×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Qohèlèt 5     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Qohèlèt 5
André Chouraqui


Nul ne désir les fous

1 Ne t’affole pas de ta bouche, que ton cœur ne se hâte pas d’exprimer une parole en face de l’Elohîms : oui, l’Elohîms est dans les ciels, et toi sur terre ; sur quoi, que tes paroles soient brèves.
2 Oui, le rêve vient de trop d’intérêt, et la voix du fou de trop de paroles.
3 Quand tu voues un vœu à Elohîms, ne tarde pas à le payer, car nul ne désire les fous. Paie ce que tu as voué.
4 Mieux vaut ne pas vouer que vouer et ne pas payer.
5 Ne donne pas à ta bouche de faire fauter ta chair, et ne dis pas en face du messager : « Oui, c’était par inadvertance. » Pourquoi Elohîms écumerait-il contre ta voix ? Sabote-t-il l’ouvrage de ta main ?
6 Oui, en trop de rêves, de fumées et de multiples paroles, oui, frémis de l’Elohîms !
7 Si tu vois dans la cité l’indigent opprimé, la maraude du jugement et de la justice, ne t’étonne pas de la tendance : oui, un supérieur garde le supérieur, avec des supérieurs sur eux.
8 L’avantage de la terre, en tout, c’est un roi au champ servi.

La richesse et la mort

9 L’amoureux de l’argent ne se rassasie pas d’argent, ni l’amoureux de l’opulence, du revenu. Cela aussi, fumée !
10 À la multiplication du bien, ses mangeurs se multiplient. Quel talent à ses maîtres, sinon voir de ses yeux ?
11 Le sommeil du serviteur est doux ; peu ou prou, il mange ; la satiété du riche ne le laisse pas sommeiller.
12 Il existe un malheur maladif, je l’ai vu sous le soleil, une richesse gardée par son maître pour son malheur.
13 Il perd cette richesse dans une mauvaise affaire ; le fils qu’il a fait enfanter sera sans rien en sa main.
14 Comme il est sorti du ventre de sa mère, nu il s’en retourne, pour s’en aller comme il était venu. Il n’emportera rien de son labeur, qui s’en est allé de sa main.
15 Cela aussi est un malheur maladif : tout comme il était venu, ainsi s’en va-t-il. Quel avantage pour lui d’avoir eu du labeur contre du souffle ?
16 Aussi, tous ses jours il mangera dans la ténèbre ; trop d’irritation, de maladies, d’écume…
17 Voici ce que je vois, moi, il est bel et bien de manger, de boire, de voir du bonheur dans tout son labeur dont il a labeur sous le soleil, au nombre des jours de sa vie que l’Elohîms lui donne. Oui, telle est sa part.
18 Aussi, tout humain auquel Elohîms donne la richesse et des biens, et lui permet d’en manger, de porter sa part et de se réjouir de son labeur, voilà, c’est un don d’Elohîms.
19 Oui, il se souviendra de ce que peu nombreux sont les jours de sa vie, et de ce que l’Elohîms lui répond par la joie de son cœur.

Cette Bible est dans le domaine public.