×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Esther 9.28

Esther 9.28 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Esther 9.28  Ces jours devaient être rappelés et célébrés de génération en génération, dans chaque famille, dans chaque province et dans chaque ville ; et ces jours de Purim ne devaient jamais être abolis au milieu des Juifs, ni le souvenir s’en effacer parmi leurs descendants.

Segond dite « à la Colombe »

Esther 9.28  on garderait le souvenir et la célébration de ces journées, de génération en génération, dans chaque famille, dans chaque province, dans chaque ville. Ces jours de Pourim sont irrévocables chez les Juifs, leur souvenir ne se perdra pas chez leurs descendants.

Nouvelle Bible Segond

Esther 9.28  Ces jours seraient commémorés et célébrés de génération en génération, dans chaque clan, dans chaque province, dans chaque ville. Ces jours des Pourim sont irrévocables parmi les Juifs, leur commémoration ne se perdra pas dans leur descendance.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Esther 9.28  Ces jours devaient être rappelés et célébrés de génération en génération, dans chaque famille, dans chaque province et dans chaque ville ; et ces jours de Purim ne devaient jamais être abolis au milieu des Juifs, ni le souvenir s’en effacer parmi leurs descendants.

Segond 21

Esther 9.28  de garder le souvenir de ces jours et les célébrer de génération en génération dans chaque famille, dans chaque province et dans chaque ville, et de ne jamais laisser ces jours de Pourim disparaître du milieu des Juifs ni leur souvenir s’effacer parmi leurs descendants.

Les autres versions

Bible du Semeur

Esther 9.28  Ainsi le souvenir de ces jours est perpétué de génération en génération dans chaque famille, dans chaque province et dans chaque ville, par cette célébration. Les Juifs ne doivent pas cesser de célébrer ces jours des Pourim et leur souvenir ne doit pas se perdre chez leurs descendants.

Traduction œcuménique de la Bible

Esther 9.28  Ces jours sont commémorés et observés de génération en génération, dans chaque famille, chaque province, chaque ville. Ces jours des Destinées ne s’effaceront pas du milieu des Juifs, et la commémoration en sera sans fin dans la race des Juifs.

Bible de Jérusalem

Esther 9.28  Ainsi commémorés et célébrés de génération en génération, dans chaque famille, dans chaque province, chaque ville, ces jours des Purim ne disparaîtront pas de chez les Juifs, leur souvenir ne périra pas au sein de leur race.

Bible Annotée

Esther 9.28  Et ces jours-là sont commémorés et célébrés de génération en génération, dans chaque famille, dans chaque province et dans chaque ville ; et ces jours de Purim ne cesseront point d’être célébrés chez les Juifs et le souvenir ne s’en éteindra pas chez leurs descendants.

John Nelson Darby

Esther 9.28  et qu’on se souviendrait de ces jours et qu’on les célébrerait dans toutes les générations, dans chaque famille, dans chaque province, et dans chaque ville ; et que ces jours de Purim ne seraient point négligés au milieu des Juifs, et que leur mémoire ne périrait jamais chez leur semence.

David Martin

Esther 9.28  Et [ils ordonnèrent] que la mémoire de ces jours serait célébrée et solennisée dans chaque âge, dans chaque famille, dans chaque province et dans chaque ville ; et qu’on n’abolirait point ces jours de Purim entre les Juifs, et que la mémoire de ces jours-là ne s’effacerait point en leur postérité.

Osterwald

Esther 9.28  Ces jours devaient être rappelés et célébrés dans tous les âges, dans chaque famille, dans chaque province et dans chaque ville ; de telle sorte qu’on n’abolît point ces jours de Purim parmi les Juifs, et que le souvenir ne s’en effaçât point parmi leurs descendants.

Auguste Crampon

Esther 9.28  Ces jours devaient être rappelés et célébrés, de génération en génération, dans chaque famille, dans chaque province et dans chaque ville, et ces jours des Purim ne devaient jamais être abolis au milieu des Juifs, ni le souvenir s’en effacer dans leur postérité.

Lemaistre de Sacy

Esther 9.28  Ce sont ces jours qui ne seront jamais effacés de la mémoire des hommes, et que toutes les provinces d’âge en âge célébreront par toute la terre. Et il n’y a point de ville en laquelle les jours de Phurim (c’est-à-dire, les jours des sorts) ne soient observés par les Juifs et par leurs enfants, qui sont obligés de pratiquer ces cérémonies.

André Chouraqui

Esther 9.28  Ces jours sont commémorés et faits d’âge en âge, de clan à clan, de cité à cité, de ville à ville. Ces jours de Pourîm ne passeront pas parmi les Iehoudîm ; leur souvenir ne finira pas en leur semence.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Esther 9.28  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Esther 9.28  וְהַיָּמִ֣ים הָ֠אֵלֶּה נִזְכָּרִ֨ים וְנַעֲשִׂ֜ים בְּכָל־דֹּ֣ור וָדֹ֗ור מִשְׁפָּחָה֙ וּמִשְׁפָּחָ֔ה מְדִינָ֥ה וּמְדִינָ֖ה וְעִ֣יר וָעִ֑יר וִימֵ֞י הַפּוּרִ֣ים הָאֵ֗לֶּה לֹ֤א יַֽעַבְרוּ֙ מִתֹּ֣וךְ הַיְּהוּדִ֔ים וְזִכְרָ֖ם לֹא־יָס֥וּף מִזַּרְעָֽם׃ ס

Versions étrangères

New Living Translation

Esther 9.28  These days would be remembered and kept from generation to generation and celebrated by every family throughout the provinces and cities of the empire. These days would never cease to be celebrated among the Jews, nor would the memory of what happened ever die out among their descendants.