Menu

Vous êtes ici :  /   / 

La Bible annotée

étude biblique - Bandeau aléatoire

Le livre de Ruth

Chapitres : 1 2 3 4

Chapitre 1

1 Et il arriva, dans le temps que les Juges gouvernaient, qu'il y eut une famine dans le pays. Et un homme de Bethléem de Juda s'en alla demeurer dans la campagne de Moab, lui, sa femme et ses deux fils.
2 Et le nom de cet homme était Elimélec, et le nom de sa femme Noomi, et les noms de ses deux fils Machlon et Kiljon ; ils étaient Ephrathiens, de Bethléem de Juda. Et ils vinrent dans la campagne de Moab et s'y établirent.
3 Et Elimélec, mari de Noomi, mourut, et elle resta seule avec ses deux fils.
4 Et ils épousèrent des femmes moabites, et le nom de l'une était Orpa et le nom de la seconde Ruth ; et ils demeurèrent là environ dix ans.
5 Et Machlon et Kiljon moururent aussi tous deux ; et cette femme resta seule, privée de ses deux fils et de son mari.
6 Et elle se leva avec ses belles-filles, pour s'en retourner de la campagne de Moab, car elle avait entendu dans la campagne de Moab que l'Éternel avait visité son peuple en lui donnant du pain.
7 Et elle sortit donc du lieu où elle s'était établie, et ses deux belles-filles étaient avec elle ; et elles se mirent en route pour retourner dans le pays de Juda.
8 Et Noomi dit à ses deux belles-filles : Allez, retournez chacune dans la maison de sa mère ! Que l'Éternel vous traite avec bonté, comme vous avez traité ceux qui sont morts et moi aussi.
9 Que l'Éternel vous donne à chacune de trouver du repos dans la maison d'un mari. Et elle les embrassa. Et elles élevèrent la voix et pleurèrent.
10 Et elles lui dirent : Non ! car nous retournerons avec toi vers ton peuple.
11 Et Noomi dit : Retournez, mes filles. Pourquoi viendriez-vous avec moi ? Ai-je encore des fils dans mes entrailles, qu'ils puissent devenir vos maris ?
12 Retournez, mes filles, allez ! Je suis trop âgée pour me remarier ; et quand je dirais : J'ai de l'espérance, et que je serais cette nuit à un mari et que j'enfanterais des fils,
13 est-ce que pour cela vous attendriez jusqu'à ce qu'ils fussent grands ? Vous abstiendriez-vous pour cela de vous remarier ? Non, mes filles, car je suis plus affligée que vous, parce que la main de l'Éternel s'est appesantie sur moi.
14 Et elles élevèrent la voix et pleurèrent encore. Et Orpa embrassa sa belle-mère ; mais Ruth s'attacha à elle.
15 Et Noorni dit : Voici, ta belle-sœur s'en est retournée vers son peuple et vers son dieu, retourne-t'en après ta belle-sœur.
16 Et Ruth dit : Ne me presse pas de te laisser en m'éloignant d'auprès de toi, car où tu iras, j'irai ; où tu demeureras, je demeurerai ; ton peuple sera mon peuple et ton Dieu sera mon Dieu ;
17 où tu mourras, je mourrai et j'y serai ensevelie. Qu'ainsi me fasse l'Éternel et qu'ainsi il y ajoute, si autre chose que la mort me sépare de toi !
18 Et [Noomi] vit qu'elle était décidée d'aller avec elle, et elle cessa de lui en parler.
19 Et elles marchèrent toutes deux jusqu'à ce qu'elles arrivassent à Bethléem. Et quand elles entrèrent à Bethléem, toute la ville fut émue à cause d'elles, et les femmes disaient : Est-ce bien là Noomi ?
20 Et elle leur dit : Ne m'appelez pas Noomi ; appelez-moi Mara, car le Tout-Puissant m'a remplie d'amertume.
21 Je m'en suis allée comblée de biens, et l'Éternel me ramène à vide. Pourquoi m'appelleriez-vous Noomi, quand l'Éternel a témoigné contre moi et que le Tout-Puissant m'a rendue malheureuse ?
22 C'est ainsi que Noomi s'en retourna, et, avec elle, Ruth la Moabite, sa belle-fille, qui était venue de la campagne de Moab. Et elles arrivèrent à Bethléem au commencement de la moisson des orges.

