×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

1 Thessaloniciens 1
Bible Annotée Bible annotée interlinéaire Bible annotée double colonne

Pour afficher les notes cliquez sur les versets en noir et gras.

Actions de grâces et joie de l’apôtre, à cause de l’état florissant de l’Église

1 Paul, et Silvain, et Timothée, à l’Église des Thessaloniciens, en Dieu le Père, et dans le Seigneur Jésus-Christ : Que la grâce et la paix vous soient données !
2 Nous rendons toujours grâces à Dieu pour vous tous, faisant mention de vous dans nos prières ;
3 nous rappelant sans cesse, devant notre Dieu et Père, l’œuvre de votre foi, et le travail de votre charité, et la constance de votre espérance en notre Seigneur Jésus-Christ ;
4 sachant, frères, bien-aimés de Dieu, votre élection,
5 parce que notre Évangile n’a pas consisté à votre égard en parole seulement, mais aussi en puissance, et en Esprit saint, et en pleine persuasion, ainsi que vous savez quels nous avons été parmi vous à cause de vous ;
6 vous aussi, vous avez été nos imitateurs et ceux du Seigneur, ayant reçu la Parole au milieu de beaucoup d’afflictions avec la joie du Saint-Esprit ;
7 de sorte que vous êtes devenus un modèle pour tous ceux qui croient dans la Macédoine et dans l’Achaïe ;
8 car la Parole du Seigneur a retenti de chez vous, non seulement dans la Macédoine et dans l’Achaïe : mais la foi que vous avez en Dieu s’est répandue en tout lieu, de sorte que nous n’avons pas besoin d’en rien dire.
9 Car eux-mêmes racontent à notre sujet quel accès nous avons eu auprès de vous ; et comment vous vous êtes convertis des idoles à Dieu, pour servir le Dieu vivant et véritable,
10 et pour attendre des cieux son Fils, qu’il a ressuscité des morts, Jésus, qui nous délivre de la colère à venir.

Note

précédent (verset 2)

Commentaire biblique du verset 3

Paul a dans la pensée cette trinité de grâces évangéliques, la foi, l’amour, l’espérance, qu’il considère partout comme les éléments essentiels de la vie chrétienne (1 Corinthiens 13.13 ; Colossiens 1.4 ; Colossiens 1.5 ; 1 Thessaloniciens 5.8 ; comparez Hébreux 6.10-12).

Mais, au lieu de nommer simplement ces grâces, il accompagne chacune d’elles d’une épithète qui en exprime la réalité pratique.

L’œuvre de votre foi est une foi qui ne consiste point seulement en opinion ou en parole, mais qui est opérante et active, riche en bonnes œuvres (L’interprétation de Calvin, qui voit dans ces mots l’œuvre du Saint-Esprit opérant la foi dans les cœurs, détruit l’harmonie du contexte).

Le travail de votre charité indique un amour qui n’est pas tout sentiment, émotion, contemplation, mais qui est dévoué et qui se donne aux autres par l’action, le sacrifice, la peine.

La constance (grec : « patience ») de votre espérance en Jésus-Christ, est une espérance qui persiste au milieu de tous les combats, de toutes les épreuves, qui reste inébranlable dans son attente du retour de Jésus-Christ pour le triomphe et la perfection de son règne.

Ainsi Paul, en ces termes : œuvre, travail, patience, placés avant le nom de chacune des grâces qu’il énumère, a voulu indiquer avec précision et énergie comment la foi, la charité, l’espérance doivent se prouver à nous-mêmes et aux autres.

C’est là ce que l’apôtre se rappelle sans cesse devant Dieu, c’est-à-dire dans ses actions de grâces et ses prières (verset 2).

suivant (verset 4)

Commentaire biblique de 1 Thessaloniciens 1.3