×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Irmeyahou 43     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Irmeyahou 43
André Chouraqui


Personne n’entend IHVH-Adonaï

1 Et c’est quand Irmeyahou achève de parler à tout le peuple de toutes les paroles de IHVH-Adonaï, leur Elohîms, pour lesquelles IHVH-Adonaï, leur Elohîms, l’avait envoyé vers eux, avec toutes ces paroles,
2 ‹ Azaryah bèn Hosha’yah dit, avec Iohanân bèn Qaréah et tous les hommes arrogants ; ils disent à Irmeyahou : « Tu parles de mensonge, toi ! IHVH-Adonaï, notre Elohîms, ne t’a pas envoyé pour dire : ‹ Vous ne viendrez pas en Misraîm résider là. ›
3 Oui, Baroukh bèn Néryah t’incite contre nous, afin de nous donner en main des Kasdîm, pour nous mettre à mort, pour nous exiler à Babèl. »
4 Iohanân bèn Qaréah, tous les chefs des soldats et tout le peuple n’entendent pas la voix de IHVH-Adonaï pour habiter en terre de Iehouda. L’inspiré en Misraîm

L’inspiré en Misraîm

5 Iohanân bèn Qaréah, avec tous les chefs des soldats et tout le reste de Iehouda, qui étaient retournés de toutes les nations où ils avaient été bannis, pour résider en terre de Iehouda,
6 prend les braves, les femmes, la marmaille, les filles du roi, tous les êtres que Nebouzaradân, le grand bourreau, avait laissés avec Guedalyahou bèn Ahiqâm bèn Shaphân, avec Irmeyahou l’inspiré, et Baroukh bèn Néryah.
7 Ils viennent en terre de Misraîm ; non, ils n’entendent pas la voix de IHVH-Adonaï et viennent jusqu’à Tahpanhès.
8 Et c’est la parole de IHVH-Adonaï à Irmeyahou, à Tahpanhès pour dire :
9 Prends en ta main de grandes pierres ; enfouis-les avec du mortier, dans la briqueterie qui est à l’ouverture de la maison de Pharaon, à Tahpanhès, sous les yeux des hommes, des Iehoudîm.
10 Dis-leur : Ainsi dit IHVH-Adonaï Sebaot, l’Elohîms d’Israël : Me voici ! J’envoie prendre Neboukhadrèsar, roi de Babèl, mon serviteur. Je mets son trône au-dessus de ces pierres que j’ai enfouies. Il tend sur elles son dais.
11 Il vient, il frappe la terre de Misraîm. Qui est à la mort, à la mort ! Qui est à la captivité, à la captivité ! Qui est à l’épée, à l’épée !
12 J’attise le feu dans les maisons des Elohîms de Misraîm. Il les incendie, il les capture. Il épouille la terre de Misraîm, comme le pâtre épouille son habit. Et il sort de là en paix.
13 Il brise les stêles de Béit-Shèmèsh - la maison du Soleil - qui est en terre de Misraîm ; et les maisons des Elohïms de Misraîm, il les incendie au feu.

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf