×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Proverbes 22
Bible Annotée (interlinéaire) Bible annotée simple colonne Bible annotée double colonne

1 La bonne réputation vaut mieux que de grandes richesses, Et la grâce est meilleure que l’or et que l’argent.

Comparez Ecclésiaste 7.1. Le nom des méchants au contraire tombe en pourriture (Proverbes 10.7).

La grâce, l’aménité dans les paroles et les actes, agit comme un charme sur les esprits et les cœurs (Proverbes 11.16).

2 Riche et pauvre se rencontrent ; C’est l’Éternel qui les a faits tous deux.

C’est l’Éternel qui les a faits tous deux ; non pas : qui a rendu l’un riche et l’autre pauvre, mais qui leur a donné la vie (Néhémie 5.5 ; Job 31.15). Voilà ce qu’ils ne doivent pas oublier quand ils se rencontrent. Alors il n’y aura ni mépris (Proverbes 14.31) ni jalousie (Proverbes 3.31).

3 L’homme avisé voit venir le mal et se cache ; Les simples passent outre et en portent la peine.

L’homme avisé…, les simples. Ce singulier et ce pluriel sont significatifs.

4 La récompense de l’humilité [et] de la crainte de l’Éternel, C’est la richesse, l’honneur et la vie.

Plusieurs traduisent : La récompense de l’humilité, c’est la crainte de l’Éternel, la richesse, etc. Il est vrai que la crainte de Dieu est souvent une conséquence et une récompense de l’humilité. Mais on dira avec plus de raison encore que l’humilité provient de la crainte de Dieu, et nous paraphraserions : La récompense de l’humilité qui est inspirée par une vraie crainte de l’Éternel, c’est la richesse, etc. Le verset 5 va nous offrir une construction toute pareille : deux mots juxtaposés sans l’emploi de la conjonction et.

5 Des épines, des filets sont sur la voie du pervers ; Qui garde son âme s’en tiendra éloigné.

Des épines. Comparez l’image de la haie d’épines qui intercepte le chemin du paresseux, Proverbes 15.19.

S’en tiendra éloigné, en évitant toute perversité.

6 Forme le jeune enfant selon la voie qu’il doit suivre ; Même quand il sera devenu vieux, il n’en déviera pas.

Forme, littéralement : initie.

Selon la voie qu’il doit suivre, littéralement : selon la mesure de son chemin, ce qui ne signifie pas : en vue de sa vocation, de son futur genre de vie, ni en tenant compte de son degré de développement, la suite de ce verset s’oppose à ces deux sens, mais : Donne-lui les moyens de marcher dans la voie du bien.

7 Le riche domine sur les pauvres ; Qui emprunte est esclave de qui prête.

Constatation d’un fait d’expérience journalière.

Esclave. L’esclavage pour dettes fut connu des Hébreux (Exode 21.7 ; 2 Rois 4.1 ; Néhémie 5.5), mais ici nous devons penser sans doute à la situation de dépendance et d’infériorité dans laquelle un débiteur se trouve vis-à-vis de son créancier.

8 Qui sème le mal moissonnera la ruine, Et la verge de sa fureur prendra fin.

La verge de sa fureur. Comparez ce qui est dit Ésaïe 14.5 et Psaumes 125.3 du sceptre du despote. Il résulte du second membre que le mal que sème le méchant est celui qu’il fait à autrui.

Moissonnera. Comparez Job 4.8 ; Osée 10.13.

9 L’homme bienveillant sera béni, Parce qu’il a donné de son pain au pauvre.

Comparez Proverbes 11.25.

L’homme. bienveillant, littéralement : l’homme bon d’œil, celui dont l’œil reflète les sentiments d’un cœur affectueux. L’expression opposée se trouve Proverbes 23.6 ; Proverbes 28.22 : celui qui a l’œil mauvais. Voir aussi Matthier 20.15.

Parce qu’il a donné : 2 Corinthiens 9.6.

