×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Esaïe 21
Bible Annotée

Pour afficher les notes cliquez sur les versets en noir et gras.

Babylone

1 Sentence du désert de la mer. Comme les ouragans qui, dans le midi, se précipitent du désert, il vient d’une terre redoutable.
2 Un spectacle cruel m’est apparu le perfide agit en perfide, et le ravageur ravage. Monte, Élam ! Assiège, Mède ! Je fais cesser tous les gémissements !
3 C’est pourquoi mes reins sont pleins de douleur ; des maux me saisissent comme des maux d’enfantement ; je me tords à l’entendre, je m’épouvante à le voir !
4 Mon cœur s’égare, l’effroi me saisit ; le crépuscule que je désirais est devenu pour moi plein de terreurs.
5 On dresse la table, on fait le guet, on mange, on boit… Debout, capitaines ! Oignez le bouclier !
6 Car ainsi m’a dit le Seigneur : Va, pose une sentinelle ; qu’elle dise ce qu’elle verra.
7 Et elle vit des cavaliers deux à deux sur des chevaux, des cavaliers sur des ânes, des cavaliers sur des chameaux. Et elle fit attention, grande attention.
8 Et elle cria : Comme un lion, Seigneur, je me tiens au guet tout le jour, je reste en vedette toutes les nuits :
9 voici venir de la cavalerie, des cavaliers deux à deux !
Et elle reprit et dit : Elle est tombée, elle est tombée, Babylone, et toutes les statues de ses dieux, on les a brisées contre terre !

10 Ô mon peuple qu’on foule, mon grain qui est sur l’aire, ce que j’ai entendu de l’Éternel des armées, du Dieu d’Israël, je vous l’ai déclaré !

Edom

11 Sentence de Duma. On me crie de Séir : Sentinelle, où en est la nuit ? Sentinelle, où en est la nuit ?
12 La sentinelle répond : Le matin vient, et la nuit aussi. Faites des questions, si vous en voulez faire ; revenez une autre fois !

L’Arabie

13 Sentence en Arabie. Vous bivouaquerez dans la forêt en Arabie, caravanes de Dédan !
14 Venez avec de l’eau à la rencontre de celui qui a soif, habitants du pays de Théma ; offrez du pain au fugitif !
15 Car ils ont fui devant l’épée, devant l’épée nue, devant l’arc bandé, devant le fort de la bataille.
16 Car ainsi m’a dit le Seigneur : Encore une année, comptée comme celles d’un journalier, et c’en est fait de toute la gloire de Kédar !
17 Et des nombreux arcs des vaillants fils de Kédar, il ne restera que peu de chose ; car l’Éternel, le Dieu d’Israël, a parlé.