×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

1 Chroniques 6
Bible Annotée (interlinéaire) Bible annotée Bible annotée double colonne

Plan du commentaire biblique de 1 Chroniques 6

Descendants de Lévi et villes lévitiques

Dans le texte hébreu les versets 1 à 15 font encore partie du chapitre 5.

Ce morceau comprend :

  1. Une liste des souverains sacrificateurs d’Aaron à l’exil de Babylone. versets 4 à 15 ;
  2. Une généalogie fragmentaire des fils fils de Lévi, versets 16 à 30 ;
  3. Les chantres Établis par David et leur généalogie, versets 31 à 47 ;
  4. Les autres fonctionnaires lévitiques, avec une nouvelle liste des souverains sacrificateurs jusqu’à David, versets 48 à 53 ;
  5. Les villes des Lévites, versets 54 à 81.
1 Fils de Lévi : Guerson, Kéhath et Mérari.
a) 1 à 15 Liste des souverains sacrificateurs d’Aaron à l’exil de Babylone, vingt-deux générations

L’auteur indique tout d’abord, dans les versets 1 à 3, comment Eléazar se rattache à Lévi ; puis, dans les versets 4 à 15, il Énumère les successeurs d’Eléazar jusqu’à l’exil. Il ignore complètement les souverains sacrificateurs de la ligne d’Ithamar qui étaient en fonctions à la fin de l’Époque des Juges et jusqu’au moment où Salomon déposa le dernier d’entre eux, Abiathar, pour donner sa charge à Tsadok, 1 Rois 2.26-27 ; 1 Rois 2.35. Cependant lui-même (1 Chroniques 24.3) rattache la maison d’Éli à Ithamar. Évidemment il envisage les Eléazarides comme les seuls souverains sacrificateurs légitimes. Comment se représentait-il leur position pendant que la maison d’Éli était en possession de la souveraine sacrificature ? Admettait-il qu’il y avait, comme ce fut le cas pendant le règne de David (2 Samuel 8.17 ; 1 Chroniques 15.11 ; 1 Chroniques 18.16), deux souverains sacrificateurs à la fois, fonctionnant dans des endroits différents, ou bien admettait-il, avec Josèphe, que pendant un certain temps les Eléazarides ont vécu comme simples particuliers ? C’est ce qu’il n’est pas possible de dire. Dans le dernier cas il nous donnerait ici, non pas la liste des sacrificateurs en fonctions, mais la généalogie des Eléazarides, envisagés comme la branche légitime.

Les vingt-deux noms que contient la liste (sans Aaron) ne suffisent pas pour remplir tout l’espace de temps (900 ans ?) qui s’est Écoulé entre Aaron et l’exil. Après Tsadok il y a seulement douze noms, pour 400 ans, et encore sur ces douze noms trois désignent-ils des souverains sacrificateurs postérieurs à Hilkija, contemporain de Josias. Il y a donc des chaînons intermédiaires omis, et nous pouvons en signaler quelques-uns d’après les livres historiques :

  • Jéhojada, oncle du roi Josias, 2 Rois 12.2 ;
  • Urie au temps d’Achaz 2 Rois 16.10 et suivants ;
  • Azaria au temps d’Ozias, 2 Chroniques 26.17 ;
  • Azaria au temps d’Ézéchias, 2 Chroniques 31.10.

Ces deux derniers ne peuvent en effet être identifiés avec les trois Azarias de notre liste, le premier, mentionné 1 Rois 4.2 comme fils de Tsadok, vivant immédiatement après Salomon, le deuxième Étant père d’Amaria, qui fonctionnait sous Josaphat (2 Chroniques 19.11), et le troisième Étant fils de Hilkija, qui fonctionnait sous Josias (2 Rois 22.4).

Il est cependant assez curieux qu’il y ait eu cinq Azarias parmi les souverains sacrificateurs de Salomon à l’exil. Peut-être faut-il admettre dans notre liste des confusions de date et de filiation.

2 Fils de Kéhath : Amram, Jitséhar et Hébron et Uzziel. 3 Fils d’Amram : Aaron et Moïse et Marie. Fils d’Aaron : Nadab et Abihu, Éléazar et Ithamar. 4 Éléazar engendra Phinées, Phinées engendra Abisua, 5 Abisua engendra Bukki, Bukki engendra Uzzi, 6 Uzzi engendra Zérachia, Zérachia engendra Mérajoth, 7 Mérajoth engendra Amaria, Amaria engendra Ahitub, 8 Ahitub engendra Tsadok, Tsadok engendra Ahimaats, 9 Ahimaats engendra Azaria, Azaria engendra Johanan, 10 Johanan engendra Azaria, qui fut sacrificateur dans la maison que Salomon bâtit à Jérusalem.

La remarque qui accompagne au verset 10 le nom du deuxième Azaria : Qui fut sacrificateur dans la maison…, est obscure. On l’a expliquée comme une allusion à l’acte Énergique par lequel il s’opposa aux empiétements d’Ozias (2 Chroniques 26.17 et suivants).

11 Azaria engendra Amaria, Amaria engendra Ahitub, 12 Ahitub engendra Tsadok, Tsadok engendra Sallum, 13 Sallum engendra Hilkija, Hilkija engendra Azaria, 14 Azaria engendra Séraïa, Séraïa engendra Jéhotsadak ; 15 Jéhotsadak s’en alla quand l’Éternel emmena en captivité Juda et Jérusalem par le moyen de Nébucadnetsar. 16 Fils de Lévi : Guersom, Kéhath et Mérari.
b) 16 à 30

Dans, les versets 16 à 19, nous avons l’indication des familles principales de la tribu de Lévi ; comparez Exode 6.16-19 qui contient absolument les mêmes noms.

Les versets 20 à 30 donnent la lignée généalogique de la principale famille de chacune de ces trois branches, et l’auteur a choisi les trois familles qui aboutissent aux trois chantres. Nous avons ici en lignée descendante la généalogie d’Asaph (Guersomite) et celle de Héman (Kéhathite) que nous trouvons plus loin en lignée ascendante, quoique les deux listes ne concordent pas dans tous les noms.

Quant à la lignée de Mérari, elle semble être ici une autre que celle qui aboutit à Ethan versets 44 à 47, mais nous pouvons supposer que c’est la même pensée qui l’a fait introduire dans nos versets.

Voici la comparaison des deux listes pour chaque famille :

1. Guersom Guersom verset 39
Jahat Jahat
Siméi
Zimna Zimna
Joach Etan
Iddo Adaïa
Zérach Zérach
Jéathraï Ethni
Malkija
Baaséia
Micaël
Siméa
Bérékia
Asaph
2. Kéhath Kéhath verset 33
Amminadab Jitséar
Koré Koré
Assir
Elkana
Ebiasaph Ebiasaph
Assir Assir
Thahath Thahath
Uriel Sophonie
Ozias Azaria
Saül Joël
Elkana ? Elkana
Amasaï

Ahimoth

(fils d’Elkana)

Amasaï

Mahath

Elkana Elkana
Elkana
Tsophaï Tsiph
Nahath Thoach
Eliab Éliel
Jéroham Jéroham
Elkana Elkana
Samuel ? Samuel
Joël ?

Abija

(Fils de Samuel)

Joël

Héman

3. Mérari Mérari verset 44
Machli Muschi
Siméi Schémer
Uzza Bani
Siméa Amtsi
Hagguija Hilkija
Asaïa Amatsia
Hasabia
Malluc
Abdi
Kischi
Ethan

Dans les versets 20 à 30 la lignée de Guersom et celle de Mérari sont incomplètes ; les noms, surtout dans la dernière, diffèrent sensiblement de la liste parallèle, versets 33 à 47. Il faut admettre des traditions divergentes ; tout ne s’explique pas par une corruption du texte. L’accord est complet pour la lignée de Kéhath. La différence la plus Étonnante est relative au fils de Kéhath, que le verset 22 appelle par erreur Amminadab (comparez Exode 6.23), tandis que le verset 38 lui donne comme partout ailleurs le nom de Jitséhar.

