×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

2 Chroniques 33
Bible Annotée (interlinéaire) Bible annotée simple colonne Bible annotée double colonne

Plan du commentaire biblique de 2 Chroniques 33

Manassé et Amon
1 Manassé avait douze ans quand il commença à régner, et il régna cinquante-cinq ans à Jérusalem.
1 à 20 Manassé

Comparez 2 Rois 21.1-18.

1 à 9

Presque littéralement comme 2 Rois 21.1-9.

2 Et il fit ce qui est mal aux yeux de l’Éternel, selon les abominations des nations que l’Éternel avait dépossédées de devant les fils d’Israël. 3 Et il rebâtit les hauts-lieux qu’avait détruits Ézéchias, son père ; il éleva des autels aux Baals, il fit des aschères et il se prosterna devant toute l’armée des cieux, et il les servit. 4 Il construisit des autels dans la maison de l’Éternel, dont l’Éternel avait dit : C’est à Jérusalem que sera mon nom à jamais. 5 Et il construisit des autels à toute l’armée des cieux dans les deux parvis de la maison de l’Éternel. 6 Et lui-même fit passer ses fils par le feu dans la vallée du fils de Hinnom, et il fit de la magie, des enchantements et de la sorcellerie, et il établit des nécromanciens et des devins, faisant abondamment ce qui est mal aux yeux de l’Éternel, de manière à l’irriter.

Ses fils. 2 Rois dit : son fils.

Fit passer par le feu : comparez 2 Chroniques 28.3.

7 Et il plaça l’image taillée de l’idole qu’il avait faite, dans la maison de Dieu dont Dieu avait dit à David et à Salomon, son fils : Dans cette maison et dans Jérusalem que j’ai choisie entre toutes les tribus d’Israël, je placerai mon nom à jamais ; 8 et je n’éloignerai plus le pied d’Israël de dessus la terre que j’ai destinée à vos pères, si toutefois ils prennent garde à faire tout ce que je leur ai ordonné, toute la loi, les statuts et les ordonnances [données] par Moïse. 9 Et Manassé égara Juda et les habitants de Jérusalem pour faire le mal plus que les nations que l’Éternel avait détruites de devant les fils d’Israël. 10 Et l’Éternel parla à Manassé et à son peuple ; et ils n’y firent point attention.

L’Éternel parla… : par des prophètes, comme cela est raconté avec plus de détails dans 2 Rois 21.10-15.

11 Et l’Éternel fit venir contre eux les chefs de l’armée du roi d’Assyrie, et ils prirent Manassé avec des crocs, ils le lièrent avec des chaînes d’airain et l’emmenèrent à Babylone.
11 à 17

racontent des faits que 2 Rois omet.

La captivité momentanée de Manassé à Babylone (ou en tout cas son assujettissement au roi d’Assyrie) est confirmée par les documents assyriens. On trouve déjà sous Asarhaddon le nom de Manassé de Juda dans une liste de 22 rois tributaires de l’Assyrie (comparez la note à la fin du chapitre 21 de 2 Rois). Puis Assurbanipal, le successeur d’Asarhaddon, après avoir raconté le châtiment sévère qu’il infligea à plusieurs princes, alliés de son frère révolté, Sammughès, vice-roi de Babylone, parmi lesquels se trouvait l’Égyptien Néco, qui fut conduit enchaîné dans le pays du grand roi, nomme Juda au nombre des pays soumis à l’Assyrie. Or cette campagne eut lieu du temps de Manassé, et celui-ci peut fort bien avoir été fait prisonnier et emmené lié, comme Néco. Quant au lieu où fut déporté Manassé, si notre auteur parle de Babylone et non de Ninive, cela s’explique par le fait que Babylone appartenait alors à l’Assyrie. Nous savons que c’est à Babylone qu’Assurbanipal reçut, par exemple, des ambassadeurs cypriotes (Schrader, Keilinschriften, page 367). Assurbanipal séjourna très probablement quelque temps à Babylone après avoir châtié les rebelles. Le Chroniste relève avec intention cette circonstance exceptionnelle, dans laquelle sans doute il a vu l’accomplissement d’Ésaïe 39.6.

Avec des crocs. Ils attachèrent Manassé avec des crochets. Voir Ézéchiel 19.1, note.

12 Et quand il fut dans la détresse, il implora l’Éternel son Dieu, et il s’humilia beaucoup devant le Dieu de ses pères ;

Il implora… : comparez 2 Rois 13.4, note.

