×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Genèse 29.2

Genèse 29.2 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Genèse 29.2  Il regarda. Et voici, il y avait un puits dans les champs ; et voici, il y avait à côté trois troupeaux de brebis qui se reposaient, car c’était à ce puits qu’on abreuvait les troupeaux. Et la pierre sur l’ouverture du puits était grande.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Genèse 29.2  Il regarda. Et voici, il y avait un puits dans les champs ; et voici, il y avait à côté trois troupeaux de brebis qui se reposaient, car c’était à ce puits qu’on abreuvait les troupeaux. Et la pierre sur l’ouverture du puits était grande.

Segond 21

Genèse 29.2  Il regarda : il y avait un puits dans les champs et, à côté, trois troupeaux de brebis qui se reposaient, car c’était à ce puits qu’on faisait boire les troupeaux. La pierre placée sur l’ouverture du puits était grande.

Les autres versions

Bible du Semeur

Genèse 29.2  Un jour, il aperçut dans la campagne un puits où l’on fait boire les troupeaux. Trois troupeaux de moutons et de chèvres étaient couchés alentour. L’ouverture du puits était fermée par une grosse pierre

Traduction œcuménique de la Bible

Genèse 29.2  Il regarda, et voici qu’il y avait un puits dans la campagne. Il y avait là trois troupeaux de moutons, couchés près du puits car les troupeaux s’y abreuvaient. Une grande pierre fermait l’orifice du puits.

Bible de Jérusalem

Genèse 29.2  Et voici qu’il vit un puits dans la campagne, près duquel étaient couchés trois troupeaux de petit bétail : c’était à ce puits qu’on abreuvait les troupeaux, mais la pierre qui enfermait l’ouverture était grande.

Bible Annotée

Genèse 29.2  Et il aperçut un puits dans la campagne ; et il y avait là trois troupeaux de brebis couchés auprès, car c’était de ce puits qu’on faisait boire les troupeaux ; et la pierre sur l’ouverture du puits était grosse ;

John Nelson Darby

Genèse 29.2  Et il regarda, et voici un puits dans les champs, et voilà trois troupeaux de menu bétail couchés auprès, (car de ce puits-là on abreuvait les troupeaux) ; et il y avait une grosse pierre sur l’ouverture du puits.

David Martin

Genèse 29.2  Et il regarda, et voici un puits dans un champ, et là-même trois troupeaux de brebis couchées près du puits (car on y abreuvait les troupeaux), et il y avait une grosse pierre sur l’ouverture du puits.

Osterwald

Genèse 29.2  Et il regarda ; et voici, il vit un puits dans les champs, et là même trois troupeaux de brebis couchés auprès ; car on y abreuvait les troupeaux. Et la pierre qui couvrait l’ouverture du puits était grande.

Auguste Crampon

Genèse 29.2  Il regarda, et voici, il y avait un puits dans la campagne, et voici, il y avait à côté trois troupeaux de brebis qui étaient couchés, car c’était à ce puits qu’on abreuvait les troupeaux, et la pierre qui était sur l’ouverture du puits était grande.

Lemaistre de Sacy

Genèse 29.2  Il entra dans un champ où il vit un puits, et trois troupeaux de brebis qui se reposaient auprès ; car c’était de ce puits qu’on abreuvait les troupeaux, et l’entrée en était fermée avec une grande pierre.

André Chouraqui

Genèse 29.2  Il voit, et voici un puits dans le champ. Voici là trois troupeaux d’ovins accroupis dessus : oui, de ce puits ils abreuveront les troupeaux. La pierre est grande sur la bouche du puits.

Zadoc Kahn

Genèse 29.2  Il vit un puits dans les champs ; et là, trois troupeaux de menu bétail étaient couchés à l’entour, car ce puits servait à abreuver les troupeaux. Or la pierre, sur la margelle du puits, était grosse.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Genèse 29.2  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Genèse 29.2  וַיַּ֞רְא וְהִנֵּ֧ה בְאֵ֣ר בַּשָּׂדֶ֗ה וְהִנֵּה־שָׁ֞ם שְׁלֹשָׁ֤ה עֶדְרֵי־צֹאן֙ רֹבְצִ֣ים עָלֶ֔יהָ כִּ֚י מִן־הַבְּאֵ֣ר הַהִ֔וא יַשְׁק֖וּ הָעֲדָרִ֑ים וְהָאֶ֥בֶן גְּדֹלָ֖ה עַל־פִּ֥י הַבְּאֵֽר׃

Versions étrangères

New Living Translation

Genèse 29.2  He saw in the distance three flocks of sheep lying in an open field beside a well, waiting to be watered. But a heavy stone covered the mouth of the well.