10 Chasse le moqueur, et la querelle prendra fin ; Les contestations et les opprobres cesseront.

Pour voir cesser les contestations, les tiraillements pénibles et pour éviter les conséquences plus graves encore qui pourraient s’en suivre, il faut bannir de la société le moqueur, pour lequel rien n’est sacré (Proverbes 21.24) et qui, par ses propos et ses agissements, finit par être une honte pour tous ceux qui l’entourent. Comparez Psaumes 101.5.

11 Celui qui aime la pureté du cœur, Celui qui parle avec grâce, a le roi pour ami.

Littéralement : Quant à celui qui aime la pureté du cœur, ses lèvres sont pleines de grâce, le roi est son ami. Ce n’est pas ici le seul proverbe qui fasse l’éloge du beau langage et de l’éloquence. Mais ici nous avons en outre l’indication de la source de la vraie éloquence, le cœur pur. C’est le vir bonus dicendi peritus de Quintilien.

12 Les yeux de l’Éternel protègent l’homme intelligent, Mais il déjoue les propos du perfide.

L’homme intelligent a par là même de bonnes pensées, et c’est ainsi qu’il peut être opposé au perfide.

Les propos : les projets.

13 Le paresseux dit : Il y a un lion là dehors ! Je serais tué dans les rues !

Comparez le passage presque identique Proverbes 26.13. Pour travailler, le paresseux devrait sortir de chez lui. Afin de s’en dispenser, il imagine, et c’est ici que réside la satyre, un prétexte ridicule. Les lions ne s’aventuraient pas dans le voisinage des villes et n’y pénétraient jamais. 2 Rois 17.25 est un fait exceptionnel, envisagé comme une punition envoyée de Dieu.

14 La bouche des étrangères est une fosse profonde ; Celui contre qui l’Éternel est courroucé y tombera.

La bouche des étrangères. Voir Proverbes 2.16 ; Proverbes 5.3 ; Proverbes 6.24 ; Proverbes 7.5.

Une fosse profonde, dont on ne peut sortir et semblable à celles qu’on creuse pour y prendre des bêtes fauves.

Y tombera. L’homme qui vit dans la communion de Dieu échappe à ce danger ; celui-là seul qui, par des infidélités antérieures, a déjà encouru la colère de Dieu, y succombera.

15 La sottise est attachée au cœur de l’enfant ; La verge de la correction l’en éloignera.

Péché originel.

Fin du verset, voir Proverbes 13.24 ; Proverbes 19.18 ; Proverbes 23.13 ; Proverbes 29.15 ; Proverbes 29.17.

16 Qui opprime le pauvre l’enrichit, Mais qui donne au riche l’appauvrit.

Si tu opprimes un pauvre, ce sera pour son profit, car par là tu l’obligeras à déployer une énergie d’autant plus grande, afin de réparer le mal que tu auras fait. Donner au riche, c’est au contraire augmenter encore sa nonchalance.

17 Incline ton oreille et écoute les paroles des sages ; Applique ton cœur à ma science,
22.17 à 24.22 - Première collection des maximes des sages
17 à 21 Préambule

Exhortation d’un contenu général, qui forme l’introduction au premier recueil de maximes des sages, de même que les chapitres 1 à 9 étaient l’introduction à la première collection des proverbes de Salomon (Proverbes 10.1-22.16). Le compilateur de ce morceau indique le but qu’il s’est proposé en groupant maintenant des maximes empruntées à des penseurs restés inconnus ou dont les noms n’importent pas : il veut enseigner à ses lecteurs, ou plutôt à son lecteur, car le singulier est employé ici, comme il l’était le plus généralement dans les chapitres 1 à 9, quelle est la voie à suivre pour arriver à la sagesse. On croit entendre un maître qui s’adresse le plus directement possible à chacun des élèves qu’on lui a confiés.

À ma science. Bien que se donnant pour un simple représentant, de l’Ecole de la sagesse , l’auteur possède cependant une sagesse personnelle ; et tel sera aussi le cas de ses élèves s’ils s’approprient à leur tour les paroles des sages (verset 18). C’est en vertu de sa science qu’il a choisi et groupé les sentences qui vont suivre.

18 Car il est bon que tu les gardes dans ton sein, Et qu’elles demeurent toutes continuellement sur tes lèvres.

Car il est bon, littéralement : Car ce sera agréable pour toi ; tu auras un avantage réel à les garder.

