×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Osée 9
Bible Annotée (double colonne)

Traduction

1 Ne te réjouis pas, Israël, jusqu’à triompher comme les peuples ; car tu t’es prostitué loin de ton Dieu, tu as aimé le salaire de la prostitution sur toutes les aires à blé.
2 Ni l’aire ni la cuve ne les nourrira, le moût les trompera.
3 Ils n’habiteront pas dans la terre de l’Éternel : Éphraïm retournera en Égypte et ils mangeront en Assyrie des choses souillées.
4 Ils n’offriront pas de vin à l’Éternel, et leurs sacrifices ne lui sont plus agréables ; c’est comme un pain de deuil dont on ne peut manger sans se souiller. Car leur pain sera pour eux-mêmes, il n’entrera pas dans la maison de l’Éternel.
5 Que ferez-vous en un jour de solennité ? En un jour de fête de l’Éternel ?
6 Car, voilà, ils sont partis de leur pays dévasté ; l’Égypte les recueillera ; Memphis les ensevelira ; l’argent qu’ils chérissaient, le chardon l’héritera d’eux ; l’épine est dans leurs tentes.
7 Ils sont venus, les jours de la visitation ; ils sont venus, les jours de la rétribution ; Israël le connaîtra. Le prophète est fou, l’homme inspiré est en délire à cause de la grandeur de ton iniquité et de la grandeur de ton hostilité.
8 La sentinelle d’Éphraïm est avec mon Dieu, le prophète… un filet d’oiseleur est sur toutes ses voies ; on l’attaque dans la maison de son Dieu.
9 Ils se sont corrompus jusqu’au fond comme aux jours de Guibéa : il se souviendra de leur iniquité, il punira leurs péchés.
10 J’ai trouvé Israël comme des raisins dans le désert ; comme un fruit précoce sur un jeune figuier, j’ai vu vos pères. Mais ils sont allés à Baal-Péor ; ils se sont consacrés à l’ignominie et sont devenus abominables comme leur amant.
11 La gloire d’Éphraïm s’envolera comme un oiseau ; plus d’enfantement, plus de grossesse, plus de conception.
12 Quand bien même ils élèveraient leurs enfants, je les en priverai avant qu’ils soient devenus hommes ; car malheur à eux si je me retire d’eux !
13 Éphraïm, quand j’étends mon regard jusqu’à Tyr, est planté dans une belle prairie ; Éphraïm va mener ses fils à l’égorgeur !
14 Donne-leur, ô Éternel… que leur donneras-tu ?… donne-leur un sein stérile et des mamelles taries.
15 Tout leur mal est à Guilgal ; car c’est là que je les ai pris en haine ! À cause de la méchanceté de leurs actions, je les chasserai de ma maison ; je n’aurai plus d’amour pour eux ; tous leurs chefs sont des rebelles.
16 Éphraïm est frappé : sa racine est séchée, ils ne porteront pas de fruit ; si même ils enfantent, je ferai mourir leurs enfants chéris.
17 Mon Dieu les rejettera, parce qu’ils ne l’ont pas écouté, et ils seront errants parmi les nations.




Commentaire biblique

Plan du commentaire biblique de Osée 9

L’exil

Le prophète précise dans ce chapitre la nature du châtiment : ce sera l’exil. Cet exil est annoncé et décrit (versets 1 à 9) ; puis il est motivé par une récapitulation des péchés d’Éphraïm dès le commencement de son histoire (versets 10 à 17).

Verset 1

1 à 9

Malgré les menaces de Dieu, Israël n’en vit pas moins dans la sécurité : les biens dont il jouit et qu’il attribue à ses idoles lui seront enlevés par l’exil.

Les peuples : les nations païennes. Il s’agit ici des réjouissances auxquelles on se livrait au temps de la moisson.

Tu t’es prostituée sur toutes les aires à blé. Peut-être plaçait-on dans les aires où on foulait le blé l’idole du dieu protecteur de la moisson.

Le salaire de la prostitution : les biens qu’Israël attend comme don des faux dieux auxquels il offre des sacrifices. Il n’aura pas le temps de jouir de ces biens (verset 3).

Verset 2

L’aire où l’on foule le blé ; la cuve où l’on recueille l’huile.

Les trompera. Le texte dit : la trompera. Ce pronom féminin est amené par l’image sous laquelle a été, présenté Israël (verset 1), celle d’une prostituée.

Verset 3

En Égypte… en Assyrie… L’Assyrie sera leur nouvelle Égypte.

Des choses souillées. Ils ont souillé leurs aliments en en offrant les prémices aux idoles ; leur punition sera de manger dans la terre idolâtre les aliments souillés des peuples impurs chez lesquels ils habiteront.

Verset 4

Plus de libations ni de sacrifices ; ils ne sont plus agréables à Dieu, c’est pourquoi Israël ne pourra plus en offrir.

De vin… On en faisait des libations (Nombres 15.5-10), dont on accompagnait les sacrifices d’actions de grâces et les holocaustes.

Un pain de deuil… La présence et le contact d’un mort dans une maison souillait durant sept jours la maison et tout ce qu’elle contenait ; les aliments mêmes pris pendant ce temps, étaient envisagés comme impurs (Nombres 19.14 ; comparez Deutéronome 26.14). Or, le séjour en pays païen souillera le peuple, comme s’il se trouvait dans une maison de deuil, et souillera tout ce qu’il voudrait offrir à l’Éternel.

Leur pain… Dieu le leur laissera complètement ; comme il sera souillé, ils ne pourront plus lui en offrir les prémices.

