×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

2 Chroniques 8
Bible Annotée (interlinéaire)

Plan du commentaire biblique de 2 Chroniques 8

Chapitres 8 et 9 constructions, richesses et gloire de Salomon, fin de son règne

Chapitre 8

Voir 1 Rois 9.10 ; 1 Rois 9.17-28.

1 à 6 - Constructions de Salomon

Vingt ans, à savoir : 7 pour le temple (1 Rois 6.38) et 13 pour le palais (1 Rois 7.1).

1 Et au bout des vingt ans pendant lesquels Salomon construisit la maison de l’Éternel et sa propre maison, 2 Salomon bâtit les villes que Huram lui avait données et il y établit les fils d’Israël.

Salomon bâtit : fortifia ou rebâtit.

Les villes que Huram lui avait données : 1 Rois 9.13 parle au contraire de 20 villes données par Salomon à Hiram. Comparez la note de 1 Rois 9.13.

3 Et Salomon marcha contre Hamath-Tsoba et s’en empara.

Hamath-Tsoba : il s’agit du royaume syrien de Hamath, limitrophe de Tsoba. Comparez 1 Chroniques 18.3 et suivants, où nous voyons que David ne conquit pas Hamath, dont le roi fit la paix avec lui.

Et s’en empara. 2 Rois 14.28 raconte que Jéroboam II reconquit Hamath, qui ne doit pas avoir été fort longtemps au pouvoir des Israélites. Voir la note de ce passage.

4 Et il bâtit Thadmor dans le désert et toutes les villes servant de magasins qu’il bâtit en Hamath.

Thadmor désigne ordinairement la ville célèbre de Palmyre. 1 Rois 9.18 parle de Thamar ; voir la note de ce passage.

5 Il bâtit aussi Beth-Horon la Haute et Beth-Horon la Basse, [pour en faire] des villes fortes, avec des murs, des portes et des barres,

Beth-Horon la Basse : Josué 10.11 et 1 Rois 9.17, notes.

6 et Baalath et toutes les villes servant de magasins qui lui appartenaient, et toutes les villes pour les chars, et les villes pour la cavalerie, et tout ce qu’il plut à Salomon de bâtir à Jérusalem et au Liban et dans tout le pays de sa domination.

Baalath : voir Josué 19.44, note.

Le texte de 1 Rois mentionne encore Hatsor, Méguiddo et Guézer.

Sur les expressions : les villes servant de magasins, les villes pour les chars, au Liban, voir la note de 1 Rois 9.19.

7 Tout ce qui était resté des Héthiens, des Amorrhéens, des Phéréziens, des Héviens et des Jébusiens, ne faisant pas partie d’Israël,

7 à 11

Voir 1 Rois 9.20-23, notes.

8 leurs descendants qui étaient restés après eux dans le pays et que les fils d’Israël n’avaient pas entièrement détruits, Salomon les leva comme gens de corvée, ce qu’ils ont été jusqu’à ce jour.

Leurs descendants, littéralement : d’entre leurs descendants, c’est-à-dire tous ceux qui étaient restés dans le pays.

9 Mais des fils d’Israël, Salomon ne fit point de serfs pour ses travaux ; car ceux-ci furent gens de guerre, et commandants de ses combattants sur chariots, et commandants de ses chars et de sa cavalerie. 10 Et comme chefs préposés par le roi Salomon, il y en avait deux cent cinquante, chargés de surveiller le peuple.

Deux cent cinquante. 1 Rois 9.23 dit 550. Voir 1 Rois 5.16 et 2 Chroniques 2.18, notes.

11 Et Salomon fit monter la fille de Pharaon de la cité de David dans la maison qu’il avait bâtie pour elle ; car il dit : Je ne veux pas qu’une femme habite dans la maison de David, roi d’Israël, car c’est un sanctuaire, parce que l’arche de l’Éternel y est entrée.

Voir les notes de 1 Rois 9.24-25.

12 Alors Salomon offrit des holocaustes à l’Éternel sur l’autel de l’Éternel qu’il avait construit devant le portique,

12 à 16

La notice 1 Rois 9.25 est beaucoup plus brève. L’idée commune aux deux passages est qu’à partir de l’achèvement du temple, le culte des sacrifices fut établi régulièrement ; notre auteur relève spécialement la conformité de ce culte avec les prescriptions de la loi mosaïque et avec les ordres de David.

13 et il le fit selon ce qui était prescrit pour chaque jour, en faisant des sacrifices, suivant le commandement de Moïse, aux jours de sabbat, de nouvelle lune et de fête, trois fois l’an : à la fête des pains sans levain, à la fête des Semaines et à la fête des Tabernacles. 14 Et il installa, suivant l’ordonnance de David son père, les classes des sacrificateurs dans leur office, et les Lévites dans leur charge pour louer [l’Éternel] et s’acquitter de leur service auprès des sacrificateurs, selon ce qui était prescrit pour chaque jour, et les portiers, d’après leurs classes, auprès de chaque porte ; car tel était le commandement de David, homme de Dieu.

Voir 1 Chroniques chapitres 24 à 26.

15 Et l’on ne s’écarta en aucun point des commandements du roi touchant les sacrificateurs et les Lévites, non plus que pour les trésors. 16 Et toute l’œuvre de Salomon fut bien organisée, jusqu’au jour où fut fondée la maison de l’Éternel et jusqu’à celui où elle fut terminée ; la maison de l’Éternel fut achevée. 17 Alors Salomon se rendit à Etsion-Guéber et à Eloth, sur les bords de la mer, dans le pays d’Édom.

17 et 18

Comparez 1 Rois 9.26-28.

Alors, c’est-à-dire après l’achèvement du temple et du palais.

Se rendit à… 1 Rois dit : construisit une flotte à… Le récit de notre auteur suppose la présence de Salomon en personne à Etsion-Guéber.

Sur les noms propres, voir la note de 1 Rois 9.26.

18 Et Huram lui envoya par ses serviteurs des vaisseaux et des serviteurs connaissant la mer ; et ils allèrent, avec les serviteurs de Salomon, à Ophir, et ils y prirent quatre cent cinquante talents d’or et les apportèrent au roi Salomon.

Des vaisseaux : voir la fin de la note 1 Rois 9.26.

Ophir : voir 1 Rois 9.28, note.

Quatre cent cinquante talents : 1 Rois dit 420. Cette différence provient sans doute d’une confusion entre la lettre beth qui vaut vingt et la lettre nun qui signifie cinquante. On sait qu’en hébreu les chiffres s’indiquent par des lettres. Sur cette somme et la manière dont elle fut acquise, voir 1 Rois 9.28, note.