13 et il le pria. Et il se laissa fléchir et entendit sa supplication, et le rétablit à Jérusalem dans sa royauté. Et Manassé connut que c’est l’Éternel qui est Dieu.

Il le pria. Les sources de notre auteur renfermaient la requête de Manassé (comparez verset 18), mais il ne l’a pas recueillie. Elle ne peut du reste être assimilée au livre apocryphe intitulé Prière de Manassé que donnent les LXX, et qui est certainement une composition postérieure au livre des Chroniques et reposant précisément sur les indications de notre verset.

Le rétablit à Jérusalem. Le retour de Manassé ne saurait être mis en doute, car d’après 2 Rois comme d’après 2 Chroniques, il est mort à Jérusalem. Nous savons également que Néco fut renvoyé dans son pays, de sorte que ce que notre verset raconte de Manassé n’est point invraisemblable.

14 Et après cela, il bâtit une muraille extérieure à la cité de David, à l’occident, vers Guihon, dans la vallée, et jusqu’à l’endroit où l’on entre par la porte des Poissons, et il la fit passer autour d’Ophel et la rendit très haute ; et il mit des chefs militaires dans toutes les villes fortes de Juda.

Une muraille extérieure. Cette muraille est-elle la même que celle bâtie par Ézéchias (2 Chroniques 32.5) ? Dans ce cas, on attendrait l’article et il ne pourrait s’agir que de réparations ou d’exhaussement.

La vallée : le Tyropéon.

La porte des Poissons : comparez Sophonie 1.10, note.

Ophel : comparez 2 Chroniques 27.3, note.

15 Et il ôta de la maison de l’Éternel les dieux étrangers et l’idole, et tous les autels qu’il avait bâtis sur la montagne de la maison de l’Éternel et à Jérusalem, et il les jeta hors de la ville.
15 à 17

L’épreuve infligée à Manassé eut pour effet de le rapprocher de l’Éternel. Cependant la réforme religieuse opérée par ce roi ne semble pas avoir été aussi radicale que nos versets l’indiquent, car Josias trouva encore dans le temple les abominations de son grand-père (2 Rois 23.12 ; et comparez 2 Rois 23.4-11 avec 2 Chroniques 21.3-7). Remarquez cependant que notre texte ne dit rien de la durée des réformes de Manassé, et que, entre lui et Josias, se place le règne impie d’Amon, qui peut-être rétablit partiellement les cultes idolâtres en vigueur sous Manassé.

16 Et il restaura l’autel de l’Éternel, et il y sacrifia des sacrifices de prospérité et de reconnaissance, et il ordonna à Juda de servir l’Éternel, le Dieu d’Israël. 17 Toutefois le peuple sacrifiait encore sur les hauts-lieux, mais seulement à l’Éternel, leur Dieu. 18 Et le reste de l’histoire de Manassé, et sa prière à son Dieu, et les paroles des voyants qui lui parlèrent au nom de l’Éternel, le Dieu d’Israël, voici, cela [se trouve] dans l’histoire des rois d’Israël. 19 Et sa prière et la manière dont il fut exaucé, et tous ses péchés et toute son infidélité, et les endroits où il bâtit des hauts-lieux et dressa les aschères et les images taillées avant de s’être humilié, voici, cela est écrit dans les paroles de Hozaï.

Les paroles de Hozaï : comparez notre Introduction. Les Septante lisent les paroles des voyants, comme au verset 18 ; en hébreu le mot voyant ressemble beaucoup au nom de Hozaï.

20 Et Manassé s’endormit avec ses pères, et on l’enterra dans sa maison. Et Amon, son fils, régna à sa place.

Dans sa maison. 2 Rois dit : dans le jardin de sa maison.

21 Amon avait vingt-deux ans quand il commença à régner, et il régna deux ans à Jérusalem.
21 à 25 Amon

comparez 2 Rois 21.19-26 et les notes.

22 Et il fit ce qui est mal aux yeux de l’Éternel, comme avait fait Manassé, son père ; et Amon sacrifiait à toutes les images taillées qu’avait faites Manassé, son père, et il les servait. 23 Et il ne s’humilia pas devant l’Éternel, comme s’était humilié Manassé, son père ; car lui, Amon, se rendit très coupable. 24 Et ses serviteurs firent une conjuration contre lui et le firent mourir dans sa maison. 25 Mais le peuple frappa tous ceux qui avaient conspiré contre le roi Amon ; et le peuple fit roi Josias, son fils, à sa place.