La maison de l’Éternel : le temple de Jérusalem où, d’après la loi, le peuple devait offrir ses dons.

Verset 5

Que ferez-vous… ? La loi ordonne de célébrer certaines solennités ; elle en prescrit le rituel et les sacrifices : comment le feront-ils dans l’exil ? Eux, peuple souillé, sur une terre impure ! Ils seront donc violateurs de la loi, soit qu’ils célèbrent la fête, soit qu’ils ne la célèbrent pas. Telle est encore aujourd’hui la position des Juifs dans leur dispersion.

Verset 6

L’Égypte est de nouveau représentée ici comme le type permanent de la maison de servitude. Non seulement ils seront conduits en exil, mais ils y mourront ; c’est ce que le prophète exprime, en disant que Memphis ou Moph, cette capitale d’Égypte célèbre par ses tombeaux et ses catacombes, les ensevelira.

Le chardon… Les restes de leurs richesses demeurés dans leurs maisons détruites seront recouverts par les chardons et les épines.

Verset 7

Osée voit le châtiment déjà arrivé ; cette vue prophétique le rend fou de douleur ; douleur d’avoir de tels péchés à reprocher et de tels châtiments à annoncer.

De ton hostilité. Ces mots sont expliqués par le verset suivant.

Verset 8

La sentinelle : le vrai prophète de Dieu, Osée.

Avec mon Dieu. Il eût pu dire : avec son Dieu ; mais comme cette sentinelle c’est lui-même, il emploie le pronom de la première personne : mon.

Dans la maison de son Dieu. Si le mot son se rapporte, comme cela est naturel, au prophète, la maison de son Dieu ne peut guère désigner que le pays tout entier (voir au verset 15 et Osée 8.1). Si non, il faudrait rapporter le mot son à Éphraïm et entendre par la maison de son Dieu le temple du veau d’or à Béthel, ce qui est forcé.

Verset 9

Allusion au crime odieux raconté Juges chapitre 19 et qui entraîna la destruction de la tribu de Benjamin ; il en sera de même maintenant du peuple entier.

Verset 10

10 à 17

La joie de Dieu sur Israël a été courte ; la conduite d’Israël y a promptement mis fin.

Dans le désert : là où on ne pouvait compter sur une telle trouvaille.

Un fruit précoce sur un jeune figuier : sur un arbre duquel on n’espérait encore rien de semblable, vu sa jeunesse, et à une saison où l’on ne pouvait s’y attendre : double surprise qui dépeint d’une manière touchante la joie et l’amour de Dieu pour Israël naissant.

À Baal-Péor. Comparez Nombres 25.1-3. Cet exemple est choisi, entre beaucoup d’autres cas d’infidélité dont Israël s’était rendu coupable dès le début, parce que dans cette circonstance l’idolâtrie fut mêlée aux péchés de la chair, comme c’était le cas du temps d’Osée ; comparez Osée 4.11-14.

À l’ignominie. Le terme hébreu boscheth est substitué ici, comme souvent, au nom de Baal.

Leur amant : Baal. En aimant l’abomination, ils sont devenus abominables.

Verset 11

Moïse avait parlé, Deutéronome 33.17, des dix milliers d’Éphraïm comme faisant la gloire et la beauté de cette tribu. Cette puissance s’évanouira ! Pour punition de ses débauches, le peuple perdra sa fécondité.

Verset 12

Le petit nombre d’enfants qui naîtront périront jeunes, dès que l’Éternel, en qui est la vie, le mouvement et l’être, se sera détourné d’eux.

Et, en effet, que sont devenus ces Israélites des dix tribus dont il n’est plus même possible aujourd’hui de découvrir les restes ?

Verset 13

Quel contraste entre ce que l’Éternel avait fait d’Éphraïm dans le bel héritage qu’il lui avait donné, et le sort qu’Éphraïm se prépare maintenant à lui-même par sa propre faute !

Mon regard jusqu’à Tyr… Aussi loin que la vue pouvait s’étendre dans la direction de Tyr (vers le nord), Éphraïm paraissait comme un arbre verdoyant planté dans le sol le plus fertile.

Une belle prairie. Le prophète pense-t-il peut-être à la magnifique et riante vallée d’Esdraélon ou à la plaine de Saron, qui, l’une et l’autre, faisaient partie du royaume des dix tribus ?

Aujourd’hui, grâce à sa folle conduite, Israël est comme un père qui conduit ses fils à la mort.

Verset 14

Ce n’est plus seulement la douleur, c’est la plus légitime indignation qui éclate dans ce cri du prophète à l’Éternel pour demander le châtiment. Mais quel châtiment répondrait à de tels péchés ?

Un sein stérile… Voir verset 11.

Verset 15

Guilgal. Nous avons déjà vu, Osée 4.15. qu’il devait y avoir là un sanctuaire d’idolâtrie particulièrement fréquenté, et cela probablement par les gens des deux contrées à l’orient et à l’occident du Jourdain, près des rives duquel se trouvait cette ville.

De ma maison : comme Osée 8.1 du pays de Canaan, dans lequel Israël jouissait de la communion et de la bénédiction de son Dieu.

Je n’aurai plus d’amour… La patience et les bienfaits de Dieu prendront fin pour un temps.

Tous leurs chefs sont des rebelles. Il y a en hébreu une assonance intentionnelle entre les deux mots : chefs (soréem) et rebelles (sorerim).

Verset 16

Passage de l’image d’un arbre à celle d’un père ou d’une mère, comme au verset 13.

Verset 17

La sentence de l’exil résumant tout le chapitre.