Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Maon
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet Westphal Bost

Maon (1)

Ville de la tribu de Juda, dans la partie la plus méridionale de cette tribu (Josué 15.55). Nabal du Carmel avait de grands biens dans le désert de Maon ; et David demeura assez longtemps dans ces cantons-là, durant la persécution de Saül contre lui. Nous croyons que Maon était la capitale des Mceoniens, dont il est parlé dans l’Hébreu (1 Chroniques 4.40-41, 2 Chroniques 20.1). La Vulgate., en ce dernier lieu, porte Ammonite., au lieu de Maonim ; et dans l’autre passage elle lit habitatores, et les Septante Minoeos. La ville de Maon, qui donne son nom au désert de Maon, est apparemment la même que Moenoïs ou Mœonis , qu’Eusèbe met au voisinage de Gaze, et que Menoeum du Code Théodosien, qui est près de Bersabée, ou Versabinum Castrum. Elle est nommée Minois dans les souscriptions du concile de Chalcédoine de l’an 451. Voyez Cellarius et Reland, sous Minois ou Menoïs. [Voyez Désert].

Maon (2)

Judaïte, fils de Sammaï, fut père ou prince de Betbsur (1 Chroniques 2.45).