×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Paroles des Jours 2 21.9     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Paroles des Jours 2 21.9
André Chouraqui


Yehorâm de Iehouda

1 Yehoshaphat se couche avec ses pères. Il est enseveli avec ses pères dans la ville de David. Yehorâm, son fils, règne à sa place.
2 Il a des frères, les Benéi Yehoshaphat : ‹ Azaryah, Iehiél, Zekharyahou, ’Azaryahou, Mikhaél, Shephatyahou. Tous ceux-là, des Benéi Yehoshaphat, roi d’Israël.
3 Leur père leur donne des dons multiples, en argent, en or, en joyaux, avec des villes fortifiées en Iehouda. Le royaume, il le donne à Yehorâm : oui, lui, l’aîné.
4 Yehorâm se lève sur le royaume de son père. Il se renforce, tue tous ses frères à l’épée, et aussi des chefs d’Israël.
5 Il a trente-deux ans à son règne ; il règne huit ans à Ieroushalaîm.
6 Il va sur la route des rois d’Israël, selon ce qu’avait fait la maison d’Ahab, oui, la fille d’Ahab était à lui pour femme. Il fait le mal aux yeux de IHVH-Adonaï.
7 Mais IHVH-Adonaï ne consent pas à détruire la maison de David, à cause du pacte qu’il avait tranché pour David, quand il avait dit de lui donner un rayon, et à ses fils, tous les jours.
8 En ses jours, Edôm fait carence sous la main de Iehouda. Ils font régner sur eux un roi.
9 Yehorâm passe avec ses chefs et tous les chars avec lui. Et c’est, il se lève de nuit, il frappe Edôm qui l’entoure, et les chefs des chars.
10 Edôm fait carence sous la main de Iehouda jusqu’à ce jour. Alors, en ce temps-là, Libna fait carence sous sa main : oui, il avait abandonné IHVH-Adonaï, l’Elohîms de ses pères.
11 Lui aussi fait des tertres dans les monts de Iehouda ; il fait putasser les habitants de Ieroushalaîm, il bannit Iehouda.
12 Vient à lui un écrit d’Élyahou, l’inspiré, pour dire : « Ainsi dit IHVH-Adonaï, l’Elohîms de David, ton père : En place d’aller sur les routes de Yehoshaphat, ton père, et sur les routes d’Assa, roi de Iehouda,
13 tu es allé sur la route des rois d’Israël, tu as fait putasser Iehouda et les habitants de Ieroushalaîm, comme la maison d’Ahab l’avait fait putasser. Et aussi tes frères, de la maison de ton père, meilleurs que toi, tu les as tués.
14 Voici IHVH-Adonaï a frappé d’un grand coup ton peuple, tes fils, tes femmes et tout ton acquis ;
15 et toi de maux multiples, d’une maladie de tes boyaux, jusqu’à ce que tes boyaux sortent par la maladie, jours après jours. »
16 IHVH-Adonaï éveille contre Yehorâm le souffle des Pelishtîm et des ’Arabîm qui sont sous la main des Koushîm.
17 Ils montent contre Iehouda, ils le pourfendent, capturent tout l’acquis qui se trouve dans la maison du roi, ses fils et ses femmes aussi. Il ne lui reste plus de fils, sinon Yehoahaz, le plus petit de ses fils.
18 Après tout cela, IHVH-Adonaï le frappe en ses boyaux d’une maladie sans remède.
19 Et c’est, de jours en jours, le temps où sort la fin : après deux ans, ses boyaux sortent avec sa maladie ; il meurt dans des souffrances morbides. Ils ne lui font pas de flambée, semblable à la flambée de ses pères.
20 Il avait trente-deux ans à son règne ; il règne huit ans à Ieroushalaîm. Il s’en va sans laisser de regrets. Ils l’ensevelissent dans la ville de David, mais non dans les sépulcres des rois.

Cette Bible est dans le domaine public.