×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Genèse 2.7

Genèse 2.7 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Genèse 2.7  L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant.

Segond dite « à la Colombe »

Genèse 2.7  L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière du sol ; il insuffla dans ses narines un souffle vital, et l’homme devint un être vivant.

Nouvelle Bible Segond

Genèse 2.7  Le SEIGNEUR Dieu façonna l’homme de la poussière de la terre ; il insuffla dans ses narines un souffle de vie, et l’homme devint un être vivant.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Genèse 2.7  L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint une âme vivante.

Segond 21

Genèse 2.7  L’Éternel Dieu façonna l’homme avec la poussière de la terre. Il insuffla un souffle de vie dans ses narines et l’homme devint un être vivant.

Les autres versions

Bible du Semeur

Genèse 2.7  L’Éternel Dieu façonna l’homme avec de la poussière du sol, il lui insuffla dans les narines le souffle de vie, et l’homme devint un être vivant.

Traduction œcuménique de la Bible

Genèse 2.7  Le Seigneur Dieu modela l’homme avec de la poussière prise du sol. Il insuffla dans ses narines l’haleine de vie, et l’homme devint un être vivant.

Bible de Jérusalem

Genèse 2.7  Alors Yahvé Dieu modela l’homme avec la glaise du sol, il insuffla dans ses narines une haleine de vie et l’homme devint un être vivant.

Bible Annotée

Genèse 2.7  Et l’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière du sol, et il souffla dans ses narines un souffle de vie, et l’homme devint un être animé.

John Nelson Darby

Genèse 2.7  Et l’Éternel Dieu forma l’homme, poussière du sol, et souffla dans ses narines une respiration de vie, et l’homme devint une âme vivante.

David Martin

Genèse 2.7  Or l’Éternel Dieu avait formé l’homme de la poudre de la terre, et il avait soufflé dans ses narines une respiration de vie ; et l’homme fut fait en âme vivante.

Osterwald

Genèse 2.7  Et l’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, et souffla dans ses narines une respiration de vie ; et l’homme devint une âme vivante.

Auguste Crampon

Genèse 2.7  Yahweh Dieu forma l’homme de la poussière du sol, et il souffla dans ses narines un souffle de vie, et l’homme devint un être vivant.

Lemaistre de Sacy

Genèse 2.7  Le Seigneur Dieu forma donc l’homme du limon de la terre, il répandit sur son visage un souffle de vie, et l’homme devint vivant et animé.

André Chouraqui

Genèse 2.7  IHVH-Adonaï Elohîms forme le glébeux Adâm, poussière de la glèbe Adama. Il insuffle en ses narines haleine de vie : et c’est le glébeux, un être vivant.

Zadoc Kahn

Genèse 2.7  L’Eternel-Dieu façonna l’homme, - poussière détachée du sol, - fit pénétrer dans ses narines un souffle de vie, et l’homme devint un être vivant.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Genèse 2.7  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Genèse 2.7  וַיִּיצֶר֩ יְהוָ֨ה אֱלֹהִ֜ים אֶת־הָֽאָדָ֗ם עָפָר֙ מִן־הָ֣אֲדָמָ֔ה וַיִּפַּ֥ח בְּאַפָּ֖יו נִשְׁמַ֣ת חַיִּ֑ים וַֽיְהִ֥י הָֽאָדָ֖ם לְנֶ֥פֶשׁ חַיָּֽה׃

Versions étrangères

New Living Translation

Genèse 2.7  And the LORD God formed a man's body from the dust of the ground and breathed into it the breath of life. And the man became a living person.