×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Psaumes 131
Bible Annotée Bible annotée interlinéaire Bible annotée double colonne

Pour afficher les notes cliquez sur les versets en noir et gras.

Psaume 131

Attente humble et soumise

1 Cantique des pèlerinages. De David. Éternel, mon cœur ne s’est point enflé, Et mes yeux ne se sont point élevés, Et je n’ai point recherché des choses trop grandes Et trop hautes pour moi.
2 Oui, j’ai apaisé et fait taire mon âme ; Comme un enfant sevré, sur le sein de sa mère ; Comme un enfant sevré, telle est en moi mon âme.
3 Attends-toi, Israël, à l’Éternel, Dès maintenant et à jamais !

Note

Chapitre précédent (130)

Plan

Attente humble et soumise

Ce psaume reproduit une des idées principales du Psaume 130, celle de l’attente confiante ; mais il le fait avec la note très fortement accentuée de l’humilité, qui a appris à ne rien prescrire à Dieu et qui s’en remet pour toutes choses à sa sagesse.

Tous les manuscrits et toutes les versions l’attribuent à David, et la langue, au point de vue grammatical, ne renferme aucune des innovations particulières aux psaumes datant d’après l’exil. La disposition d’esprit qui se révèle dans ce psaume est bien celle qui a distingué à un haut degré l’homme selon le cœur de Dieu. Une chose, en effet, surprend entre toutes, en cet homme si admirablement doué des dons de l’intelligence et de l’imagination, au cœur si inflammable, à la volonté si forte, c’est qu’il ait toujours refusé de hâter par une démarche quelconque venant de lui-même l’accomplissement des plans de Dieu à son égard.

suivant (verset 1)