×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

1 Thessaloniciens 4
Bible Annotée Bible annotée interlinéaire Bible annotée double colonne

Pour afficher les notes cliquez sur les versets en noir et gras.

Vie sainte ; amour fraternel ; ordre et travail

1 Au reste donc, frères, nous vous prions et nous vous exhortons dans le Seigneur Jésus, que, comme vous avez reçu de nous de quelle manière il vous faut marcher et plaire à Dieu, comme aussi vous le faites, vous y abondiez de plus en plus.
2 Car vous savez quels préceptes nous vous avons donnés par le Seigneur Jésus.
3 Car ce que Dieu veut, c’est votre sanctification ; c’est que vous vous absteniez de l’impudicité ;
4 que chacun de vous sache posséder son propre corps dans la sainteté et dans l’honneur,
5 non en passion de convoitise comme les païens qui ne connaissent point Dieu ;
6 que personne ne foule son frère, ni ne lui fasse tort dans les affaires, parce que le Seigneur est vengeur de toutes ces choses, comme nous vous l’avons déjà dit et attesté auparavant.
7 Car Dieu ne nous a point appelés à l’impureté, mais à la sanctification.
8 Ainsi donc, celui qui nous rejette, ne rejette pas un homme, mais Dieu, qui aussi vous donne son Esprit saint.
9 Pour ce qui est de l’amour fraternel, nous n’avons pas besoin de vous en écrire ; car vous-mêmes vous êtes enseignés de Dieu à vous aimer les uns les autres ;
10 et vous le faites aussi envers tous les frères dans toute la Macédoine ; mais nous vous exhortons, frères, à y abonder de plus en plus ;
11 et à mettre votre honneur à vivre paisiblement ; et à vous occuper de vos propres affaires, et à travailler de vos mains, comme nous vous l’avons recommandé ;
12 afin que vous vous conduisiez honnêtement envers ceux du dehors, et que vous n’ayez besoin de personne.

La résurrection des morts précèdera la réunion avec le Seigneur et l’enlèvement de l’Église

13 Or, nous ne voulons pas, frères, que vous soyez dans l’ignorance au sujet de ceux qui dorment, afin que vous ne soyez pas attristés comme les autres, qui n’ont point d’espérance.
14 Car si nous croyons que Jésus est mort, et qu’il est ressuscité, de même aussi Dieu ramènera par Jésus, avec lui, ceux qui se sont endormis.
15 Car nous vous disons ceci par une parole du Seigneur, c’est que nous, les vivants, qui sommes laissés pour la venue du Seigneur, nous ne devancerons point ceux qui se sont endormis.
16 Parce que lui-même, le Seigneur, à un signal de commandement, à la voix d’un archange, et au son d’une trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement ;
17 ensuite nous, les vivants qui sommes laissés, nous serons enlevés ensemble avec eux dans les nuées, au-devant du Seigneur en l’air, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur.
18 C’est pourquoi consolez-vous les uns les autres par ces paroles.

Note

précédent (verset 15)

Commentaire biblique du verset 16

Ou cri de commandement, image empruntée au commandement d’une armée, ou au signal donné à des matelots de lever l’ancre pour la manœuvre. Comme au signal et au commandement d’un général toute son armée s’ébranle et obéit, ainsi l’innombrable armée des rachetés se lèvera à la voix toute-puissante de son Chef (comparer Matthieu 24.30 ; Matthieu 24.31).

La voix d’un archange, la trompette de Dieu, désignent ce que l’apôtre a appelé le signal du commandement.

L’archange suppose la présence et l’action de l’armée céleste, de ces « esprits administrateurs » (Hébreux 1.14) qui prennent part à l’accomplissement glorieux du règne du Sauveur, comme ils ont pris part à tous les événements importants de sa vie sur la terre (Luc 1.11 ; Luc 2.9-15 ; Luc 22.43 ; Luc 24.4 ; Actes 1.10).

Jésus lui-même fait constamment intervenir les anges dans les grandes scènes de sa venue (Matthieu 13.39-41 ; Matthieu 13.49 ; Matthieu 16.27 ; Matthieu 25.31 ; comparez 2 Thessaloniciens 1.7).

Au-dessus de ce monde visible et de notre humanité déchue, la pensée s’arrête avec bonheur sur ce royaume de la lumière habité par des esprits purs et bienheureux, qui ne sont point indifférents à nos intérêts éternels, mais prennent au contraire une vive part au salut d’un monde pécheur (Luc 15.10).

Le rétablissement de l’harmonie et de la sainteté dans notre humanité sauvée est pour toute la création intelligente, et douée d’amour, comme une fête par laquelle Dieu est glorifié à ses yeux (Éphésiens 3.10, note). Aussi, bien que ces descriptions des scènes du jour de Christ ne puissent nous en donner qu’une idée très faible et incomplète, il faut se garder de n’y voir que des images sans réalité.

Voir 1 Corinthiens 15.51-53, note.

Il ne s’agit point ici d’une première résurrection qui serait suivie d’une seconde ; le contraste établi par l’apôtre n’est pas entre ceux qui sont morts en Christ et les infidèles, mais bien entre ces morts en Christ et ceux qui vivront à sa venue (verset 17). Paul veut dire, pour la consolation de ses lecteurs : « nous ne devancerons point ceux qui dorment », (verset 15) mais avant la réunion de tous pour aller au-devant du Seigneur, Christ aura brisé les liens de la mort pour ses rachetés qui y étaient retenus.

suivant (verset 17)

Commentaire biblique de 1 Thessaloniciens 4.16