Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Jérémie 35
Bible Annotée (interlinéaire)

Verset à verset  Double colonne 

Plan du commentaire biblique de Jérémie 35

Les Récabites

L’incident des Récabites nous reporte à l’époque de Jéhojakim, lors du premier siège de Jérusalem par Nébucadnetsar (versets 1 et 11). Nous avons déjà dit ce qui à nos yeux explique l’ordre des matières dans cette partie du livre.

  • L’ordre de Dieu et la démarche du prophète, versets 1 à 5
  • la réponse des Récabites, versets 6 à 11
  • application de cette leçon au peuple, versets 12 à 17
  • promesse de l’Éternel aux Récabites, versets 18 et 19.
1 La parole qui fut adressée à Jérémie de la part de l’Éternel au temps de Jéhojakim, fils de Josias, roi de Juda, en ces mots : 2 Va vers la famille des Récabites, et leur parle ; fais-les entrer dans la maison de l’Éternel, dans une des chambres, et fais-leur boire du vin.

Les Récabites. D’après 1 Chroniques 2.55, les Récabites étaient une branche du peuple des Kéniens. Ceux-ci étaient une tribu madianite qui, au temps de Moïse, avait pour chef Hobab, son beau-frère. Ils se joignirent aux Israélites lors de la conquête de Canaan (Nombres 10.29 ; Juges 1.16). Ils paraissent avoir adopté la religion d’Israël ; car le nom de Jéhova se retrouve dans plusieurs de leurs noms propres. Au temps du roi Jéhu, l’un de leurs chefs, Jéhonadab (ou par abréviation Jonadab), montra le plus grand zèle pour la destruction du culte de Baal (2 Rois 10.15-23). Ce même Jonadab, fils de Récab, voulant sans doute préserver ses descendants des dangers moraux de la vie sédentaire, que plusieurs familles kéniennes avaient déjà adoptée (1 Samuel 30.29), les organisa en une sorte de congrégation religieuse dont les membres devaient s’abstenir de vin et continuer leur genre de vie nomade. Les Récabites étaient donc demeurés fidèles depuis près de trois siècles à ces prescriptions de leur père. Évidemment, ce que le prophète entend offrir en exemple à ses compatriotes, ce n’est pas l’abstinence des Récabites, mais leur pieux respect pour les volontés de leur ancêtre.

Dans une des chambres. Il y avait des chambres en grand nombre dans les édifices adjacents au temple (1 Rois 6.5). Les unes servaient de lieu de dépôt pour les ustensiles du culte, les provisions provenant du paiement des dîmes et l’argent du sanctuaire ; d’autres étaient habitées par les lévites et les sacrificateurs en fonction ; d’autres enfin paraissent avoir été employées comme locaux pour des assemblées et des conférences (1 Chroniques 9.26 ; 1 Chroniques 28.12 ; Ézéchiel 40.17 ; Jean 8.20).

3 Je pris donc Jaazania, fils de Jérémie, fils de Habatsinia, et ses frères, et tous ses fils, et toute la famille des Récabites ;

Jaazania. le chef actuel de la famille.

4 je les fis entrer dans la maison de l’Éternel, dans la chambre des fils de Hanan, fils de Jigdalia, homme de Dieu, près de la chambre des chefs et au-dessus de la chambre de Maaséia, fils de Sallum, garde du seuil ;

Des fils de Hanan, c’est-à-dire de ses disciples. Hanan nous est inconnu. Son titre d’homme de Dieu prouve que c’était un prophète (1 Samuel 2.27 ; 1 Rois 12.22). Ses disciples se réunissaient, dans cette salle où ils venaient entendre les leçons du maître.

Chambre des chefs : comparez Jérémie 26.10.

Garde du seuil. L’office de gardien de chacune des trois portes du temple était la plus haute charge sacerdotale après celle des deux premiers sacrificateurs.

Maaséia : probablement celui dont le fils, Sophonie, fut sacrificateur en second, sous Sédécias (Jérémie 37.3 ; Jérémie 29.25 ; Jérémie 21.1).

