Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Hevila
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet

Hevila (1)

Fils de Chus (Genèse 10.7 ; 1 Chroniques 1.9), peupla, selon Bochart, cette partie de l’Arabie Heureuse où l’Euphrate et le Tigre se réunissent, pour se décharger ensemble dans le golfe Persique. C’est apparemment ce pays d’Hévila dont il est parlé (Genèse 25.18 ; 1 Samuel 15.7), qui s’étendait jusqu’à Sur, du côté de l’Égypte. C’était dans ce terrain qu’était le partage des fils d’Ismaël : Ab Hevila usque Sur, tntroeuntibus Assyrios. [Muré dit que du fils de Chus (Genèse 10.7 ; 1 Chroniques 1.9) sont venus « les Gétullens, ou plutôt les Arabes qui sont les plus voisins de Babylone. » Il trouve un autre Hévila, « pays d’Orient entre la Syrie et l’Égypte (Genèse 25.18), le pays où habita Ismaël fut depuis Hévita jusqu’à Sur ; ce sont les deux pays de l’Arabie les plus éloignés l’un de l’autre. » Il ne cite pas, Calmet (1 Samuel 15.7). Le géographe de la Bible de Vence dit simplement que « les descendants d’Hévila se répandirent dans l’Arabie (Genèse 10.7). » Puis, sans dire, comme Cabinet, que le pays occupé par les descendants d’Hévila s’étendait (depuis…) jusqu’à Sur du côté de l’Égypte, il cite le même texte et ajoute : « On connaît le pays d’Hévila, vers l’Euphrate (Genèse 25.18). » Suivant Barbié du Bocage, « la descendance du fils de Chus s’établit dans l’Arabie Heureuse, au pays du Chaulotoei, le Chaulan actuel, entre les monts Lamlam et la mer Rouge.

On voit que tous ces auteurs sont loin de s’accorder. Tous veulent que les descendants d’Hévila, fils de Chus, aient peuplé un pays d’Hévila ; c’est en quoi seulement ils s’accordent, et ce n’est peut-être qu’une conjecture. Voyez Amalec, mon addition, colbonne 324.

Hevila (2)

Fils de Jectan (Genèse 10.29 1 Chroniques 1.23), peupla apparemment la Colchide, et le pays dans lequel tournoie le fleuve du Phison ou du Phasis (Genèse 2.11). On connaît, dans l’Arménie et dans le pays des Colchiens, les villes de Cholva et Cholvata et la région Cholobéiène, marquée dans Haiton [Suivant Barbié du Bocage, la descendance d’Hévila, fils de Jectan, de la race de Sem, « s’établit dans l’Arabie Déserte, sur la côte orientale du golfe Persique, peut-être vers le pays des Léonites, et vers l’enfoncement du golfe qui porte ce nom. »]