Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Aram
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet Westphal Bost

Aram (1)

Cinquième fils de Sem (Genèse 10.22), fut père des peuples de Syrie qui sont nommés Araméens de son nom.

Le pays d’Aram est fort étendu ; il s’entend de tout le territoire compris entre la Méditerranée, le mont Amanus, les montagnes de la Perse et celle de l’Arménie : tel est le pays d’Aram ou de Syrie dans sa plus grande extension. L’unité d’origine se montre dans les divers peuples qui habitent cette vaste contrée ; « leur idiome général, quoique varié dans ses dialectes, paraissant, dit le savant Heeren, être le même dans toute l’étendue de cette région de l’Asie, prouverait qu’une peuplade considérable s’y serait originairement fixée. L’Arménie, la Mésopotamie, la Babylonie, l’Assyrie proprement dite, ou le Kurdistan au delà du Tigre, et la Syrie propre entre l’Euphrate et la mer Méditerranée, auraient donc été comprises dans cette vaste région appelée Aram dans l’Écriture, et Syrie dans les temps postérieurs. Ce dernier nom, de formation assez récente, dérive probablement du mot Sour ou Tyr »

On distingue, dans l’Écriture, plusieurs pays d’Aram ; Aram-Naharaîm, ou la Syrie des deux fleuves, c’est la Mésopotamie ; Aram de Damas, Aram de Soba, Aram Bethrohob, Aram de Maacha ; parce que les villes de Damas, de Soba, de Bethrohob et de Maacha étaient dans la Syrie ; ou du moins parce que la Syrie comprenait les cantons ou les provinces de Soba, de Maacha, de Rohob, etc. Homère et Hésiode nomment Araméens les peuples que les Grecs des temps plus nouveaux ont appelés Syriens.

Le prophète Amos (Amos 9.7) semble dire que les premiers Araméniens avaient eu leur demeure dans le pays de Kir, dans l’Ibérie où coule le fleuve Cyrus ; et que Dieu les en avait tirés comme il avait fait les Hébreux de l’Égypte. Mais on ne sait quand arriva cette transmigration. Elle doit être fort ancienne, puisque Moïse nomme toujours les Syriens et les peuples de Mésopotamie Araméens. Les peuples de Syrie ont souvent fait la guerre aux Hébreux. David les assujettit et les obligea à lui payer tribut. Salomon conserva sur eux la même autorité. Mais depuis la séparation des dix tribus de celle de Juda, il ne paraît pas que les Syriens généralement aient été assujettis aux rois d’Israël, si ce n’est peut-être sous Jéroboam II qui rétablit le royaume d’Israil dans son, ancienne étendue (2 Samuel 14.25).

Aram (2)

Fils d’Esron, et père d’Aminadab (Ruth 4.20 ; Matthieu 1.3-4 ; Luc 3.33) est nommé Ram ; (1 Chroniques 2.9-10).

Aram (3)

Descendant d’Aser (1 Chroniques 7.34).

Aram (4)

Ce nom désigne (Nombres 23.7), non pas une ville de la Mésopotamie, comme on l’a cru, mais la Mésopotamie elle-même, comme le prouve (Deutéronome 23.4) ; la Mésopotamie est encore appelée Aram (Genèse 24.10) et ailleurs.