×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Jérémie 19
Bible Annotée (double colonne)

Traduction

1 Ainsi a dit l’Éternel : Va, achète-toi une cruche de potier ; [prends avec toi] des anciens du peuple et des anciens d’entre les sacrificateurs ;
2 sors vers la vallée du fils de Hinnom, qui est à l’entrée de la porte Harsouth, et là, crie les paroles que je te dirai.
3 Tu diras : Écoutez la parole de l’Éternel, rois de Juda et habitants de Jérusalem ! Ainsi parle l’Éternel des armées, Dieu d’Israël. Voici, j’amène sur ce lieu un malheur tel, que les oreilles tinteront à quiconque en entendra parler,
4 parce qu’ils m’ont abandonné, ils ont aliéné ce lieu, ils y ont encensé des dieux étrangers qu’ils ne connaissaient point, eux, leurs pères et les rois de Juda ; et ils ont rempli ce lieu du sang des innocents ;
5 ils ont élevé les hauts lieux de Baal pour brûler leurs fils au feu en holocauste à Baal, choses que je n’avais point commandées ni dites, et qui n’étaient point montées dans ma pensée.
6 C’est pourquoi, voici, des jours viennent, dit l’Éternel, où l’on n’appellera plus ce lieu-ci Thopheth, ni vallée du fils de Hinnom, mais vallée de la tuerie.
7 Je viderai le conseil de Juda et de Jérusalem en ce lieu-ci ; je les ferai tomber par l’épée devant leurs ennemis, et par la main de ceux qui recherchent leur vie, et je donnerai leurs cadavres en pâture aux oiseaux des cieux et aux bêtes de la terre,
8 et je ferai de cette ville un objet de stupeur et de dérision ; tout passant sera stupéfait et rira de toutes ses meurtrissures ;
9 et je leur ferai manger la chair de leurs fils et la chair de leurs filles ; ils mangeront la chair l’un de l’autre, dans la détresse et dans les étreintes dont les étreindront leurs ennemis et ceux qui en veulent à leur vie.
10 Puis tu briseras la cruche sous les yeux des hommes venus avec toi,
11 et tu leur diras : Ainsi parle l’Éternel des armées : Je briserai ce peuple et cette ville, comme on brise le vase de potier, qui ne peut plus être réparé ; et l’on enterrera à Thopheth faute de place pour enterrer ;
12 voilà ce que je ferai à ce lieu, dit l’Éternel, et à ses habitants, en rendant cette ville telle que Thopheth.
13 Les maisons de Jérusalem et les maisons des rois de Juda seront telles que cet endroit de Thopheth, souillées ; oui, toutes les maisons sur les toits desquelles on a offert de l’encens à toute l’armée des cieux et versé des libations à des dieux étrangers.
14 Jérémie revint de Thopheth, où l’Éternel l’avait envoyé pour prophétiser, et il se plaça dans le parvis de la maison de l’Éternel et dit à tout le peuple :
15 Ainsi a dit l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : Voici, j’amène contre cette ville et sur toutes les villes de son ressort tous les malheurs que j’ai annoncés contre elle ; car ils ont roidi leur cou pour ne point obéir à mes paroles.




Commentaire biblique

Plan du commentaire biblique de Jérémie 19

La cruche brisée

L’emblème du vase de potier, chapitre 18, faisait surtout ressortir le droit de Dieu de traiter ses créatures selon la diversité de leur conduite. L’emblème de la cruche brisée, chapitre 19, annonce l’application qu’il va faire de ce droit en détruisant son peuple.

  • L’acte symbolique, versets 1 et 2
  • le péché du peuple, cause du jugement, versets 3 à 5
  • les deux actes de ce jugement : la démoralisation, qui précédera la ruine, versets 6 à 9
  • la ruine elle-même, versets 10 à 13
  • le prophète revient de Thopheth, versets 14 et 15

Verset 1

Le mot hébreu employé ici (bakbouk), que nous traduisons par cruche, est une onomatopée imitant le bruit du liquide sortant du vase. C’est ce qui explique le jeu de mots du verset 7, où le prophète annonce, en se servant du verbe bouk, que Dieu videra le conseil de Juda.

De potier : en opposition à un fabricant de vases de bois ou de métal.

Des anciens… : les représentants autorisés du peuple dans l’ordre politique et dans l’ordre religieux. Comparez 2 Rois 19.2.

Verset 2

Vallée du fils de Hinnom : voir Jérémie 7.31, note.

Porte Harsouth peut signifier : porte de la poterie ou des tessons. C’était l’une des portes par où l’on descendait dans la vallée de Hinnom ; peut-être la porte dite du fumier, comparez Néhémie 3.13-15. plusieurs, guidés par une fausse étymologie, traduisent ; porte orientale. C’est là qu’était situé le quartier des potiers ; comparez Jérémie 18.2.

Verset 3

Rois. Le prophète s’adresse aux rois présents et futurs.

Verset 4

Aliéné. Le terme hébreu signifie : traité comme chose étrangère. Les rois et le peuple avaient comme vendu la ville sainte aux dieux étrangers mentionnés dans le second membre.

Le sang des innocents : celui des victimes de la tyrannie de Manassé ; 2 Rois 21.16 ; comparez Psaumes 106.37-38.

Verset 5

Les hauts-lieux de Baal. Voir Jérémie 7.31 ; 2 Rois 21.3.

Choses que je n’avais point commandées. Il y a de l’indignation dans cette réflexion. La religion mosaïque se distinguait des religions païennes en ce qu’elle interdisait formellement les sacrifices humains (Lévitique 18.21 ; Deutéronome 18.10). Il y a gradation entre commander, dire, et monter dans la pensée. Cet acte est si odieux qu’il n’a pu sous aucune forme devenir l’objet de la volonté divine.

Verset 6

Des jours viennent : même menace Jérémie 7.32.

Verset 7

Première menace : Je viderai. Il est probable qu’en prononçant cette parole, Jérémie vida la cruche avant de la briser (verset 10) ; voir note verset 1.

Vider le conseil : le rendre vain.

Leurs cadavres ; comparez Jérémie 8.1-2.

Verset 9

Comparez Deutéronome 28.53 ; Lévitique 26.29. Cette menace s’est accomplie lors des deux destructions de Jérusalem, par Nébucadnetsar et par Titus (Lamentations 2.20 ; Lamentations 4.10, et Josèphe, Guerre des Juifs, 6.21)

Verset 11

Seconde menace : Je briserai. C’est ici la ruine elle-même.

On enterrera à Thopheth : comparez Jérémie 7.32.

Verset 12

En rendant cette ville telle que Thopheth. Terrible contre-partie de la promesse Jérémie 3.17. Là, il était annoncé que Jérusalem tout entière serait l’arche de l’alliance ; ici, il est dit que Jérusalem tout entière va devenir telle que Thopheth, une voierie couverte de débris et de cadavres. Sur la profanation de ce lieu par le roi Josias, comparez 2 Rois 23.10 ; 2 Rois 23.14-16.

Verset 13

Sur les toits. Comparez Sophonie 1.5 ; 2 Rois 23.12.

Verset 14

Dans le parvis, comme déjà Jérémie 7.2. Le parvis était la partie du sanctuaire accessible au peuple.