×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Jérémie 20     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Jérémie 20
Segond « Colombe »


1 Pachhour, fils d’Immer, sacrificateur et inspecteur en chef de la Maison de l’Éternel, entendit Jérémie qui prophétisait ces choses.
2 Et Pachhour frappa le prophète Jérémie et le mit aux entraves à la porte supérieure de Benjamin dans la Maison de l’Éternel.
3 Mais le lendemain, Pachhour fit dégager Jérémie des entraves. Et Jérémie lui dit : Ce n’est pas le nom de Pachhour que l’Éternel te donne, c’est celui de Magor-Missabib.
4 Car ainsi parle l’Éternel : Voici que je te livre à l’effroi, toi et tous tes amis ; ils tomberont par l’épée de leurs ennemis, et tes yeux le verront. Je livrerai aussi tout Juda entre les mains du roi de Babylone, qui les déportera à Babylone et les frappera de l’épée.
5 Je livrerai toutes les réserves de cette ville, tout le produit de son travail, tout ce qu’elle a de précieux, je livrerai tous les trésors des rois de Juda entre les mains de leurs ennemis, qui en feront leur butin, les enlèveront et les transporteront à Babylone.
6 Et toi, Pachhour, et tous ceux qui demeurent dans ta maison, vous irez en captivité ; tu iras à Babylone et là tu mourras, et là tu seras enseveli, toi et tous tes amis auxquels tu as prophétisé ce qui est faux.
7 Tu m’as séduit, Éternel,
Et je me suis laissé séduire ;
Tu m’as saisi et tu as vaincu.
Et je suis chaque jour en dérision,
Tout le monde se moque de moi.
8 Car toutes les fois que je parle, (il faut que) je crie,
Que je proclame : violence et dévastation !
Et la parole de l’Éternel est pour moi
Un sujet de déshonneur et de risée toute la journée.
9 Si je dis :
Je ne ferai plus mention de lui,
Je ne parlerai plus en son nom,
Il y a dans mon cœur comme un feu brûlant,
Retenu dans mes os.
Je me fatigue à le contenir et je ne le puis.
10 Car j’apprends les mauvais propos de plusieurs :
Effroi de tous côtés ?
Racontez ! Racontons-le !
Tous ceux qui étaient en paix avec moi
Observent si je flanche :
Peut-être se laissera-t-il séduire,
Et nous le vaincrons,
Nous tirerons vengeance de lui !
11 Mais l’Éternel est avec moi comme un héros puissant ;
C’est pourquoi mes persécuteurs trébucheront
Et ne vaincront pas.
Il auront bien honte de n’avoir pas réussi :
Ce sera une confusion éternelle qui ne s’oubliera pas.
12 L’Éternel des armées sonde le juste,
Il voit les reins et les cœurs.
Je verrai ta vengeance (s’exercer) contre eux,
Car c’est à toi que j’ai confié ma cause.
13 Chantez à l’Éternel, louez l’Éternel !
Car il délivre la vie du pauvre
De la main de ceux qui font le mal.
14 Maudit soit le jour où je suis né !
Que le jour où ma mère m’a enfanté
Ne soit pas béni !
15 Maudit soit l’homme qui porta cette bonne nouvelle à mon père :
Il t’est né un enfant mâle,
Et qui le combla de joie !
16 Que cet homme soit comme les villes
Que l’Éternel a bouleversées sans regret !
Qu’il entende des cris le matin,
Et des clameurs à l’heure de midi !
17 Lui qui ne m’a pas fait mourir dès le sein maternel,
De sorte que ma mère m’aurait servi de tombe
Et serait restée éternellement enceinte !
18 Pourquoi suis-je sorti du sein maternel
Pour voir la souffrance et la douleur
Et pour consumer mes jours dans la honte ?

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.