×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Cantique 8.5

Cantique 8.5 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC Qui est celle-ci qui s’élève du désert, toute remplie de délices, et appuyée sur son bien-aimé ? L’époux. Je vous ai réveillée sous le pommier : c’est là que votre mère vous a conçue ; c’est là que celle qui vous a donné la vie vous a mise au monde.
MARQui est celle-ci qui monte du désert, mollement appuyée sur son bien-aimé ? Je t’ai réveillée sous un pommier, là où ta mère t’a enfantée, là où celle qui t’a conçue, t’a enfanté.
OSTQui est celle-ci qui monte du désert, appuyée doucement sur son bien-aimé ? Je t’ai réveillée sous un pommier, là où ta mère t’a enfantée, là où t’a enfantée celle qui t’a donné le jour.
CAHQui est celle qui monte du désert appuyée sur son bien aimé. Sous le pommier je t’ai réveillé ; là, ta mère t’a mis au monde ; là, elle t’a conçu, t’a enfanté.
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGRQui est celle qui monte ici du désert, appuyée sur son bien-aimé ? – – C’est sous le pommier que j’éveillai ton amour ; c’est là que ta mère te donna naissance, là que te donna naissance celle qui t’enfanta.
LAUQui est celle-ci qui monte du désert, s’appuyant sur son bien-aimé ? C’est sous les cédrats que je t’ai réveillé ; c’est là que ta mère t’a mis au monde ; c’est là que souffrit celle qui t’a donné le jour.
OLTCe verset n’existe pas dans cette traduction !
DBYQui est celle-ci qui monte du désert, s’appuyant sur son bien-aimé ? -Je t’ai réveillée sous le pommier : là ta mère t’a enfantée dans les douleurs, là celle qui t’a enfantée a été en travail.
STACe verset n’existe pas dans cette traduction !
BANQui est celle-ci, qui monte du désert, appuyée sur son bien-aimé ?

Sulammith

Sous le pommier je t’ai réveillé, là où ta mère t’a enfanté avec douleur, là où a souffert celle qui t’a donné le jour.
ZAKQui est-elle, celle qui monte du désert, appuyée sur son bien-aimé ? - C’est sous ce pommier que j’ai éveillé ton amour, là où ta mère te mit au monde, là où ta mère te donna le jour.
VIGLES FILLES DE JERUSALEM. Quelle est celle-ci qui monte du désert, enivrée (comblée) de délices, appuyée sur son bien-aimé ? Je t’ai (r)éveillée sous le pommier ; c’est là que (qu’a été corrompue) ta mère t’a conçue, là (a été violée) que celle qui t’a donné le jour t’a enfantée.[8.5 Sous le pommier, etc. D’après la version latine, on ne peut savoir si c’est l’Epoux ou l’Epouse qui dit ces paroles et les suivantes ; mais le texte hébreu les attribue formellement à l’Epouse.]
FILQuelle est celle-ci qui monte du désert, enivrée de délices, appuyée sur son bien-aimé? Je t’ai éveillée sous le pommier; c’est là que ta mère t’a conçue, là que celle qui t’a donné le jour t’a enfantée.
LSGQui est celle qui monte du désert, Appuyée sur son bien-aimé ? — Je t’ai réveillée sous le pommier ; Là ta mère t’a enfantée, C’est là qu’elle t’a enfantée, qu’elle t’a donné le jour. —
SYNCe verset n’existe pas dans cette traduction !
CRAQuelle est celle-ci qui monte du désert,
appuyée sur son bien-aimé ?
Je t’ai réveillée sous le pommier,
là, ta mère t’a conçue ;
là, elle t’a conçue, là, elle t’a donné le jour.
BPCQuelle est celle qui monte du désert, - appuyée sur son bien-aimé ? Sous le pommier je t’ai éveillée, - dans la maison où ta mère t’a donné le jour.
JERQui est celle-ci qui monte du désert, appuyée sur son bien-aimé ? Sous le pommier je t’ai réveillée, là même où ta mère te conçut, là où conçut celle qui t’a enfantée.
TRICe verset n’existe pas dans cette traduction !
NEGQui est celle qui monte du désert, Appuyée sur son bien-aimé ? Salomon Je t’ai réveillée sous le pommier ; Là ta mère t’a enfantée, C’est là qu’elle t’a enfantée, qu’elle t’a donné le jour.
CHUQui est celle qui monte du désert, accoudée sur son amant ? Sous le pommier, je t’ai éveillé ; là, ta mère te conçut, là te conçut ta procréatrice.
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPQui est celle-ci qui monte du désert, appuyée sur son aimé? LUI: Sous le pommier je t’ai éveillée, là même où ta mère t’a conçue, où devint enceinte celle qui t’enfanta. ELLE:
S21Qui est celle qui monte du désert, appuyée sur son bien-aimé ? La jeune femme Je t’ai réveillé sous le pommier. C’est là que ta mère est tombée enceinte de toi, c’est là qu’elle est tombée enceinte et t’a donné le jour.
KJFQui est celle-ci qui monte du désert, appuyée doucement sur son bien-aimé? Je t’ai réveillée sous un pommier, là où ta mère t’a enfantée, là où t’a enfantée celle qui t’a donné le jour.
LXXτίς αὕτη ἡ ἀναβαίνουσα λελευκανθισμένη ἐπιστηριζομένη ἐπὶ τὸν ἀδελφιδὸν αὐτῆς ὑπὸ μῆλον ἐξήγειρά σε ἐκεῖ ὠδίνησέν σε ἡ μήτηρ σου ἐκεῖ ὠδίνησέν σε ἡ τεκοῦσά σου.
VULquae est ista quae ascendit de deserto deliciis affluens et nixa super dilectum suum sub arbore malo suscitavi te ibi corrupta est mater tua ibi violata est genetrix tua
BHSמִ֣י זֹ֗את עֹלָה֙ מִן־הַמִּדְבָּ֔ר מִתְרַפֶּ֖קֶת עַל־דֹּודָ֑הּ תַּ֤חַת הַתַּפּ֨וּחַ֙ עֹֽורַרְתִּ֔יךָ שָׁ֚מָּה חִבְּלַ֣תְךָ אִמֶּ֔ךָ שָׁ֖מָּה חִבְּלָ֥ה יְלָדַֽתְךָ׃
SBLGNTCe verset n’existe pas dans cette traduction !