancien testament Zadoc Kahn - 1899 - ZAKEsaïe 14.8Même les cyprès et les cèdres du Liban se réjouissent de ta chute : “ Depuis que tu es à terre, le bûcheron ne monte plus contre nous. ”
Glaire et Vigouroux - 1902 - VIGEsaïe 14.8les sapins mêmes et les cèdres du Liban se sont réjouis de ta perte : Depuis que tu es mort (dors), disent-ils, il ne monte personne pour nous abattre.[14.8 Tu dors ; c’est-à-dire tu es mort. ― Personne qui nous abatte. Les vainqueurs signalaient ordinairement leur domination sur les provinces conquises en abattant les forêts. Comparer à Isaïe, 37, 24. ― Les arbres du Liban interviennent, parce que le roi de Babylone les avait fait couper pour construire son palais.]
Bible Louis Claude Fillion - 1904 - FILEsaïe 14.8les sapins mêmes et les cèdres du Liban se sont réjouis de ta perte : Depuis que tu es mort, disent-ils, il ne monte personne pour nous abattre.
Louis Segond - 1910 - LSGEsaïe 14.8Les cyprès même, les cèdres du Liban, se réjouissent de ta chute : Depuis que tu es tombé, personne ne monte pour nous abattre.
Nouveau Testament et Psaumes - Bible Synodale - 1921 - SYNEsaïe 14.8Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
Bible Augustin Crampon - 1923 - CRAEsaïe 14.8Les Cyprès mêmes se réjouissent de ta chute, avec les cèdres du Liban : " Depuis que tu es couché là, personne ne monte plus pour nous abattre ! "
Bible Pirot-Clamer - 1949 - BPCEsaïe 14.8Les cyprès mêmes se réjouissent à cause de toi, - les cèdres du Liban disant : “Depuis que tu es couché là, - personne ne monte plus pour nous abattre.”
Nouveau Testament Osty et Trinquet - 1974 - TRIEsaïe 14.8Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
Segond Nouvelle Édition de Genève - 1979 - NEGEsaïe 14.8Les cyprès même, les cèdres du Liban, se réjouissent de ta chute : Depuis que tu es tombé, personne ne monte pour nous abattre.
Bible André Chouraqui - 1985 - CHUEsaïe 14.8Même les cyprès se réjouissent de toi, les cèdres du Lebanôn : « Dès lors que tu t’es couché, le bûcheron ne montera plus contre nous. »
Les Évangiles de Sœur Jeanne d’Arc - 1990 - JDCEsaïe 14.8Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
Les Évangiles de Claude Tresmontant - 1991 - TREEsaïe 14.8Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
Bible des Peuples - 1998 - BDPEsaïe 14.8Même les cyprès se réjouissent, avec les cèdres du Liban: “Depuis que tu es mort, disent-ils, nous n’avons plus à craindre le bûcheron.”
Segond 21 - 2007 - S21Esaïe 14.8Même les cyprès et les cèdres du Liban se réjouissent de ta chute : ‹ Depuis que tu es tombé, le bûcheron ne monte plus pour nous abattre. ›
King James en Français - 2016 - KJFEsaïe 14.8Oui, les sapins se réjouissent de toi, ainsi que les cèdres du Liban, en disant: Depuis que tu es endormi, personne n’est monté contre nous.
La Septante - 270 avant Jésus-Christ - LXXEsaïe 14.8καὶ τὰ ξύλα τοῦ Λιβάνου εὐφράνθησαν ἐπὶ σοὶ καὶ ἡ κέδρος τοῦ Λιβάνου ἀφ’ οὗ σὺ κεκοίμησαι οὐκ ἀνέβη ὁ κόπτων ἡμᾶς.
La Vulgate - 1454 - VULEsaïe 14.8abietes quoque laetatae sunt super te et cedri Libani ex quo dormisti non ascendit qui succidat nos
Ancien testament hébreu - Biblia Hebraica Stuttgartensia - 1967 - BHSEsaïe 14.8גַּם־בְּרֹושִׁ֛ים שָׂמְח֥וּ לְךָ֖ אַרְזֵ֣י לְבָנֹ֑ון מֵאָ֣ז שָׁכַ֔בְתָּ לֹֽא־יַעֲלֶ֥ה הַכֹּרֵ֖ת עָלֵֽינוּ׃
Nouveau testament grec - 2010 - SBLGNTEsaïe 14.8Ce verset n’existe pas dans cette traduction !