×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
2 Chroniques 32.18

2 Chroniques 32.18 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

2 Chroniques 32.18  Les serviteurs de Sanchérib crièrent à haute voix en langue judaïque, afin de jeter l’effroi et l’épouvante parmi le peuple de Jérusalem qui était sur la muraille, et de pouvoir ainsi s’emparer de la ville.

Segond Nouvelle Édition de Genève

2 Chroniques 32.18  Les serviteurs de Sanchérib crièrent à haute voix en langue judaïque, afin de jeter l’effroi et l’épouvante parmi le peuple de Jérusalem qui était sur la muraille, et de pouvoir ainsi s’emparer de la ville.

Segond 21

2 Chroniques 32.18  Les serviteurs de Sanchérib crièrent d’une voix forte en s’adressant dans la langue des Juifs à la population de Jérusalem qui se trouvait sur la muraille, et cela afin de semer la peur et l’épouvante parmi eux et de pouvoir ainsi s’emparer de la ville.

Les autres versions

King James en Français

2 Chroniques 32.18  Et ses serviteurs crièrent à haute voix en langue judaïque, au peuple de Jérusalem qui était sur la muraille, pour les effrayer et les épouvanter, afin de prendre la ville.

Bible Annotée

2 Chroniques 32.18  Et ils crièrent à haute voix en langue judaïque, en s’adressant aux gens de Jérusalem qui étaient sur la muraille, pour les effrayer et les épouvanter, afin de s’emparer de la ville.

John Nelson Darby

2 Chroniques 32.18  Et ils crièrent à haute voix, en langue judaïque, au peuple de Jérusalem qui était sur la muraille, pour leur faire peur et les épouvanter, afin de prendre la ville ;

David Martin

2 Chroniques 32.18  [Ces envoyés] crièrent aussi à haute voix en Langue Judaïque au peuple de Jérusalem qui était sur les murailles, pour leur donner de la crainte et les épouvanter, afin de prendre la ville.

Ostervald

2 Chroniques 32.18  Et ses serviteurs crièrent à haute voix en langue judaïque, au peuple de Jérusalem qui était sur la muraille, pour les effrayer et les épouvanter, afin de prendre la ville.

Lausanne

2 Chroniques 32.18  Et ils crièrent à grande voix, en langue judaïque, au peuple de Jérusalem qui était sur la muraille, pour les effrayer et les épouvanter, afin de prendre la ville.

Vigouroux

2 Chroniques 32.18  De plus, élevant sa voix de toutes ses forces, il parla en langue judaïque au peuple qui était sur les murs de Jérusalem, pour l’épouvanter et se rendre maître de la ville.

Auguste Crampon

2 Chroniques 32.18  Et ses serviteurs crièrent à haute voix, en langue judaïque, au peuple de Jérusalem qui était sur la muraille, pour l’effrayer et l’épouvanter, afin de pouvoir ainsi s’emparer de la ville.

Lemaistre de Sacy

2 Chroniques 32.18  De plus ces officiers élevant leur voix de toutes leurs forces, ils parlèrent en langue judaïque au peuple qui était sur les murs de Jérusalem, pour l’épouvanter, et se rendre ainsi maîtres de la ville.

Zadoc Kahn

2 Chroniques 32.18  Ils s’adressaient à haute voix en judéen au peuple de Jérusalem qui était sur le rempart pour les effrayer et les troubler afin de s’emparer de la ville.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

2 Chroniques 32.18  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

2 Chroniques 32.18  וַיִּקְרְא֨וּ בְקֹול־גָּדֹ֜ול יְהוּדִ֗ית עַל־עַ֤ם יְרוּשָׁלִַ֨ם֙ אֲשֶׁ֣ר עַל־הַֽחֹומָ֔ה לְיָֽרְאָ֖ם וּֽלְבַהֲלָ֑ם לְמַ֖עַן יִלְכְּד֥וּ אֶת־הָעִֽיר׃

La Vulgate

2 Chroniques 32.18  insuper et clamore magno lingua iudaica contra populum qui sedebat in muris Hierusalem personabat ut terreret eos et caperet civitatem

La Septante

2 Chroniques 32.18  καὶ ἐβόησεν φωνῇ μεγάλῃ Ιουδαϊστὶ ἐπὶ λαὸν Ιερουσαλημ τὸν ἐπὶ τοῦ τείχους τοῦ φοβῆσαι αὐτοὺς καὶ κατασπάσαι ὅπως προκαταλάβωνται τὴν πόλιν.