5 je plaçai devant les fils de la famille des Récabites des vases remplis de vin et des coupes, et je leur dis : Buvez du vin. 6 Mais ils répondirent : Nous ne buvons point de vin ; car Jonadab, fils de Récab, notre père, nous a donné ce commandement : Vous ne boirez point de vin, ni vous, ni vos fils à jamais ; 7 vous ne bâtirez pas de maisons, vous ne ferez pas de semailles, vous ne planterez pas de vigne, et vous n’en aurez point ; mais vous habiterez sous des tentes dans la suite de vos jours, afin que vous viviez longtemps sur la terre où vous êtes comme étrangers.

Où vous êtes étrangers. Ne pouvant posséder aucun fonds de terre, ils demeuraient toujours étrangers dans le pays qu’ils habitaient.

8 Nous avons donc obéi à Jonadab, fils de Récab, notre père, en tout ce qu’il nous a commandé, en sorte que nous ne buvons jamais du vin, ni nous, ni nos femmes, ni nos fils, ni nos filles ; 9 nous ne bâtissons pas de maisons pour y habiter ; nous n’avons ni vigne, ni champ, ni semailles ; 10 et nous habitons sous des tentes ; nous avons obéi et fait tout ce que Jonadab, notre père, nous a commandé. 11 Mais quand Nébucadretsar, roi de Babylone, est monté contre ce pays, nous avons dit : Venez et retirons-nous à Jérusalem, de devant l’armée des Chaldéens et l’armée de Syrie, et nous avons demeuré dans Jérusalem.

Comparez 2 Rois 24.1.

12 Alors la parole de l’Éternel fut adressée à Jérémie en ces mots :

12 à 17

L’exemple était accablant : Voilà des gens qui pendant trois siècles ont observé scrupuleusement une règle plus ou moins arbitraire que leur a donnée leur ancêtre et vous, vous n’avez cessé de transgresser les saints commandements de votre Dieu !

Ce discours était adressé au peuple qui se trouvait dans le parvis.

13 Ainsi parle l’Éternel des armées, Dieu d’Israël : Va, et dis aux hommes de Juda et aux habitants de Jérusalem : N’apprendrez-vous point à écouter mes paroles ? Dit l’Éternel. 14 On a observé le commandement que Jonadab, fils de Récab, a donné à ses fils de ne boire point de vin, et ils n’en ont point bu jusqu’à ce jour ; ils ont obéi à l’ordre de leur père ; et moi, je vous ai parlé, parlé dès le matin, et vous ne m’avez point écouté. 15 Je vous ai envoyé tous mes serviteurs, les prophètes, les envoyant dès le matin pour vous dire : Détournez-vous maintenant chacun de sa mauvaise voie, corrigez votre conduite, ne suivez point d’autres dieux pour les servir, et habitez le pays que j’ai donné à vous et à vos pères ; mais vous n’avez point prêté l’oreille et ne m’avez point écouté.

Habitez le pays : c’est un commandement autant qu’une promesse.

16 Puisque les fils de Jonadab, fils de Récab, ont exécuté l’ordre que leur père leur avait donné, tandis que ce peuple ne m’a point écouté, 17 pour cette raison l’Éternel, Dieu des armées, Dieu d’Israël, parle ainsi : Voici, je vais faire venir sur Juda et sur tous les habitants de Jérusalem tous les maux dont je les ai menacés, parce que je leur ai parlé, et ils n’ont point écouté ; je les ai appelés, et ils n’ont point répondu. 18 Et quant à la famille des Récabites, Jérémie leur dit : Ainsi parle l’Éternel des armées, Dieu d’Israël : Parce que vous avez obéi à Jonadab votre père, que vous avez gardé tous ses commandements et avez fait tout ce qu’il vous a ordonné,

Le peuple devait voir par cette promesse comment sa fidélité à son Dieu eût été récompensée.

Ce n’était pas en vain que le cinquième commandement attachait une bénédiction spéciale au respect filial.

De quelque descendant qui subsiste. Comparez Jérémie 33.17-18. Cette promesse enferme, avec l’idée de la perpétuité de la race, celle d’une faveur divine spéciale. Quelques voyageurs modernes croient avoir retrouvé les Récabites en Mésopotamie, dans l’Yémen et même en Palestine.

19 à cause de cela, l’Éternel des armées, Dieu d’Israël, parle ainsi : Jonadab, fils de Récab, ne manquera jamais de quelque descendant qui subsiste devant moi.