Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Ioël 1.7

Ioël 1.7 André Chouraqui

Télécharger au format .epub

Ioël - 1.7Affichage

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Chapitre 2 1 Parole de IHVH-Adonaï qui est à Ioël bèn Petouél.
2 Entendez ceci, les anciens ! Écoutez tous, habitants de la terre ! Ceci a-t-il été en vos jours, ou dans les jours de vos pères ?
3 Ceci, racontez-le à vos fils, et vos fils à leurs fils, et leurs fils à un autre âge !
4 Le reste de la nymphe, le criquet l’a mangé ; le reste du criquet, la larve l’a mangé ; le reste de la larve, la chenille l’a mangé.
5 Réveillez-vous, ivrognes, et pleurez ! Geignez, vous tous, buveurs de vin, sur le jus, oui, retranché de vos bouches !
6 Oui, une nation est montée contre ma terre, vigoureuse, sans nombre. Ses dents sont des dents de lion avec des molaires de lionne.
7 Elle a mis ma vigne en désolation, mon figuier en écume. Elle a retroussé son écorce et la jette ; ses vrilles ont blanchi.
8 Geignez comme une vierge ceinte de sac pour l’époux de sa jeunesse !
9 L’offrande, la libation sont retranchées de la maison de IHVH-Adonaï ; ils sont endeuillés, les desservants, les officiants de IHVH-Adonaï !
10 Le champ est razzié, la glèbe endeuillée, les céréales razziées, le moût desséché, l’olivaie étiolée.
11 Blêmissez, agriculteurs, geignez, vignerons, sur le blé, sur l’orge ! Oui, la moisson du champ est perdue.
12 La vigne est sèche, le figuier étiolé ; le grenadier, le dattier et le pommier aussi ; tous les arbres du champs sont secs. Oui, elle est sèche, l’exultation des fils de l’homme.
13 Geignez, vous ; lamentez-vous, les desservants ! Geignez, servants de l’autel ! Venez, nuitez dans les sacs, servants d’Elohaï ! Oui, l’offrande et la libation sont interdites dans la maison de votre Elohîms.
14 Consacrez un jeûne, criez une férie ! Réunissez les anciens, tous les habitants de la terre, dans la maison de IHVH-Adonaï, votre Elohîms, et clamez vers IHVH-Adonaï !
15 Aha ! le jour ! Oui, il est proche, le jour de IHVH-Adonaï ; comme la razzia de Shadaï, il vient.
16 Sous nos yeux, n’est-ce pas, la nourriture a été tranchée ? De la maison de notre Elohîms, la joie, la réjouissance ?
17 Les semences moisissent sous leurs mottes ; les granges sont désolées ; cassés, les silos. Oui, les céréales sont sèches.
18 Quoi ! Elle gémit la bête ; les troupeaux de bovins sont égarés ? Non, pas de pâture pour eux. Même les troupeaux d’ovins sont désolés.
19 Vers toi, IHVH-Adonaï, je crie ! Oui, le feu mange l’oasis du désert, la flamme a incendié tous les arbres du champ.
20 Même la bête du champ brame vers toi. Oui, les ruisseaux d’eau sont séchés ; le feu mange l’oasis du désert.


Cette traduction de la Bible, est sous-copyright André Chouraqui et ses ayant-droits.