Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Idumée
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet Westphal Bost

Province d’Arabie, qui tire son nom d’Édom ou d’Ésaü, qui y établit sa demeure. Il s’établit d’abord dans les montagnes de Séir, dans le pays des Horréens, à l’orient et au midi de la mer Morte ; et ses descendants, dans la suite, se répandirent dans l’Arabie Pétrée et dans le pays qui est au midi de la Palestine, entre la mer Morte et la Méditerranée : il arriva même que durant la captivité de Babylone, et dans les temps où la Judée était presque abandonnée, ils se jetèrent dans les terres du midi de Juda et s’avancèrent jusqu’à Hébron. Ainsi, en parlant de l’Idumée, il faut exactement distinguer les temps : du temps de Moïse, de Josué, et même sous les rois de Juda, les Iduméens étaient resserrés à l’orient et au midi de la mer Morte, dans le pays de Séir, tirant vers le golfe Elanitique ; dans la suite, l’Idumée s’étendit plus au midi de Juda. La ville capitale de l’Idumée orientale était Bozra, située vers Edraï ; et la capitale de l’Idumée méridionale était Pétra ou Jectael. Nous ne sommes ni les seuls ni les premiers qui ayons distingué ces deux pays d’idumée, un oriental et l’autre méridional, par rapport à la Palestine ; Strabon, Brocard, Bon-frère, Adrichomius, Torniel et quelques autres les ont de même fort bien distingués. Voyez ci-après Séir. [Voyez aussi Éliphaz].