Fermer le panneau de recherche

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
2 Rois 19.35

2 Rois 19.35 comparé dans 29 versions différentes de la Bible.

Traduction Texte
SAC Cette même nuit l’ange du Seigneur vint dans le camp des Assyriens, et y tua cent quatre-vingt-cinq mille hommes : et Sennachérib, roi des Assyriens, s’étant levé au point du jour, vit tous ces corps morts, et il s’en retourna aussitôt.
MARIl arriva donc cette nuit-là qu’un Ange de l’Éternel sortit, et tua cent quatre-vingt et cinq mille hommes au camp des Assyriens ; et quand on se fut levé de bon matin, voilà, c’étaient tous corps morts.
OSTOr, cette même nuit-là, un ange de l’Éternel sortit et frappa dans le camp des Assyriens cent quatre-vingt-cinq mille hommes ; et, quand on se leva le matin, voici c’étaient tous des corps morts.
CAHIl arriva que dans la même nuit un ange de l’Éternel sortit et tua cent quatre-vingt-cinq mille hommes au camp des Pelichtime, et quand le matin on se leva, voilà, c’étaient tous des corps morts.
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGREt il arriva la nuit même que l’ange de l’Éternel sortit et abattit dans le camp des Assyriens cent quatre-vingt-cinq mille hommes. Et quand au matin on se leva, voilà que c’étaient tout autant de corps morts.
LAUEt il arriva, cette nuit-là, que l’Ange de l’Éternel sortit, et frappa dans le camp d’Assur cent quatre-vingt-cinq mille [hommes] ; et quand on se leva le matin, voici, ils étaient tous des corps morts.
OLTCe verset n’existe pas dans cette traduction !
DBYEt il arriva, cette nuit-là, qu’un ange de l’Éternel sortit, et frappa dans le camp des Assyriens cent quatre-vingt-cinq mille hommes ; et quand on se leva le matin, voici, c’étaient tous des corps morts.
STACe verset n’existe pas dans cette traduction !
BANEt il arriva cette nuit-là que l’ange de l’Éternel sortit et frappa, dans le camp des Assyriens, cent quatre-vingt-cinq mille hommes ; et quand on se leva le matin, voilà, c’étaient tous des corps morts.
ZAKCette même nuit, un ange du Seigneur se rendit au camp assyrien et y fit périr cent quatre-vingt-cinq mille hommes ; en se levant le matin, on aperçut tous ces cadavres.
VIGEn cette nuit, l’ange du Seigneur vint dans le camp des Assyriens, et y tua cent quatre-vingt-cinq mille hommes ; et Sennachérib, roi des Assyriens, s’étant levé au point du jour, vit tous ces cadavres ; et il se retira (aussitôt),
FILEn cette nuit, l’Ange du Seigneur vint dans le camp des Assyriens, et y tua cent quatre-vingt-cinq mille hommes; et Sennachérib, roi des Assyriens, s’étant levé au point du jour, vit tous ces cadavres; et il se retira aussitôt,
LSGCette nuit-là, l’ange de l’Éternel sortit, et frappa dans le camp des Assyriens cent quatre-vingt-cinq mille hommes. Et quand on se leva le matin, voici, c’étaient tous des corps morts.
SYNCe verset n’existe pas dans cette traduction !
CRACette nuit-là, l’ange de Yahweh sortit et frappa, dans le camp des Assyriens, cent quatre-vingt-cinq mille hommes ; et quand on se leva le matin, voici que c’étaient tous des cadavres.
BPCEt il arriva que cette nuit-là l’ange de Yahweh fit périr dans le camp des Assyriens cent quatre-vingt-cinq mille hommes : quand on se leva le matin, voici tous ces cadavres !
JERCette même nuit, l’Ange de Yahvé sortit et frappa dans le camp assyrien cent-quatre-vingt-cinq-mille hommes. Le matin, au réveil, ce n’étaient plus que des cadavres.
TRICe verset n’existe pas dans cette traduction !
NEGCette nuit-là, l’ange de l’Eternel sortit, et frappa dans le camp des Assyriens cent quatre-vingt-cinq mille hommes. Et quand on se leva le matin, voici, ils étaient tous morts.

CHUEt c’est en cette nuit, un messager de IHVH-Adonaï sort. Il frappe dans le camp d’Ashour cent quatre-vingt-cinq mille. Ils se lèvent tôt le matin ; et voici, tous des cadavres de morts.
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPCette même nuit l’ange de Yahvé sortit et frappa dans le camp des Assyriens 185 000 hommes. Le matin, quand on se leva, il n’y avait que des cadavres: tous morts!
S21Cette nuit-là, l’ange de l’Éternel sortit et frappa 185 000 hommes dans le camp des Assyriens. Quand on se leva le matin, ce n’étaient plus que des cadavres.
KJFOr, cette même nuit-là, un ange du SEIGNEUR sortit et frappa dans le camp des Assyriens cent quatre-vingt-cinq mille hommes; et, quand on se leva le matin, voici c’étaient tous des corps morts.
LXXκαὶ ἐγένετο ἕως νυκτὸς καὶ ἐξῆλθεν ἄγγελος κυρίου καὶ ἐπάταξεν ἐν τῇ παρεμβολῇ τῶν Ἀσσυρίων ἑκατὸν ὀγδοήκοντα πέντε χιλιάδας καὶ ὤρθρισαν τὸ πρωί καὶ ἰδοὺ πάντες σώματα νεκρά.
VULfactum est igitur in nocte illa venit angelus Domini et percussit castra Assyriorum centum octoginta quinque milia cumque diluculo surrexisset vidit omnia corpora mortuorum et recedens abiit
BHSוַיְהִי֮ בַּלַּ֣יְלָה הַהוּא֒ וַיֵּצֵ֣א׀ מַלְאַ֣ךְ יְהוָ֗ה וַיַּךְ֙ בְּמַחֲנֵ֣ה אַשּׁ֔וּר מֵאָ֛ה שְׁמֹונִ֥ים וַחֲמִשָּׁ֖ה אָ֑לֶף וַיַּשְׁכִּ֣ימוּ בַבֹּ֔קֶר וְהִנֵּ֥ה כֻלָּ֖ם פְּגָרִ֥ים מֵתִֽים׃
SBLGNTCe verset n’existe pas dans cette traduction !