×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
2 Samuel 10.18

2 Samuel 10.18 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

2 Samuel 10.18  Mais les Syriens s’enfuirent devant Israël. Et David leur tua les troupes de sept cents chars et quarante mille cavaliers ; il frappa aussi le chef de leur armée, Schobac, qui mourut sur place.

Segond dite « à la Colombe »

2 Samuel 10.18  Les Syriens s’enfuirent devant Israël, et David leur tua (les troupes de) 700 chars et 40 000 cavaliers ; il frappa aussi le chef de leur armée, Chobak, qui mourut là.

Nouvelle Bible Segond

2 Samuel 10.18  Les Araméens durent fuir pour échapper à Israël. David leur tua les équipages de sept cents chars et quarante mille cavaliers ; il abattit aussi le chef de leur armée, Shobak, qui mourut là.

Segond Nouvelle Édition de Genève

2 Samuel 10.18  Mais les Syriens s’enfuirent devant Israël. Et David leur tua les troupes de sept cents chars et quarante mille cavaliers ; il frappa aussi le chef de leur armée, Schobac, qui mourut sur place.

Segond 21

2 Samuel 10.18  mais ils prirent la fuite devant Israël. David tua parmi eux l’équipage de 700 chars et 40 000 cavaliers. Il frappa aussi Shobac, le chef de leur armée, qui mourut sur place.

Les autres versions

Bible du Semeur

2 Samuel 10.18  mais ils furent mis en fuite par les Israélites. David leur tua sept cents chevaux attelés aux chars et quarante mille soldats sur char. Il frappa aussi Chobak, leur général en chef, qui mourut sur le champ de bataille.

Traduction œcuménique de la Bible

2 Samuel 10.18  Les Araméens prirent la fuite devant Israël. Et David tua aux Araméens sept cents attelages et quarante mille cavaliers. Il frappa Shovak, chef de l’armée araméenne, qui mourut là.

Bible de Jérusalem

2 Samuel 10.18  Mais les Araméens lâchèrent pied devant Israël et David leur tua 700 attelages et quarante-mille hommes, il abattit aussi Shobak, leur général, qui mourut sur les lieux.

Bible Annotée

2 Samuel 10.18  Et les Syriens s’enfuirent devant Israël, et David tua aux Syriens les chevaux de sept cents chars et quarante mille cavaliers ; et il frappa Sobac, chef de leur armée, qui mourut là.

John Nelson Darby

2 Samuel 10.18  Et les Syriens s’enfuirent devant Israël ; et David tua aux Syriens sept cents chars et quarante mille cavaliers, et il frappa Shobac, chef de leur armée, et il mourut là.

David Martin

2 Samuel 10.18  Mais les Syriens s’enfuirent de devant Israël ; et David défit sept cents chariots des Syriens, et quarante mille hommes de cheval ; il frappa aussi Sobac Chef de leur armée, qui mourut là.

Osterwald

2 Samuel 10.18  Mais les Syriens s’enfuirent devant Israël ; et David défit sept cents chars des Syriens et quarante mille cavaliers. Il frappa aussi Shobac, chef de leur armée, qui mourut là.

Auguste Crampon

2 Samuel 10.18  Mais les Syriens s’enfuirent devant Israël, et David tua aux Syriens les chevaux de sept cents chars et quarante mille cavaliers ; il frappa aussi le chef de leur armée, Sobach, qui mourut là.

Lemaistre de Sacy

2 Samuel 10.18  Mais ils s’enfuirent dès qu’ils furent en présence de l’armée d’Israël, et David tailla en pièces sept cents chariots de leurs troupes et quarante mille chevaux ; et blessa tellement Sobach, général de l’armée, qu’il mourut sur-le-champ.

André Chouraqui

2 Samuel 10.18  Arâm s’enfuit en face d’Israël. David tue sept cents chars et quarante mille cavaliers d’Arâm. Il frappe Shobakh, le chef de la milice, qui meurt là.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

2 Samuel 10.18  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

2 Samuel 10.18  וַיָּ֣נָס אֲרָם֮ מִפְּנֵ֣י יִשְׂרָאֵל֒ וַיַּהֲרֹ֨ג דָּוִ֜ד מֵאֲרָ֗ם שְׁבַ֤ע מֵאֹות֙ רֶ֔כֶב וְאַרְבָּעִ֥ים אֶ֖לֶף פָּרָשִׁ֑ים וְאֵ֨ת שֹׁובַ֧ךְ שַׂר־צְבָאֹ֛ו הִכָּ֖ה וַיָּ֥מָת שָֽׁם׃

Versions étrangères

New Living Translation

2 Samuel 10.18  But again the Arameans fled from the Israelites. This time David's forces killed seven hundred charioteers and forty thousand horsemen, including Shobach, the commander of their army.