Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Vigouroux  / 2 Samuel 7.27     

2 Samuel 7.27
Vigouroux


Une maison pour Dieu et pour David

1 Or, lorsque le roi se fut établi dans sa maison, et que le Seigneur lui eut donné la paix de tous côtés avec tous ses ennemis
2 il dit au prophète Nathan : Ne vois-tu pas que je demeure dans une maison de cèdre, et que l’arche de Dieu habite sous des peaux ?[7.2 Voir 1 Paralipomènes, 17, 1. ― Au milieu des peaux. Les tentes se faisaient anciennement avec des peaux de bêtes, et en particulier le tabernacle ou la tente qui couvrait l’arche du Seigneur était en partie de peaux.]
3 Et Nathan dit au roi : Allez, faites tout ce que vous avez dans le cœur, parce que le Seigneur est avec vous.
4 Mais, la nuit suivante, le Seigneur parla à Nathan, et lui dit :
5 Parle à mon serviteur David, et dis-lui : Voici ce que dit le Seigneur : Me bâtiras-tu une maison afin que j’y habite ?
6 Car depuis que j’ai (re)tiré de l’Egypte les enfants d’Israël jusqu’à ce jour, je n’ai eu aucune maison, mais j’ai toujours été sous un tabernacle et sous une tente.
7 Dans tous les lieux où j’ai passé avec tous les enfants d’Israël, quand j’ai donné ordre à quelqu’une des tribus de conduire mon peuple, lui ai-je dit : Pourquoi ne m’avez-vous pas bâti une maison de cèdre ?
8 (Et) Maintenant, tu diras donc ceci à mon serviteur David : Voici ce que dit le Seigneur des armées : Je t’ai tiré des pâturages lorsque tu suivais les troupeaux, afin que tu fusses le chef de mon peuple Israël.[7.8 Voir 1 Rois, 16, 11 ; Psaumes, 77, 70.]
9 J’ai été avec toi partout où tu as été ; j’ai exterminé tous tes ennemis devant toi, et j’ai rendu ton nom illustre comme est celui des grands de la terre.
10 Je mettrai mon peuple Israël dans un lieu stable ; je l’y affermirai, et il y demeurera sans être jamais troublé ; et les enfants d’iniquité n’entreprendront plus de l’affliger comme ils ont fait auparavant,[7.10 Je te planterai ; c’est-à-dire je t’établirai.]
11 depuis le temps où j’ai établi des juges sur mon peuple Israël ; et je vous donnerai la paix avec tous vos ennemis. De plus, le Seigneur te promet qu’il te fera lui-même une maison.[7.11 Il te fera une maison ; hébraïsme, pour : il t’accordera une nombreuse famille.]
12 Et lorsque tes jours seront accomplis, et que tu te seras endormi avec tes pères, je mettrai sur ton trône après toi ton fils qui sortira de toi, et j’affermirai son règne.[7.12 Voir 3 Rois, 8, 19.]
13 C’est lui qui bâtira une maison à mon nom ; et j’établirai à jamais le trône de son royaume.[7.13 Voir 3 Rois, 5, 5. ― J’établirai, etc. Les dernières paroles de cette promesse prises à la lettre ne peuvent s’appliquer qu’au Messie, dont le règne est un règne éternel, tandis que la postérité de Salomon finit avec Sédécias. Comparer à Daniel, 2, 44 ; Luc, 1, 32-33.]
14 Je serai son père, et il sera mon fils ; et s’il commet quelque chose d’injuste, je le châtierai avec la verge des hommes et par les coups dont on punit les enfants des hommes.[7.14 Voir 1 Paralipomènes, 22, 10. ― Je serai son père et lui sera mon fils, ne peut s’appliquer qu’à Jésus-Christ, le fils de David par excellence. Comparer à Psaumes, 2, 7 ; Hébreux, 1, 5. ― Je le châtierai, non dans la sévérité de ma justice, mais humainement, par des châtiments que les hommes emploient quand ils veulent seulement corriger les coupables.]
