×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
2 Chroniques 10.15

2 Chroniques 10.15 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC Ainsi il ne se rendit point aux prières du peuple, parce que Dieu avait résolu d’accomplir la parole qu’il avait dite à Jéroboam, fils de Nabat, par le ministère d’Ahias, Silonite.
MARLe Roi donc n’écouta point le peuple, car cela était conduit par Dieu, afin que l’Éternel ratifiât sa parole, qu’il avait prononcée à Jéroboam fils de Nébat, par le moyen d’Ahija Silonite.
OSTLe roi n’écouta donc point le peuple ; car cela était dispensé de la part de Dieu, afin que l’Éternel ratifiât la parole qu’il avait prononcée par Achija, le Silonite, à Jéroboam, fils de Nébat.
CAHLe roi n’écouta point le peuple, car c’était une direction de Dieu, afin que Iehovah accomplît la parole qu’il avait prononcée par A’hiahou le Schilonite, à Ierobeame, fils de Nehate.
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGREt le roi n’exauça point le peuple, car la chose tourna ainsi de par Dieu, à cet effet que l’Éternel accomplît sa parole qu’il avait dite par l’organe d’Ahia, le Silonite, à Jéroboam, fils de Nebat.
LAUEt le roi n’écouta pas le peuple ; car ce fut une direction de la part de Dieu, afin que l’Éternel accomplit sa parole, qu’il avait dite par le moyen d’Akhija, de Silo, à Jéroboam, fils de Nébat.
OLTCe verset n’existe pas dans cette traduction !
DBYEt le roi n’écouta pas le peuple, car cela était amené par Dieu, afin que l’Éternel accomplît sa parole, qu’il avait dite par Akhija, le Silonite, à Jéroboam, fils de Nebath.
STACe verset n’existe pas dans cette traduction !
BANEt le roi n’avait pas écouté le peuple, parce que c’était une dispensation de Dieu, afin que l’Éternel accomplit la parole qu’il avait adressée par le ministère d’Ahija, de Silo, à Jéroboam, fils de Nébat.
ZAKLe roi ne céda donc pas au peuple, la chose ayant été ainsi déterminée par le Seigneur, qui voulait exécuter ce qu’il avait déclaré, par Ahiyya de Silo, à Jéroboam, fils de Nebat.
VIGAinsi il ne se rendit pas aux prières du peuple, parce que Dieu avait résolu d’accomplir la parole qu’il avait dite à Jéroboam, fils de Nabat, par le ministère d’Ahias le Silonite.[10.15 Voir 3 Rois, 11, 15.]
FILAinsi il ne se rendit point aux prières du peuple, parce que Dieu avait résolu d’accomplir la parole qu’Il avait dite à Jéroboam, fils de Nabat, par le ministère d’Ahias le Silonite.
LSGAinsi le roi n’écouta point le peuple ; car cela fut dirigé par Dieu, en vue de l’accomplissement de la parole que l’Éternel avait dite par Achija de Silo à Jéroboam, fils de Nebath.
SYNCe verset n’existe pas dans cette traduction !
CRALe roi n’écouta donc pas le peuple, car tel était le procédé de Dieu pour accomplir la parole que Yahweh avait dite par Ahias de Silo à Jéroboam, fils de Nabat.
BPCLe roi n’écouta pas le peuple, car Dieu prit ce moyen pour que s’accomplit la parole de Yahweh, transmise par Ahias de Silo à Jéroboam, fils de Nabat.
JERLe roi n’écouta donc pas le peuple : c’était une intervention de Dieu, pour accomplir la parole que Yahvé avait dite à Jéroboam, fils de Nebat, par le ministère d’Ahiyya de Silo,
TRICe verset n’existe pas dans cette traduction !
NEGAinsi le roi n’écouta point le peuple ; car cela fut dirigé par Dieu, en vue de l’accomplissement de la parole que l’Éternel avait dite par Achija de Silo à Jéroboam, fils de Nebath.
CHULe roi n’entend pas le peuple. Oui, c’était un tour de l’Elohîms pour que IHVH-Adonaï lève sa parole dont il avait parlé par la main d’Ahyah, le Shiloni, à Iarob’âm bèn Nebat.
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPLe roi n’avait donc pas écouté le peuple: c’était une intervention de Dieu pour que Yahvé réalise la parole qu’il avait dite à Jéroboam fils de Nabat par la bouche d’Ahiya de Silo.
S21Ainsi, le roi n’écouta pas le peuple. Cela fut en effet conduit par Dieu pour que s’accomplisse la parole que l’Éternel avait dite par l’intermédiaire d’Achija de Silo à Jéroboam, le fils de Nebath.
KJFLe roi n’écouta donc point le peuple; car cela était dispensé de la part de Dieu, afin que le SEIGNEUR ratifiât sa parole qu’il avait prononcée par Achija, le Silonite, à Jéroboam, fils de Nébat.
LXXκαὶ οὐκ ἤκουσεν ὁ βασιλεὺς τοῦ λαοῦ ὅτι ἦν μεταστροφὴ παρὰ τοῦ θεοῦ λέγων ἀνέστησεν κύριος τὸν λόγον αὐτοῦ ὃν ἐλάλησεν ἐν χειρὶ Αχια τοῦ Σηλωνίτου περὶ Ιεροβοαμ υἱοῦ Ναβατ.
VULet non adquievit populi precibus erat enim voluntatis Dei ut conpleretur sermo eius quem locutus fuerat per manum Ahiae Silonitis ad Hieroboam filium Nabath
BHSוְלֹֽא־שָׁמַ֥ע הַמֶּ֖לֶךְ אֶל־הָעָ֑ם כִּֽי־הָיְתָ֤ה נְסִבָּה֙ מֵעִ֣ם הָֽאֱלֹהִ֔ים לְמַעַן֩ הָקִ֨ים יְהוָ֜ה אֶת־דְּבָרֹ֗ו אֲשֶׁ֤ר דִּבֶּר֙ בְּיַד֙ אֲחִיָּ֣הוּ הַשִּֽׁלֹונִ֔י אֶל־יָרָבְעָ֖ם בֶּן־נְבָֽט׃
SBLGNTCe verset n’existe pas dans cette traduction !