Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Chapitre 9Chapitre 7 1 Et l’Éternel me dit : Prends un grand tableau et écris-y en caractères lisibles : Hâtez le pillage ! Butinez vite ! 2 Et je pris avec moi des témoins dignes de foi, Urie, le sacrificateur, et Zacharie, fils de Jebéréchia. 3 Et je m’approchai de la prophétesse, et elle conçut et enfanta un fils. Et l’Éternel me dit : Appelle-le Maherschalal-Chaschbaz. 4 Car avant que l’enfant sache crier : Mon père, ma mère ! On portera les richesses de Damas et le butin de Samarie devant le roi d’Assyrie. 5 Et l’Éternel me parla encore disant : 6 Puisque ce peuple a méprisé les eaux de Siloé qui coulent doucement, et qu’il se réjouit au sujet de Retsin et du fils de Rémalia, 7 à cause de cela, voici, le Seigneur va faire venir sur eux les eaux du fleuve, fortes et grandes, le roi d’Assyrie et toute sa puissance ; et il s’élèvera partout au-dessus de son lit et se répandra par-dessus tous ses bords, 8 et il pénétrera en Juda, il débordera, il inondera, il montera jusqu’au cou ; et le déploiement de ses ailes couvrira toute la largeur de ton pays, ô Emmanuel ! 9 Poussez des cris de guerre, peuples, et soyez défaits ! Prêtez l’oreille, vous toutes les extrémités de la terre ! Equipez-vous, et soyez défaits ! Equipez-vous, et soyez défaits ! 10 Formez un projet, et il sera anéanti ; prononcez une parole, et elle n’aura point d’effet ; car Dieu est avec nous ! 11 Car ainsi m’a parlé l’Éternel quand sa main me saisit et qu’il m’apprit à ne suivre point la voie de ce peuple, en disant : 12 N’appelez pas conjuration tout ce que ce peuple appelle conjuration ; ne craignez point ce qu’il craint, et ne vous effrayez pas. 13 L’Éternel des armées, c’est lui que vous sanctifierez ; c’est lui qui sera votre crainte et votre frayeur ! 14 Et il sera un sanctuaire, une pierre d’achoppement, un rocher de scandale pour les deux maisons d’Israël, un filet et un piège pour les habitants de Jérusalem. 15 Et beaucoup parmi eux trébucheront et tomberont et se briseront ; ils seront enlacés et seront pris. 16 Serre le témoignage, scelle la loi dans mes disciples ! 17 Je m’attends à l’Éternel, qui cache sa face à la maison de Jacob, et j’espère en lui. 18 Voici, moi et les enfants que l’Éternel m’a donnés, nous sommes signes et présages en Israël, de la part de l’Éternel des armées, qui habite sur la montagne de Sion. 19 Quand ils vous diront : Consultez ceux qui évoquent les morts, et les devins, qui marmottent et qui chuchotent : un peuple ne consultera-t-il pas son Dieu ? S’adressera-t-il aux morts pour les vivants ? 20 A la loi et au témoignage ! S’ils ne parlent point ainsi, eux pour lesquels il n’y a point d’aurore, 21 il errera dans le pays, pressé et affamé ; et il arrivera, quand il aura faim, qu’il s’irritera ; il maudira son roi et son Dieu ; et il regardera en haut, 22 et il regardera vers la terre ; et voici, il n’y aura que détresse, obscurité, sombre angoisse ; il sera rejeté dans les ténèbres. 23 Car il n’y a plus de ténèbres pour la terre qui a été dans l’angoisse ; comme le premier temps a couvert d’opprobre le pays de Zabulon et le pays de Nephthali, le dernier temps remplira de gloire le chemin de la mer, la contrée d’au-delà du Jourdain, le district des Gentils.

Note

Chapitre précédent (7)

Plan

8.1 à 9.6 Emmanuel, libérateur du peuple de Dieu

Ce morceau appartient à la même période que le précédent, celle de la guerre syro-éphraïmitique ; mais il est sans doute, un peu plus récent (voir les notes Ésaïe 8.4 ; Ésaïe 8.6).

1 à 4 les deux signes prophétiques de la ruine de Damas et de Samarie

Un grand tableau. On se servait, pour écrire, de tablettes de bois ou de métal enduites de cire, sur lesquelles on traçait les caractères avec un poinçon (Luc 1.63). Ici, l’inscription devant être d’assez grande dimension pour attirer l’attention, et rester exposée un certain temps aux yeux du public, on peut supposer qu’elle fut plutôt gravée dans le bois (comparez Ézéchiel 37.16 et suivants).

En caractères lisibles, littéralement avec un poinçon d’homme, c’est-à-dire en écriture ordinaire, lisible pour tous (Habakuk 2.2), en opposition à une écriture courante et pour ainsi dire sténographique (Psaumes 45.2) que chacun n’aurait pas pu lire. Comparez Apocalypse 21.17 ; 2 Samuel 7.14 : mesure d’homme, verge d’homme, pour dire : une mesure, un châtiment ordinaire.

Hâtez le pillage ! Butinez vite ! Ces paroles sont la traduction des mots hébreux : Maherschalal-Chaschbaz. Elles se rapportent à la prochaine dévastation des royaumes de Syrie et des dix tribus par les Assyriens (verset 4).

note suivante (verset 2)