×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

1 Timothée 6
Bible Annotée Bible annotée interlinéaire Bible annotée double colonne

Pour afficher les notes cliquez sur les versets en noir et gras.

Concernant les esclaves

1 Que tous les esclaves, qui sont sous le joug, estiment leurs propres maîtres comme dignes de tout honneur ; afin que le nom de Dieu et la doctrine ne soient point blasphémés.
2 Et que ceux qui ont des maîtres fidèles, ne les méprisent point, parce qu’ils sont des frères ; mais qu’ils les servent d’autant mieux, parce qu’ils sont fidèles et bien-aimés, eux qui ont soin de leur faire du bien. Enseigne ces choses et exhorte.

Un dernier avertissement contre les faux docteurs

3 Si quelqu’un enseigne autrement, et ne s’attache pas aux saines paroles de notre Seigneur Jésus-Christ, et à la doctrine qui est selon la piété,
4 il est enflé d’orgueil, ne sachant rien, mais ayant la maladie des questions et des disputes de mots ; desquelles naissent l’envie, les querelles, les médisances, les mauvais soupçons,
5 les vaines disputes d’hommes corrompus d’entendement et privés de la vérité, qui regardent la piété comme une source de gain.
6 Or, c’est une grande source de gain que la piété avec le contentement d’esprit ;
7 car nous n’avons rien apporté dans le monde, et il est évident que nous n’en pouvons rien emporter.
8 Ainsi, quand nous avons la nourriture, et le vêtement, cela nous suffira.
9 Mais ceux qui veulent s’enrichir, tombent dans la tentation et dans le piège, et dans beaucoup de désirs insensés et pernicieux, qui plongent les hommes dans la ruine et dans la perdition.
10 Car l’amour de l’argent est une racine de toutes sortes de maux ; auquel quelques-uns ayant aspiré se sont détournés de la foi, et se sont eux-mêmes embarrassés dans beaucoup de tourments.

Exhortation à Timothée lui-même

11 Mais toi, ô homme de Dieu, fuis ces choses, et recherche la justice, la piété, la foi, la charité, la patience, la douceur.
12 Combats le bon combat de la foi, saisis la vie éternelle, à laquelle tu as été appelé, et dont tu as fait cette belle confession en présence de plusieurs témoins.
13 Je te recommande devant Dieu, qui donne la vie à toutes choses, et devant Jésus-Christ, qui fit cette belle confession devant Ponce Pilate
14 de garder le commandement, sans tache, sans reproche, jusqu’à l’apparition de notre Seigneur Jésus-Christ ;
15 que manifestera en ses propres temps le bienheureux et seul Souverain, le Roi de ceux qui règnent, et le Seigneur de ceux qui dominent,
16 qui seul possède l’immortalité, qui habite une lumière inaccessible, lequel aucun des hommes n’a vu, ni ne peut voir, à qui appartiennent l’honneur et la puissance éternelle. Amen.

Devoirs des riches

Un dernier mot à Timothée

17 Recommande aux riches de ce siècle de n’être point orgueilleux ; de ne point mettre leur espérance dans l’instabilité des richesses, mais dans le Dieu qui nous donne toutes choses richement pour en jouir ;
18 de faire du bien, d’être riches en bonnes œuvres, prompts à donner, et à faire part de leurs biens ;
19 s’amassant pour l’avenir un trésor placé sur un bon fondement, afin qu’ils saisissent la vie véritable.
20 Ô Timothée ! Garde le dépôt, fuyant les discours vains et profanes, et les objections d’une science faussement ainsi nommée,
21 de laquelle quelques-uns faisant profession se sont détournés de la foi. La grâce soit avec toi !

Note

précédent (verset 19)

Commentaire biblique du verset 20

Le trésor de la foi, de la saine doctrine, de la « vie véritable » (comparer 2 Timothée 1.12 ; 2 Timothée 1.14).

Grec : « Les antithèses d’une connaissance au nom menteur ». C’est par ces mots que Paul désigne plus directement ces discours vains et profanes (comparer 1 Timothée 1.6).

Déjà alors les faux docteurs se vantaient d’une science (gnosis) qui, au second siècle, leur valut le nom de gnostiques, les connaisseurs, les savants, par opposition aux simples croyants.

Au moyen de ces antithèses ou contradictions qu’ils prétendaient trouver dans les objets de la foi, ils pensaient embarrasser les fidèles dans des difficultés dont leur science seule pouvait fournir la solution.

D’autres interprètes voient dans ces antithèses simplement les principes ou doctrines que ces hommes opposaient aux principes et aux doctrines de l’Évangile.

Ce terme aurait été choisi parce que cette opposition se serait manifestée par une polémique pour laquelle on employait le langage de l’école. Quoi qu’il en soit, le fondement de la foi qu’ils disaient vouloir conserver leur échappait entièrement (1 Timothée 6.21). Cette triste expérience des premiers temps s’est renouvelée à travers tous les âges, et jusqu’à nos jours.

suivant (verset 21)

Commentaire biblique de 1 Timothée 6.20