×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Cantique 5.5

Cantique 5.5 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Cantique 5.5  Je me suis levée pour ouvrir à mon bien-aimé ; Et de mes mains a dégoutté la myrrhe, De mes doigts, la myrrhe répandue Sur la poignée du verrou.

Segond dite « à la Colombe »

Cantique 5.5  Je me suis levée pour ouvrir à mon bien-aimé ;
Et de mes mains a découlé la myrrhe,
De mes doigts, la myrrhe s’est répandue
Sur la poignée du verrou.

Nouvelle Bible Segond

Cantique 5.5  Je me suis levée pour ouvrir à mon bien–aimé ; et de mes mains a ruisselé la myrrhe, de mes doigts, la myrrhe s’est répandue sur la poignée du verrou.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Cantique 5.5  Je me suis levée pour ouvrir à mon bien-aimé ; Et de mes mains a dégoutté la myrrhe, De mes doigts, la myrrhe s’est répandue Sur la poignée du verrou.

Segond 21

Cantique 5.5  J’ai commencé à ouvrir à mon bien-aimé, et de mes mains a perlé la myrrhe, de mes doigts la myrrhe a coulé sur la poignée du verrou.

Les autres versions

Bible du Semeur

Cantique 5.5  et je me suis levée pour aller lui ouvrir.
De mes mains, goutte à goutte, de la myrrhe a coulé,
de la myrrhe onctueuse a goutté de mes doigts
jusque sur la poignée du verrou de la porte.

Traduction œcuménique de la Bible

Cantique 5.5  Moi, je me lève pour ouvrir à mon chéri.
Et mes mains distillent de la myrrhe,
et mes doigts de la myrrhe fluide,
sur les paumelles du verrou .

Bible de Jérusalem

Cantique 5.5  Je me suis levée pour ouvrir à mon bien-aimé, et de mes mains a dégoutté la myrrhe, de mes doigts la myrrhe vierge, sur la poignée du verrou.

Bible Annotée

Cantique 5.5  Je me suis levée pour ouvrir à mon bien-aimé, et de mes mains dégouttait la myrrhe, de mes doigts la myrrhe liquide sur la poignée du verrou.

John Nelson Darby

Cantique 5.5  Je me suis levée pour ouvrir à mon bien-aimé, et de mes mains a dégoutté la myrrhe, et de mes doigts, la myrrhe limpide, sur les poignées du verrou.

David Martin

Cantique 5.5  Je me suis levée pour ouvrir à mon bien-aimé, et la myrrhe a distillé de mes mains, et la myrrhe franche de mes doigts, sur les garnitures du verrou.

Osterwald

Cantique 5.5  Je me suis levée pour ouvrir à mon bien-aimé, et la myrrhe a distillé de mes mains, et la myrrhe la plus pure de mes doigts, sur la poignée du verrou.

Auguste Crampon

Cantique 5.5  Je me suis levée pour ouvrir à mon bien-aimé, et de mes mains a dégoutté la myrrhe, de mes doigts la myrrhe exquise, sur la poignée du verrou.

Lemaistre de Sacy

Cantique 5.5  Je me levai alors pour ouvrir à mon bien-aimé : mes mains étaient toutes dégouttantes de myrrhe, et mes doigts étaient pleins de la myrrhe la plus précieuse.

André Chouraqui

Cantique 5.5  Je me lève moi-même pour ouvrir à mon amant. Mes mains dégoulinent de myrrhe, mes doigts de myrrhe ruisselante, sur les paumes du loquet.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Cantique 5.5  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Cantique 5.5  קַ֥מְתִּֽי אֲנִ֖י לִפְתֹּ֣חַ לְדֹודִ֑י וְיָדַ֣י נָֽטְפוּ־מֹ֗ור וְאֶצְבְּעֹתַי֙ מֹ֣ור עֹבֵ֔ר עַ֖ל כַּפֹּ֥ות הַמַּנְעֽוּל׃

Versions étrangères

New Living Translation

Cantique 5.5  I jumped up to open it. My hands dripped with perfume, my fingers with lovely myrrh, as I pulled back the
bolt.