Sur tes lèvres. Il te faut les savoir par cœur et être capable de les citer à l’occasion.

19 Pour que ta confiance soit en l’Éternel, Je vais t’instruire aujourd’hui, toi aussi.

Pour que ta confiance. Voici le but spécial du compilateur de ce petit recueil, et de fait cette note s’y fait entendre plusieurs fois (Proverbes 23.17 ; Proverbes 24.1 ; Proverbes 14.16).

Toi aussi. C’est ici, avec Proverbes 23.15, le seul passage où un pronom personnel (toi ou moi) sont ainsi expressément relevé par le mot aussi.

Aujourd’hui. Dès maintenant le lecteur doit faire son profit de ce qui lui est dit et ne pas en renvoyer à plus tard la mise en pratique.

20 N’ai-je pas, dès longtemps, mis par écrit pour toi Des conseils et [des paroles de] science,

Dès longtemps. Le mot (schilschôm) que nous rendons ainsi, signifie proprement avant-hier. Il forme une antithèse naturelle avec le aujourd’hui du verset précédent. Mais ce terme n’est jamais employé dans l’Ancien Testament autrement que précédé du mot hier. C’est pourquoi plusieurs, au moyen d’une légère modification, lisent schalischim : hommes d’élite, d’où choses d’élite, excellentes. Ainsi naguid : prince, signifie, dans Proverbes 8.6, choses capitales.

21 Pour t’instruire dans la vérité et la fidélité Afin que tu puisses rendre un compte juste à ceux qui t’envoient.

Un compte juste, littéralement : des paroles vérité, qui soient la vérité même.

À ceux qui t’envoient. Comparez Proverbes 10.26. L’homme qui, loin de s’en dégoûter, a appris à connaître la vérité, a par là même une norme sûre à appliquer dans toutes les affaires qu’on peut lui confier.

22 Ne pille pas le pauvre parce qu’il est pauvre ; N’opprime pas le malheureux à la porte,
22 et 23 Double distique

Ici proprement commence le premier recueil de maximes des sages.

À la porte de la ville, devant le tribunal.

23 Car l’Éternel prendra leur cause en main Et il dépouillera de la vie ceux qui les dépouillent.

Dépouillera ceux qui les dépouillent. Loi du talion. Ce verbe ne se retrouve que Malachie 3.8-9. Comparez Proverbes 23.11 et Job 31.14.

24 Ne fraie pas avec l’homme colère Et ne va pas avec l’homme emporté,
24 et 25 Double distique

S’habituant peu à peu à la colère, l’ami des gens emportés en viendra bien vite à commettre des actes ou à prononcer des paroles qui lui coûteront cher.

25 De crainte que tu ne t’habitues à ses voies Et que tu n’y trouves un piège pour ton âme. 26 Ne sois pas de ceux qui se portent garants, Qui cautionnent pour des dettes.
26 et 27 Double distique

Contre le cautionnement. Voir déjà Proverbes 6.1-5 ; Proverbes 11.15 ; Proverbes 17.18 ; Proverbes 20.16.

Voudrais-tu qu’on t’enlevât ton lit ? Il paraît que la loi Exode 22.27 était tombée en désuétude.

27 Si tu n’as pas de quoi payer, Voudrais-tu qu’on t’enlevât ton lit ? 28 Ne déplace pas la borne ancienne Que tes pères ont posée.

Voyez déjà Proverbes 15.25 et, bientôt, Proverbes 23.10-11. Comparez Deutéronome 19.14 ; Deutéronome 27.17 ; Osée 5.10 ; Job 24.2. Protestation, non seulement contre le déplacement criminel des bornes, mais aussi contre l’humeur ambitieuse de ceux qui ajoutent maison à maison et champ à champ (Ésaïe 5.8).

29 As-tu vu un homme habile en son état ? Il se tient auprès des rois ; Il ne se tient pas auprès des gens obscurs.

Verset à trois stiches. Si tu veux arriver à une position digne d’envie, cherche à exceller en quelque chose. D’autres : Les gens bien doués ne doivent pas se prodiguer pour un ouvrage auquel suffiraient des ouvriers médiocres.