×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Esther 2.14

Esther 2.14 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Esther 2.14  Elle y allait le soir ; et le lendemain matin elle passait dans la seconde maison des femmes, sous la surveillance de Schaaschgaz, eunuque du roi et gardien des concubines. Elle ne retournait plus vers le roi, à moins que le roi n’en eût le désir et qu’elle ne fût appelée par son nom.

Segond dite « à la Colombe »

Esther 2.14  Le soir elle y allait, le matin elle rentrait dans un second harem aux soins de Chachgaz, eunuque du roi, gardien des concubines. Elle ne revenait plus chez le roi, à moins que le roi n’ait envie d’elle et ne l’appelle par (son) nom.

Nouvelle Bible Segond

Esther 2.14  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Segond Nouvelle Édition de Genève

Esther 2.14  Elle y allait le soir ; et le lendemain matin elle passait dans la seconde maison des femmes, sous la surveillance de Schaaschgaz, eunuque du roi et gardien des concubines. Elle ne retournait plus vers le roi, à moins que le roi n’en ait le désir et qu’elle ne soit appelée par son nom.

Segond 21

Esther 2.14  Elle y allait le soir, et le lendemain matin elle passait dans le second harem, sous l’autorité de Shaashgaz, l’eunuque du roi responsable des concubines. Elle ne retournait plus vers le roi, à moins que celui-ci n’ait envie d’elle et qu’elle ne soit nommément appelée.

Les autres versions

Bible du Semeur

Esther 2.14  Elle s’y rendait le soir, et le lendemain matin, elle était conduite dans un second harem et confiée à la responsabilité de Chachgaz, l’eunuque de l’empereur chargé de la garde des épouses de second rang. Elle ne retournait plus chez l’empereur, à moins que celui-ci n’en manifeste le désir et ne la fasse appeler par son nom.

Traduction œcuménique de la Bible

Esther 2.14  Le soir, elle allait ; le matin, elle revenait dans un second harem, sous l’autorité de Shaashgaz, l’eunuque royal gardien des maîtresses. Elle n’ira plus près du roi à moins que le roi ne la désire, et qu’elle ne soit appelée nommément.

Bible de Jérusalem

Esther 2.14  Elle s’y rendait au soir et, le lendemain matin, regagnait un autre harem, confié à Shaashgaz, l’eunuque royal préposé à la garde des concubines. Elle ne retournait pas vers le roi à moins que le roi ne s’en fût épris et la rappelât nommément.

Bible Annotée

Esther 2.14  Elle y allait le soir, et le matin elle retournait dans la seconde maison des femmes sous la direction de Saasgaz, eunuque du roi, gardien des concubines ; elle ne revenait pas vers le roi, à moins que le roi n’eût trouvé plaisir en elle et qu’elle ne fùt expressément appelée.

John Nelson Darby

Esther 2.14  Le soir elle allait, et le matin elle s’en revenait à la seconde maison des femmes, sous la surveillance de Shaashgaz, eunuque du roi, gardien des concubines. Elle n’entrait plus auprès du roi, à moins que le roi ne trouvât plaisir en elle, et qu’elle ne fût appelée par son nom.

David Martin

Esther 2.14  Elle y entrait sur le soir, et sur le matin elle retournait dans le second hôtel des femmes sous la charge de Sahasgaz Eunuque du Roi, gardien des concubines ; [et] elle n’entrait plus vers le Roi, si ce n’est que le Roi la voulût, et qu’elle fût appelée nommément.

Osterwald

Esther 2.14  Elle y entrait le soir ; et sur le matin elle retournait dans la seconde maison des femmes, sous la garde de Shaashgaz, eunuque du roi, gardien des concubines. Elle n’entrait plus vers le roi, à moins que le roi n’en eût le désir, et qu’elle ne fût appelée par son nom.

Auguste Crampon

Esther 2.14  Elle s’y rendait le soir, et le lendemain matin elle passait dans la seconde maison des femmes, sous la surveillance de Susagaz, eunuque du roi et gardien des concubines. Elle ne retournait plus vers le roi, à moins que le roi ne la désirât et qu’elle ne fût appelée nommément.

Lemaistre de Sacy

Esther 2.14  Celle qui était entrée au soir en sortait le matin, et elle était conduite de là dans un autre appartement, où demeuraient les concubines du roi, dont Susagazi, eunuque, avait soin ; et elle ne pouvait plus de nouveau se présenter devant le roi, à moins que lui-même ne le voulût, et qu’il ne l’eût commandé expressément en la nommant par son nom.

André Chouraqui

Esther 2.14  Le soir elle vient, et le matin elle retourne à la maison des femmes, la deuxième, en main de Sha’ashgaz, l’eunuque du roi, le gardien des concubines. Elle ne viendra plus vers le roi, sauf si le roi la désire et si elle est criée en nom. La reine Èstér

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Esther 2.14  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Esther 2.14  בָּעֶ֣רֶב׀ הִ֣יא בָאָ֗ה וּ֠בַבֹּקֶר הִ֣יא שָׁבָ֞ה אֶל־בֵּ֤ית הַנָּשִׁים֙ שֵׁנִ֔י אֶל־יַ֧ד שַֽׁעֲשְׁגַ֛ז סְרִ֥יס הַמֶּ֖לֶךְ שֹׁמֵ֣ר הַפִּֽילַגְשִׁ֑ים לֹא־תָבֹ֥וא עֹוד֙ אֶל־הַמֶּ֔לֶךְ כִּ֣י אִם־חָפֵ֥ץ בָּ֛הּ הַמֶּ֖לֶךְ וְנִקְרְאָ֥ה בְשֵֽׁם׃

Versions étrangères

New Living Translation

Esther 2.14  That evening she was taken to the king's private rooms, and the next morning she was brought to the second harem, where the king's wives lived. There she would be under the care of Shaashgaz, another of the king's eunuchs. She would live there for the rest of her life, never going to the king again unless he had especially enjoyed her and requested her by name.