Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Rout 1.1

Rout 1.1 André Chouraqui

Télécharger au format .epub

Rout - 1.1Affichage

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Chapitre 2 1 C’est aux jours où les suffètes jugent ; et c’est la famine sur terre. Un homme de Béit Lèhèm en Iehouda va résider au Champ de Moab, lui, sa femme, et ses deux fils.
2 Nom de l’homme: Èlimèlèkh ; nom de la femme: Na omi ; nom de ses deux fils: Mahlôn et Kiliôn. Des Èphratîm de Béit Lèhèm en Iehouda. Ils viennent au Champ de Moab ; ils sont là.
3 Èlimèlèkh, l’homme de Na omi, meurt. Elle reste, elle et ses deux fils.
4 Ils portent femmes pour eux, des Moabites. Nom de l’une: ‹ Orpa ; nom de la deuxième: Rout. Ils habitent là environ dix ans.
5 Ils meurent tous les deux aussi, Mahlôn et Kiliôn. La femme reste, sans ses deux enfants et sans son homme.
6 Elle se lève, elle et ses brus ; elle s’en retourne du Champ de Moab: oui, elle avait entendu, au Champ de Moab, que IHVH-Adonaï sanctionnait son peuple en leur donnant du pain.
7 Elle sort du lieu où elle était, ses deux brus avec elle. Elles vont sur la route pour retourner en terre de Iehouda.
8 Na omi dit à ses deux brus: « Allez, retournez chacune à la maison de votre mère. IHVH-Adonaï vous fera chérissement, comme vous avez fait avec les morts et avec moi.
9 IHVH-Adonaï vous le donnera, trouvez le repos, chacune dans la maison de son homme. » Elle les baise. Elles portent leur voix et pleurent.
10 Elles lui disent: « Oui, nous retournerons avec toi vers ton peuple. »
11 Na omi dit: « Retournez, mes filles ! Pourquoi iriez-vous avec moi ? Ai-je encore des fils dans mes entrailles, pour qu’ils soient à vous pour hommes ? »
12 Retournez, mes filles, allez ! Oui, j’ai trop vieilli pour être à un homme, pour que je dise: L’espoir existe en moi, et j’enfanterai aussi des fils.
13 Patienterez-vous pour eux jusqu’à ce qu’ils grandissent ? Vous voueriez-vous à eux sans être à un homme ? Non, mes filles, car c’est amer pour moi, beaucoup plus que pour vous. Oui, la main de IHVH-Adonaï est sortie contre moi. »
14 Elles portent leur voix et pleurent encore. ’Orpa baise sa belle-mère. Mais Rout colle à elle.
15 Elle dit: « Voici, ta belle-sœur est retournée vers son peuple, vers ses Elohîms. Retourne derrière ta belle-sœur. »
16 Rout dit: « Ne me pousse pas à t’abandonner, à retourner loin de toi. Oui, où tu iras, j’irai ; où tu nuiteras, je nuiterai. Ton peuple sera mon peuple ; ton Elohîms, mon Elohîms.
17 Où tu mourras, je mourrai ; et là je serai ensevelie. Que IHVH-Adonaï me fasse ainsi et qu’il m’ajoute ainsi: oui, seule la mort me séparera de toi ! »
18 Elle le voit, oui, elle s’efforce d’aller avec elle. Elle cesse de lui parler.
19 Elles vont, les deux, jusqu’à leur venue à Béit Lèhèm. Et c’est à leur venue à Béit Lèhèm, toute la ville s’émeut pour elles. Elles disent: « Est-ce là Na omi ? »
20 Elle leur dit: « Ne m’appelez pas: « Na omi », « Ma Suave. » Appelez-moi « Mara », « Amère. » Oui, Shadaï m’a fort amertumée.
21 Moi, pleine, j’allais ; mais, vide, il me fait retourner, IHVH-Adonaï. Pourquoi m’appelleriez-vous Na omi ? IHVH-Adonaï a répondu contre moi Shadaï m’a fait mal ! »
22 Na omi retourne avec Rout, la Moabite, sa bru ; elles retournent du Champ de Moab. Elles viennent à Béit Lèhèm, au commencement de la moisson des orges.


Cette traduction de la Bible, est sous-copyright André Chouraqui et ses ayant-droits.