17 Voici les noms des fils de Guersom : Libni et Siméi. 18 Fils de Kéhath : Amram et Jitséhar et Hébron et Uzziel. 19 Fils de Mérari : Machli et Muschi. Ce sont là les familles de Lévi selon leurs pères. 20 De Guersom : Libni, son fils ; Jahath, son fils ; Zimma, son fils ; 21 Joach, son fils ; lddo, son fils ; Zérach, son fils ; Jéathraï, son fils. 22 Fils de Kéhath : Amminadab, son fils ; Koré, son fils ; Assir, son fils ; 23 Elkana, son fils, et Ebiasaph, son fils, et Assir, son fils ; 24 Thahath, son fils ; Uriel, son fils ; Ozias, son fils, et Saül, son fils. 25 Fils d’Elkana : Amasaï et Ahimoth ; 26 Elkana, son fils ; Elkana ; Tsophaï, son fils, et Nahath, son fils ; 27 Éliab, son fils ; Jéroham, son fils ; Elkana, son fils. 28 Fils de Samuel : l’aîné, [Joël], et le second, Abija.

Le nom du premier fils de Samuel manque dans l’hébreu. Il y a Évidemment corruption du texte ; son nom se trouve verset 33.

Nous trouvons 1 Samuel 1.1 une généalogie de Samuel, le prophète, qui jusqu’à la sixième génération en arrière est identique (sauf corruption de certains noms facile à corriger) à celle-ci ou mieux encore, à celle des versets 33 à 35. Le Samuel de notre texte est donc bien le célèbre prophète Samuel, que les Chroniques rangent parmi les descendants de Kéhath et parmi les ancêtres du chantre Héman (voir 1 Samuel 1.1, note). Voir encore une liste plus complète des descendants de Lévi, 1 Chroniques 23.6-23.

29 Fils de Mérari : Machli ; Libni, son fils ; Siméi, son fils ; Uzza, son fils ; 30 Siméa, son fils ; Hagguija, son fils ; Asaïa, son fils. 31 Voici ceux que David établit pour le chant de la maison de l’Éternel, depuis que l’arche eut trouvé un lieu de repos.
c) 31 à 47 Les chantres

Sur les chantres Établis par David, comparez plus loin le chapitre 25 de 1 Chroniques.

Depuis que l’arche eut trouvé un lieu de repos (verset 31) : allusion à 2 Samuel 6.17.

Devant la Demeure (verset 32) : dans le parvis.

Son frère Asaph (verset 39) : frère de Héman. dans un sens Étendu : descendant de Lévi, comme lui.

32 Et ils firent les fonctions de chantres devant la Demeure de la Tente d’assignation jusqu’à ce que Salomon eût bâti la maison de l’Éternel à Jérusalem, et ils vaquèrent à leurs fonctions selon la règle qui les concernait. 33 Voici ceux qui officiaient et leurs fils. Des fils des Kéhathites : Héman, le chantre, fils de Joël, fils de Samuel, 34 fils d’Elkana, fils de Jéroham, fils d’Éliel, fils de Thoach, 35 fils de Tsiph, fils d’Elkana, fils de Mahath, fils d’Amasaï, 36 fils d’Elkana, fils de Joël, fils d’Azaria, fils de Sophonie, 37 fils de Thahath, fils d’Assir, fils d’Ebiasaph, fils de Koré, 38 fils de Jitséhar, fils de Kéhath, fils de Lévi, fils d’Israël. 39 Et son frère Asaph, qui se tenait à sa droite : Asaph, fils de Bérékia, fils de Siméa,

À sa droite … à gauche (verset 44). Ces diverses familles de chantres avaient donc dans le culte une place déterminée : Héman, occupant le centre, avait sans doute le premier rang. Aussi est-il appelé le chantre par excellence (verset 33).

