Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Iehouda 1.1

Iehouda 1.1 André Chouraqui

Télécharger au format .epub

Iehouda - 1.1Affichage

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

1 Iehouda, serviteur de Iéshoua , le messie, frère de Ia acob, aux appelés, aimés en Elohîms, père, et gardés pour Iéshoua , le messie.
2 Que la merci, la paix et l’amour soient sur vous en plénitude !
3 Aimés, faisant toute diligence pour vous écrire sur notre salut commun, il m’est nécessaire de vous écrire, afin de vous exhorter à combattre pour l’adhérence transmise une seule fois aux consacrés.
4 Oui, certains hommes se sont glissés, ceux autrefois inscrits d’avance pour cette condamnation, des sans-ferveur, qui changent en débauche le chérissement d’Elohîms et nient notre seul maître et Adôn Iéshoua.
5 Mais je veux vous le rappeler, à vous qui savez tout : l’Adôn, ayant sauvé en une fois le peuple de la terre de Misraîm, a ensuite détruit les sans-adhérence.
6 Les messagers qui n’ont pas gardé leur entête mais ont délaissé leur demeure, il les garde, liés en pérennité dans l’obscurité, pour le jugement du grand jour.
7 Ainsi de Sedôm et ’Amora et des villes voisines, qui putassaient de même et s’en allaient derrière une autre chair ; elles gisent en exemple, subissant la peine du feu en pérennité.
8 Ceux-là pourtant font de même : rêvant, ils souillent la chair, rejettent la souveraineté, blasphèment les gloires.
9 Mikhaél, le messager en chef, quand il contestait le diable et débattait pour le corps de Moshè, n’osa pas porter de jugement blasphématoire, mais il dit : « l’Adôn te rabrouera ! »
10 Mais ceux-là blasphèment en ce qu’ils ne savent pas, et se corrompent en cela même qu’ils comprennent naturellement, comme des bêtes sans paroles.
11 Oïe ! Oui, ils vont sur la route de Caïn ; ils s’adonnent à l’égarement de Bil âm pour un salaire et périssent dans la contestation de Qorah.
12 Ceux-là sont des écueils dans vos agapes ; festoyant ensemble sans frémir, ils se pâturent eux-mêmes, nuages sans eau, entraînés par le vent, arbres d’automne sans fruits, deux fois morts, déracinés,
13 violentes vagues de la mer, écumant de leurs propres confusions, astres errants gardés pour l’obscurité de la ténèbre en pérennité.
14 Hanokh aussi, le septième depuis Adâm, fut inspiré sur ceux-là, disant : « Voici, IHVH-Adonaï vient avec ses myriades de consacrés,
15 pour les juger tous, pour accuser tout être de toutes les œuvres non ferventes de leur non ferveur et de toutes les duretés dites contre lui par des fautifs non fervents.
16 Ceux-là sont querelleurs, hargneux, ils vont au gré de leurs convoitises ; leur bouche parle avec arrogance, et ils n’admirent quiconque que par intérêt.
17 Vous-mêmes, aimés, souvenez-vous des mots jadis prononcés par les envoyés de notre Adôn Iéshoua , le messie.
18 Ils vous ont dit qu’à la fin des temps, il y aurait des railleurs ; ils iront au gré de leurs convoitises impies.
19 Ceux-là sont des diviseurs, des psychiques ; ils n’ont pas de souffle.
20 Mais vous, aimés, construisez-vous sur votre adhérence très sacrée ; priez dans le souffle sacré.
21 Gardez-vous dans l’amour d’Elohîms, en attendant la merci de notre Adôn, Iéshoua’ le messie, pour la vie en pérennité,
22 et ayant en merci les ondoyants.
23 Saisissez-les, sauvez-les du feu. Pour les autres, ayez-les en merci dans le frémissement, en haïssant même la tunique souillée de leur chair.
24 Maintenant, à celui qui peut vous garder de trébucher et vous établir en face de sa gloire sans tache, dans l’exultation,
25 au seul Elohîms notre sauveur, par Iéshoua’ le messie, notre Adôn, gloire, magnificence, puissance et pouvoir, avant toute la pérennité et maintenant, et pour toutes les pérennités. Amén.


Cette traduction de la Bible, est sous-copyright André Chouraqui et ses ayant-droits.