×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Ecclésiaste 3.18

Ecclésiaste 3.18 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Ecclésiaste 3.18  J’ai dit en mon cœur, au sujet des fils de l’homme, que Dieu les éprouverait, et qu’eux-mêmes verraient qu’ils ne sont que des bêtes.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Ecclésiaste 3.18  J’ai dit en mon cœur, au sujet des fils de l’homme, que Dieu les éprouverait, et qu’eux-mêmes verraient qu’ils ne sont que des bêtes.

Segond 21

Ecclésiaste 3.18  Je me suis dit dans mon cœur, à propos des humains, que Dieu les met à l’épreuve pour qu’ils voient par eux-mêmes qu’ils ne sont que des bêtes.

Les autres versions

Bible Annotée

Ecclésiaste 3.18  J’ai dit en mon cœur : Il en est ainsi à cause des fils des hommes, pour que Dieu les éprouve et qu’ils voient qu’en eux-mêmes ils sont comme la bête.

John Nelson Darby

Ecclésiaste 3.18  J’ai dit en mon cœur : Quant aux fils des hommes il en est ainsi, pour que Dieu les éprouve, et qu’ils voient eux-mêmes qu’ils ne sont que des bêtes.

David Martin

Ecclésiaste 3.18  J’ai pensé en mon cœur sur l’état des hommes, que Dieu les en éclaircirait, et qu’ils verraient qu’ils ne sont que des bêtes.

Ostervald

Ecclésiaste 3.18  J’ai dit en mon cœur, au sujet des hommes, que Dieu les éprouverait, et qu’ils verraient eux-mêmes qu’ils ne sont que des bêtes.

Lausanne

Ecclésiaste 3.18  J’ai dit en mon cœur : [Il en est ainsi] à cause des fils des hommes, pour que Dieu les épure{Ou les éclaire.} et qu’ils voient eux-mêmes qu’ils sont [comme] la bête.

Vigouroux

Ecclésiaste 3.18  J’ai dit en mon cœur touchant les fils des hommes, que Dieu les éprouve, et qu’il montre qu’ils sont semblables aux (à des) bêtes.[3.18-20 C’est à tort que les incrédules ont prétendu trouver du matérialisme dans ces passages. L’auteur ne veut parler que du corps, qui est matériel, et de la décomposition que la mort fait subir aux parties qui le composent, puisqu’à Ecclésiaste, 12, 7, il déclare formellement que l’âme survit au corps.]

Auguste Crampon

Ecclésiaste 3.18  J’ai dit dans mon cœur au sujet des enfants des hommes : « Cela arrive ainsi, afin que Dieu les éprouve, et qu’ils voient qu’ils sont quant à eux-mêmes semblables aux bêtes. »

Lemaistre de Sacy

Ecclésiaste 3.18  J’ai dit en mon cœur touchant les enfants des hommes, que Dieu les éprouve, et qu’il fait voir qu’ils sont semblables aux bêtes.

Zadoc Kahn

Ecclésiaste 3.18  Ensuite j’ai réfléchi à cette prétention des hommes d’être l’objet des préférences de Dieu, et j’ai vu que, considérés en eux-mêmes, ils sont comme les animaux.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Ecclésiaste 3.18  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Ecclésiaste 3.18  אָמַ֤רְתִּֽי אֲנִי֙ בְּלִבִּ֔י עַל־דִּבְרַת֙ בְּנֵ֣י הָאָדָ֔ם לְבָרָ֖ם הָאֱלֹהִ֑ים וְלִרְאֹ֕ות שְׁהֶם־בְּהֵמָ֥ה הֵ֖מָּה לָהֶֽם׃

La Vulgate

Ecclésiaste 3.18  dixi in corde meo de filiis hominum ut probaret eos Deus et ostenderet similes esse bestiis