15 Mais je ne retirerai pas ma miséricorde de lui, comme je l’ai retirée de Saül, que j’ai rejeté de devant ma face.[7.15 Voir Psaumes, 88, vv. 4, 37.]
16 Ta maison sera stable ; tu verras ton royaume subsister éternellement (devant ta face), et ton trône s’affermira pour (à) jamais.[7.16 Voir Hébreux, 1, 8.]
17 Nathan parla donc à David, et lui rapporta tout ce que Dieu lui avait dit, et tout ce qu’il lui avait fait voir.
18 Alors le roi David, étant entré auprès de l’arche, s’assit devant le Seigneur et dit : Qui suis-je, Seigneur Dieu, et quelle est ma maison, pour que vous m’ayez fait venir jusqu’à ce point ?[7.18 Et il s’assit ; ou bien : se tint, demeura un certain temps ; car la Vulgate est susceptible de ces deux sens aussi bien que le texte hébreu.]
19 Mais cela même a paru peu de chose à vos yeux, Seigneur Dieu, si vous n’assuriez encore votre serviteur de l’établissement de sa maison pour les siècles à venir ; car c’est là la loi des enfants d’Adam, Seigneur Dieu.[7.19 Mais cela même, etc. Ce serait peu de chose à vos yeux que d’avoir fait de moi un roi puissant, si vous ne promettiez encore à ma postérité un empire éternel. ― La loi d’Adam, de l’homme. Adam n’est pas ici un nom propre.]
20 Après cela que peut vous dire David pour vous exprimer sa reconnaissance (parler) ? Car vous connaissez votre serviteur, Seigneur Dieu.[7.20 Car vous connaissez. Le terme hébreu signifie aussi aimer, faire de quelqu’un un objet de prédilection. Il semble que ce sens se lie mieux avec ce qui précède.]
21 C’est selon votre parole et votre cœur que vous avez fait toutes ces merveilles ; et vous les avez même fait connaître à votre serviteur.
22 Vous êtes apparu grand, Seigneur Dieu, par toutes les choses que nous avons entendues de nos oreilles ; car personne ne vous est semblable, et hors de vous il n’y a pas de Dieu.
23 Y a-t-il sur la terre une nation comme votre peuple Israël, que Dieu est allé lui-même racheter pour en faire son peuple, pour se faire un nom célèbre et pour accomplir en sa faveur des prodiges si terribles, (à la face de votre peuple) afin de le tirer de la servitude d’Egypte, et afin de punir la terre, son peuple et son dieu !
24 Car vous avez choisi Israël pour être éternellement votre peuple ; et vous êtes devenu leur Dieu, Seigneur Dieu.
25 Maintenant donc, Seigneur Dieu, accomplissez à jamais la parole que vous avez prononcée sur votre serviteur et sur sa maison, et exécutez ce que vous avez dit ;
26 afin que votre nom soit éternellement glorifié, et que l’on dise : Le Seigneur des armées est le Dieu d’Israël. Et la maison de votre serviteur David demeurera stable devant le Seigneur.
27 (Parce que) Vous avez révélé à votre serviteur, ô Seigneur des armées, ô Dieu d’Israël, que vous vouliez lui établir sa maison ; c’est pour cela que votre serviteur a trouvé son cœur, pour vous adresser cette prière.
28 (Maintenant donc) Seigneur Dieu, vous (qui) êtes Dieu, vos paroles seront véritables ; et c’est vous qui avez fait à votre serviteur ces grandes promesses.
29 Commencez donc, et bénissez la maison de votre serviteur, afin qu’elle subsiste éternellement devant vous ; parce que c’est vous, Seigneur Dieu, qui avez parlé, et qui répandez à jamais votre bénédiction sur la maison de votre serviteur.

Cette Bible est dans le domaine public.