40 fils de Micaël, fils de Baaséia, fils de Malkija, 41 fils d’Ethni, fils de Zérach, fils d’Adaïa, 42 fils d’Ethan, fils de Zimma, fils de Siméi, 43 fils de Jahath, fils de Guersom, fils de Lévi. 44 Et les fils de Mérari, leurs frères, à gauche : Ethan, fils de Kischi, fils d’Abdi, fils de Malluc, 45 fils de Hasabia, fils d’Amatsia, fils de Hilkija, 46 fils d’Amtsi, fils de Bani, fils de Schémer, 47 fils de Machli, fils de Muschi, fils de Mérari, fils de Lévi. 48 Et leurs frères les Lévites sont établis pour tous les services, dans la Demeure de la maison de Dieu.
d) 48 à 53

Après avoir mentionné spécialement les chantres, l’auteur sent le besoin de rappeler brièvement que les Lévites avaient d’autres fonctions, il indique verset 48 les fonctions des simples lévites et verset 49 celles des sacrificateurs, spécialement des souverains sacrificateurs (dans le Lieu très saint), et il est tout naturellement amené par là à rappeler les noms de la lignée des souverains sacrificateurs jusqu’à David, car il ne faut pas oublier que depuis le verset 31 il veut décrire brièvement le personnel du culte tel qu’il existait à l’Époque de David. La liste est du reste exactement semblable à celle des versets 3 à 8.

49 Aaron et ses fils fonctionnent à l’autel des holocaustes et à l’autel des parfums, et font tout le service dans le Lieu très saint et font la propitiation pour Israël, conformément à tout ce qu’a commandé Moïse, le serviteur de Dieu. 50 Voici les fils d’Aaron : Éléazar, son fils ; Phinées, son fils ; Abisua, son fils ; 51 Bukki, son fils ; Uzzi, son fils ; Zérachia, son fils ; 52 Mérajoth, son fils ; Amaria, son fils ; Ahitub, son fils ; 53 Tsadok, son fils ; Ahimaats, son fils. 54 Voici leurs demeures, selon leurs établissements, dans leur territoire. Aux fils d’Aaron, à la famille des Kéhathites ; car c’est sur eux que tomba le sort ;
e) 54 à 81

Pour les villes des Lévites, voir le passage correspondant de Josué 21.4-37.

Établissement, proprement enclos, cercle de tentes ; ce mot a Été choisi ici pour désigner les villes lévitiques, dont les banlieues Étaient bien délimitées par des barrières ou des haies.

Le sort : le premier sort (Josué 21.10).

55 on leur donna : Hébron, dans le pays de Juda, et sa banlieue tout autour. 56 Mais le territoire de la ville et des villages furent donnés à Caleb, fils de Jéphunné. 57 Aux fils d’Aaron on donna les villes de refuge, Hébron, et Libna et sa banlieue, Jatthir, et Esthémoa et sa banlieue,

Les villes de refuge. Dans Josué 21.13, plus exactement la ville de refuge, car de toutes les villes dont les noms suivent Hébron seule est une ville de refuge.

58 Hilen et sa banlieue, Débir et sa banlieue, 59 Asan et sa banlieue, Bethsémès et sa banlieue.

Asan. Dans Josué 21.16, Aïn.

60 De la tribu de Benjamin : Guéba et sa banlieue, Alémeth et sa banlieue, Anathoth et sa banlieue. Toutes leurs villes étaient au nombre de treize, selon leurs familles.

Alémeth. Dans Josué 21.18, Almon.

Treize : avec les villes de Jutta et de Gabaon, omises ici. Voir Josué 21.16-17.

61 Les autres fils de Kéhath obtinrent par le sort, de la part des familles de la tribu [d’Éphraïm], de la [tribu de Dan] et de la demi-tribu de Manassé, dix villes.

