×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Psaumes 41.5

Psaumes 41.5 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC Je me suis souvenu de ces choses, et j’ai répandu mon âme au dedans de moi-même ; parce que je passerai dans le lieu du tabernacle admirable, jusqu’à la maison de Dieu : au milieu des chants d’allégresse et de louange, et des cris de joie de ceux qui sont dans un grand festin.
MARMes ennemis [me souhaitant] du mal, disent : Quand mourra-t-il ? et quand périra son nom ?
OSTJ’ai dit : Éternel, aie pitié de moi, guéris mon âme, car j’ai péché contre toi !
CAHMoi j’ai dit : Iehovah, aie pitié de moi, guéris mon âme, car j’ai péché contre toi.
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGRJe dis : Éternel ! prends pitié de moi ! guéris-moi ! car j’ai péché contre toi.
LAUMoi, je disais : Éternel ! aie pitié de moi ! guéris mon âme ! car j’ai péché contre toi.
OLTCe verset n’existe pas dans cette traduction !
DBYMes ennemis me souhaitent du mal : Quand mourra-t-il ? Quand périra son nom ?
STACe verset n’existe pas dans cette traduction !
BANPour moi, je dis : Éternel, aie pitié de moi, Guéris mon âme, car j’ai péché contre toi.
ZAKMes ennemis tiennent de méchants propos à mon sujet : “ Quand mourra-t-il pour que son nom périsse ”
VIGJe me suis souvenu de ces choses, et j’ai répandu (en moi, note) mon âme (au-dedans de moi-même) ; car je passerai dans le lieu du tabernacle admirable jusqu’à la maison de Dieu, parmi les chants d’allégresse et de louange, pareils au bruit d’un (de celui qui assiste à un) festin.[41.5 J’ai répandu en moi mon âme ; j’ai comme rendu l’âme, je suis tombé en défaillance par l’excès de ma douleur. ― Parce que je passerai, etc. Avant ces mots, il y a évidemment une ellipse, dont le sens doit être : Mais j’ai repris mes forces, dès que j’ai pensé que je passerai, etc. ― Des cris de joie ; littéralement du bruit, du son, en latin soni au génitif, comme un des compléments grammaticaux de voce qui précède. Les Septante portent aussi le génitif ; les anciens psautiers latins et saint Augustin ont lu également soni. Ce qui autorise à croire que le mot sonus de la Vulgate est lui-même au génitif ; car il ne faut pas oublier que les Latins ont employé sonus à la quatrième déclinaison. ― Qui assiste à un festin. On faisait, dans les solennités religieuses, des festins ; la loi même en recommandait quelques-uns. Voir Deutéronome, 12, vv. 5-7, 11, 12, 18 ; 16, 11, etc.]
FILJ’ai dit: Seigneur, ayez pitié de moi; * guérissez mon âme, car j’ai péché contre Vous.
LSG(41.6) Mes ennemis disent méchamment de moi : Quand mourra-t-il ? Quand périra son nom ?
SYNMes ennemis tiennent sur moi des propos malveillants ! « Quand mourra-t-il ? Quand périra son nom ? »
CRAMoi, je dis : " Yahweh, aie pitié de moi !
guéris mon âme, car j’ai péché contre toi ! "
BPCMes ennemis ne parlent que de ma ruine : “Quand donc périra-t-il, et verra-t-on disparaître son nom ?”
TRICe verset n’existe pas dans cette traduction !
NEGJe dis : Éternel, aie pitié de moi ! Guéris mon âme ! car j’ai péché contre toi.
CHUMoi, je dis : IHVH-Adonaï, gracie-moi, guéris mon être : oui, j’ai fauté contre toi.
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPJ’ai dit au Seigneur: “Aie pitié de moi, me voilà malade, j’ai dû pécher contre toi.”
S21Je dis : « Éternel, aie pitié de moi, guéris mon âme, car j’ai péché contre toi. »
KJFMes ennemis disent du mal de moi, Quand mourra-t-il, et quand périra son nom?
LXXταῦτα ἐμνήσθην καὶ ἐξέχεα ἐπ’ ἐμὲ τὴν ψυχήν μου ὅτι διελεύσομαι ἐν τόπῳ σκηνῆς θαυμαστῆς ἕως τοῦ οἴκου τοῦ θεοῦ ἐν φωνῇ ἀγαλλιάσεως καὶ ἐξομολογήσεως ἤχου ἑορτάζοντος.
VULhaec recordatus sum et effudi in me animam meam quoniam transibo in loco tabernaculi admirabilis usque ad domum Dei in voce exultationis et confessionis sonus epulantis
BHS(41.4) אֲֽנִי־אָ֭מַרְתִּי יְהוָ֣ה חָנֵּ֑נִי רְפָאָ֥ה נַ֝פְשִׁ֗י כִּי־חָטָ֥אתִי לָֽךְ׃
SBLGNTCe verset n’existe pas dans cette traduction !