×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Esaïe 14.8

Esaïe 14.8 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Esaïe 14.8  Les cyprès même, les cèdres du Liban, se réjouissent de ta chute : Depuis que tu es tombé, personne ne monte pour nous abattre.

Segond dite « à la Colombe »

Esaïe 14.8  Les cyprès même, les cèdres du Liban se réjouissent à ton sujet :
Depuis que tu es tombé,
Le bûcheron ne monte plus contre nous.

Nouvelle Bible Segond

Esaïe 14.8  Les cyprès même, les cèdres du Liban se réjouissent à ton sujet : Depuis que tu es tombé, le bûcheron ne monte plus contre nous.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Esaïe 14.8  Les cyprès même, les cèdres du Liban, se réjouissent de ta chute : Depuis que tu es tombé, personne ne monte pour nous abattre.

Segond 21

Esaïe 14.8  Même les cyprès et les cèdres du Liban se réjouissent de ta chute : ‹ Depuis que tu es tombé, le bûcheron ne monte plus pour nous abattre. ›

Les autres versions

Bible du Semeur

Esaïe 14.8  Les cyprès même sont heureux de sa chute, et les cèdres du Liban disent :
« Depuis que tu t’es effondré
le bûcheron ne vient plus nous abattre ! »

Traduction œcuménique de la Bible

Esaïe 14.8  Même les cyprès se réjouissent à cause de toi
et, depuis que tu es étendu,
les cèdres du Liban disent :
« Il ne montera plus, celui qui venait nous abattre. »

Bible de Jérusalem

Esaïe 14.8  Les cyprès même se réjouissent à ton sujet, et les cèdres du Liban : "Depuis que tu t’es couché, on ne monte plus pour nous abattre !"

Bible Annotée

Esaïe 14.8  les cyprès mêmes et les cèdres du Liban se réjouissent à cause de toi : Depuis que tu es couché là, le coupeur ne monte plus contre nous !

John Nelson Darby

Esaïe 14.8  Les cyprès aussi se réjouissent de toi, les cèdres du Liban : Depuis que tu es tombé, l’abatteur n’est plus monté contre nous !

David Martin

Esaïe 14.8  Même les sapins et les cèdres du Liban se sont réjouis de toi, [en disant] ; Depuis que tu es endormi, personne n’est monté pour nous tailler.

Osterwald

Esaïe 14.8  Les cyprès aussi, les cèdres du Liban, se réjouissent à ton sujet. Depuis que tu es gisant, disent-ils, personne ne monte plus pour nous abattre.

Auguste Crampon

Esaïe 14.8  Les Cyprès mêmes se réjouissent de ta chute, avec les cèdres du Liban : « Depuis que tu es couché là, personne ne monte plus pour nous abattre ! »

Lemaistre de Sacy

Esaïe 14.8  les sapins mêmes et les cèdres du Liban se sont réjouis de ta perte : Depuis que tu es mort, disent-ils , il ne vient plus personne qui nous coupe et qui nous abatte.

André Chouraqui

Esaïe 14.8  Même les cyprès se réjouissent de toi, les cèdres du Lebanôn : « Dès lors que tu t’es couché, le bûcheron ne montera plus contre nous. »

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Esaïe 14.8  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Esaïe 14.8  גַּם־בְּרֹושִׁ֛ים שָׂמְח֥וּ לְךָ֖ אַרְזֵ֣י לְבָנֹ֑ון מֵאָ֣ז שָׁכַ֔בְתָּ לֹֽא־יַעֲלֶ֥ה הַכֹּרֵ֖ת עָלֵֽינוּ׃

Versions étrangères

New Living Translation

Esaïe 14.8  Even the trees of the forest— the cypress trees and the cedars of Lebanon— sing out this joyous song: 'Your power is broken! No one will come to cut us down now!'