La traduction littérale de ce verset serait : Les autres fils de Kéhath obtinrent de la famille de la tribu…, de la moitié de la tribu, demi de Manassé, par le sort, dix villes. Nous avons eu recours à Josué 21.20-26 pour combler ces lacunes Évidentes.

62 Les fils de Guersom, selon leurs familles, reçurent, de la tribu d’Issacar et de la tribu d’Asser et de la tribu de Nephthali et de la tribu de Manassé en Basan, treize villes. 63 Les fils de Mérari, selon leurs familles, reçurent par le sort, de la tribu de Ruben, de la tribu de Gad et de la tribu de Zabulon, douze villes. 64 Les fils d’Israël donnèrent aux Lévites les villes et leurs banlieues.
64 et 65

Ces versets brisent manifestement la relation naturelle des versets 61 à 63 (indication générale de ce que reçurent les Lévites autres que les Aaronides) avec les versets 66 et suivants (indication spéciale des villes qui Échurent à chaque famille). Ils sont donc probablement une interpolation, ou bien leur vraie place serait entre le verset 54 et le verset 55.

65 Et ils donnèrent par le sort, de la tribu des fils de Juda, de la tribu des fils de Siméon et de la tribu des fils de Benjamin, ces villes-là, qu’ils désignèrent par leurs noms. 66 Quant aux familles des fils de Kéhath qui reçurent les villes de leur territoire de la tribu d’Éphraïm, 67 on leur donna les villes de refuge, Sichem et sa banlieue, dans la montagne d’Éphraïm, et Guézer et sa banlieue, 68 Jokméam et sa banlieue, Beth-Horon et sa banlieue,

Dans Josué 21.22, Kibtsaïm au lieu de Jokméam.

69 Ajalon et sa banlieue, Gath-Rimmon et sa banlieue ;

D’après Josué 21.23 il faut intercaler ici avant Ajalon : De la tribu de Dan : Elthéké et sa banlieue, Guibbéthon et sa banlieue.

70 et de la demi-tribu de Manassé : Aner et sa banlieue, et Biléam et sa banlieue ; pour la famille des autres fils de Kéhath.

Aner : peut-être une faute de copiste pour Thaanac, qui se trouve dans Josué 21.25.

Biléam : voir Josué 21.25 ; Josué 17.11, notes.

71 Les fils de Guersom reçurent de la famille de la demi-tribu de Manassé : Golan en Basan et sa banlieue, Astharoth et sa banlieue ; 72 de la tribu d’Issacar : Kédès et sa banlieue, Dobrath et sa banlieue, 73 Ramoth et sa banlieue, Anem et sa banlieue ; 74 de la tribu d’Asser : Maschal et sa banlieue, Abdon et sa banlieue, 75 Hukok et sa banlieue, Réhob et sa banlieue ; 76 de la tribu de Nephthali : Kédès en Galilée et sa banlieue, Hammon et sa banlieue, Kiriathaïm et sa banlieue. 77 Les autres fils de Mérari reçurent de la tribu de Zabulon : Rimmono et sa banlieue, Thabor et sa banlieue ;

Josué 21.34-35 indique Joknéam, Kartha, Dimna et Nahalal. Les deux premières sont omises par les Chroniques.

Dimna peut être identifiée avec Rimmono (Josué 19.13) ; Nahalal (Josué 19.15) est sans doute le vrai nom de la quatrième ; Thabor est probablement le nom de la contrée avoisinante (voir Josué 19.12, le nom de Kisloth-Thabor).

78 et de l’autre côté du Jourdain de Jéricho, à l’orient du Jourdain, de la tribu de Ruben : Bétser dans le désert et sa banlieue, Jahtsa et sa banlieue, 79 Kédémoth et sa banlieue, Méphaath et sa banlieue ; 80 et de la tribu de Gad : Ramoth en Galaad et sa banlieue, Mahanaïm et sa banlieue, 81 Hesbon et sa banlieue, Jaézer et sa banlieue.