Haut de page

Notes

Départ et retour de Noomi.

Verset 1

Bethléem de Juda : pour la distinguer de Bethléem de Zabulon (Josué 19.15).

Verset 2

Elimélec : Dieu est roi.

Noomi : Ma charmante.

Machlon : Maladie, faiblesse.

Kiljon : Destruction.

Ces deux derniers noms font peut-être allusion à des circonstances fâcheuses dans lesquelles ils étaient nés, à moins qu'on ne veuille en faire des noms inventés par le narrateur lui-même en raison de leur mort prématurée.

Ephrathiens. Ce nom a quelquefois le sens d'Ephraïmites ; mais ici il désigne des gens originaires du district de la tribu de Juda dans lequel se trouvait Bethléem.

Verset 4

Orpa : Biche.

Ruth : Amie. L'exclusion prononcée par Deutéronome 23.3 ne se rapportait qu'aux hommes.

Verset 8

Dans la maison de sa mère. Peut-être cette expression est-elle en rapport avec la polygamie. En tout cas la demeure des filles était dans la partie de la maison ou de la tente qu'habitait la mère (Genèse 24.28,67). Le père tout au moins de Ruth était encore en vie (2.11).

Verset 9

D'un mari. Noomi pense que, jeunes comme elles le sont, elles ne peuvent manquer de se remarier.

Verset 11

Ai-je encore des fils... ? Noomi fait allusion à l'usage existant en Israël, d'après lequel la femme restée veuve sans enfants devait être épousée par son beau-frère, et le premier enfant né de ce mariage attribué au premier mari défunt pour perpétuer son nom , comparez Deutéronome 25.5, note. Si même elle pouvait encore donner le jour à des frères de Machlon et de Kiljon, le temps qui serait nécessaire pour qu'ils atteignissent l'âge de se marier serait trop long pour imposer une pareille attente à ses deux belles-filles (versets 12 et 13).

Verset 13

Plus affligée que vous. Chacune de vous n'a perdu que son mari ; moi, j'ai perdu le mien et mes deux fils. Il y a encore pour vous de la joie à espérer. Ne veuillez pas partager le malheur de celle sur laquelle s'est appesantie la main de Dieu.

Verset 14

Au verset 9 Noomi avait donné de son côté le baiser d'adieu. Ici Orpa le rend et le rend seule.

Verset 15

Son dieu. Restant en Moabie, Orpa ne pouvait autrement que de continuer à adorer le dieu de son peuple, Camos (Nombres 21.29).

Verset 16

16 et 17

Ces paroles qui sont presque un cantique respirent l'enthousiasme de l'affection la plus tendre et du plus absolu dévouement.

Ton Dieu sera mon Dieu. Ruth a sans doute compris la supériorité du Dieu qu'adore Noomi sur celui qu'adorait Moab.

Verset 17

Qu'ainsi il y ajoute... C'est là une formule d'imprécation dans laquelle le châtiment sous-entendu est indiqué mystérieusement par le mot ainsi. Cette expression ne se retrouve que dans les livres de Samuel et des Rois (1 Samuel 3.17 ; 14.44 ; 20.13 ; 25.22 ; 2 Samuel 3.9,35 ; 19.13 ; 1 Rois 2.23 ; 19.2 ; 20.10 ; 2 Rois 6.31).

Verset 20

Mara : Amère (Exode 15.23).

Verset 21

A témoigné contre moi : m'a déclarée coupable par les malheurs dont il m'a frappée. Dans l'idée du peuple, l'infortune était toujours un châtiment divin justifié par la conduite de celui qui était frappé, sans même que celui-ci en connût toujours la raison ; voir les discours des amis de Job.

Verset 22

La moisson des orges, qui avait lieu la première (2.23), se faisait en avril. Comparez Deutéronome 16.1-12. Pâques est le commencement, Pentecôte la fin de la moisson.

Haut de page